Des astuces pour un quotidien familial or-ga-ni-sé ! [Bibli des VI]

Bonjour chers neurones,

je fais un passage éclair pour vous parler d’un livre qui vient s’ajouter aux références de la bibliothèque volante : Etre une maman organisée, c’est malin, de Frédérique Corre-Montaigu. Sous-titre : « Cuisine, ménage, devoirs… Toutes les astuces pour assurer au quotidien« .

Un livre pratique que je n’aurais pas acheté moi-même mais que j’ai eu envie de découvrir quand je l’ai vu passer.

A la base, les livres à base d’astuces, ça ne m’attire pas particulièrement. Je préfère mettre de l’argent dans des ouvrages qui me feront rêver et m’évader. Mais j’ai constaté, comme lorsque j’avais chroniqué Les 200 astuces de Maman Travaille, que l’on y trouve toujours des petites choses intéressantes.

Très honnêtement, le titre m’a interpelée, parce que je me sens, comme beaucoup d’autres femmes, d’autres mères, en quête perpétuelle de la recette miracle pour tout gérer de façon équilibrée et sans avoir l’impression d’y sacrifier une part de moi-même. Pour autant, le titre a cela de dérangeant qu’il suppose – ou « constate », ou « entretient l’idée », je ne sais pas – que seules les mères sont en charge de l’organisation du quotidien familial. Statistiquement, c’est sûrement vrai. Peut-être aussi que les pères qui le font n’iront pas chercher de solutions dans les livres…

On s’adresse donc à « Maman ».

Etre_une_maman_organisee_c_est_malin_c1_large

Le ton du livre est humoristique. Je n’ai pas trop accroché au vocabulaire type « conte de fées » (maman et papa sont la princesse et le prince, avec une royale marmaille et un carrosse, un château, etc) mais j’admets qu’il faut trouver un style vivant et stimulant la lecture lorsque l’on souhaite organiser des conseils et astuces sans paraître rébarbatif ou donneur de leçon.

***

Globalement, j’ai plutôt adhéré aux messages transmis par l’auteure, que je pourrais résumer en : mettez votre conjoint à contribution (si ce n’est pas déjà le cas), préservez-vous (des diktats de l’extérieur et de vos propres exigences) et acceptez l’aide extérieure.

Tiens d’ailleurs, un exemple :

En piste Super Papa !

Nouvelle rentrée… nouvelles bonnes résolutions : inscrivez le papa au site www.happymen.fr, un site qui, en partenariat avec de grandes entreprises, incite les hommes à prendre leurs mercredis, à participer plus activement à la vie de leurs enfants et à s’impliquer dans le fonctionnement de la maison.

Et un petit tableau au sujet du ménage qui m’a fait sourire… voir la colonne « chez les vrais gens » :

cliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

***

Pourtant très connectée (voire greffée à mon smartphone… ou bien est-ce l’inverse ?), j’utilise assez peu d’applications pour mobile du genre « vie pratique ». Ce qui m’a donc personnellement plu dans cet ouvrage, c’est que j’en ai découvert beaucoup, des applications « magiques ». Celle que j’ai immédiatement voulu charger, c’est une application qui permet de partager la liste des courses et de la compléter à plusieurs, en la synchronisant régulièrement. Avec son conjoint, par exemple. On s’évite les « tu n’as pas racheté ça ? mais je te l’avais dit pourtant ! – Quoi ?? tu m’as jamais dit ça !!! » (ça vous parle ou y’a que moi ?). Là, chacun est responsable de noter au fur et à mesure ce qu’il juge utile de racheter, on gagne du temps (et du calme) et celui qui va faire les courses a tout sous les yeux.

Autre exemple : faire participer chacun à sa mesure et responsabiliser. Il y a des tas de choses que mon fils de 3 ans et demi fait tout seul ou qu’il est capable de faire. Mais je ne pense pas ou je ne prends pas suffisamment le temps de lui confier des missions. Or, le connaissant, il adorerait ça. L’auteure propose par exemple un petit tableau avec des idées de tâches à partager avec les enfants par tranche d’âge. C’est celle de débarrasser la table qui a attiré mon attention …

Sans vouloir lui coller d’étiquette, mon fils aurait davantage des tendances « maniaque » que « bordélique ».
Oh bien sûr, il prend plaisir à déballer tous les véhicules de la caisse, à faire valser la dinette sous prétexte de nettoyer la petite cuisinière et à répartir astucieusement le contenu de sa bibliothèque au sol. MAIS si on lui demande de ranger, il le fait généralement avec entrain et avec presque autant de plaisir que l’étape inverse !

Donc je réalise que bien souvent, c’est moi qui le freine. Comme l’autre matin où la perspective d’un atelier peinture l’a fortement incité à débarrasser la table du petit-déjeuner en vitesse. Il a attrapé son bol et l’a emmené jusqu’au lave-vaisselle, dans lequel il l’a déposé (moi, je serrais les fesses parce qu’il restait du lait au fond du bol, ainsi que la petite cuillère en fer, plus lourde que le bol en plastique, qui risquait de tout déséquilibrer à un moment donné… quelle vie d’aventurier n’est-ce pas !). Et tout s’est passé sans problème.
D’ailleurs, il a ensuite attrapé la boîte à sucre, la boîte à thé, a confié la brioche à sa sœur, qui l’a suivi. Il a rapporté ça dans les placards, où il a tout rangé après être monté sur son tabouret pliant.
La classe ! Et là, en y repensant, je me dis : « Mais pourquoi tu ne l’incites pas à faire ça plus souvent ?! » D’autant plus que ça lui fait plaisir, ça le responsabilise comme on dit, il est ravi d’aiguiller sa sœur qui veut l’imiter : c’est tout bénèf !

***

Tous les sujets du quotidien sont donc abordés dans ce livre, du classement des papiers au ménage en passant par l’organisation des vacances, des courses, des sorties et des anniversaires, la gestion des garde-robes enfantines, des maladies, des repas… Et si la mère, à qui s’adresse ce livre, planifie et donne l’impulsion, le but est toujours de mettre toutes les personnes concernées à l’œuvre.

Tiens d’ailleurs, en parlant de repas, ça me fait penser que je viens juste d’accepter de lâcher prise sur un truc parce que j’en venais presque à appréhender mes soirées. Enfin, mes soirées, mon 18h-19h30 pour être exacte. Pour moi, c’est un peu le créneau du stress plus que des retrouvailles : ce moment où il s’agit à la fois d’échanger avec chacun, de câliner, d’enjoindre à jouer seul le temps de trouver une idée repas ET de la préparer (ou du moins de la lancer), d’accompagner subtilement la transition vers le bain où il faudra arriver à rester zen malgré l’ambiance Aqualand et les chamailleries, tout en surveillant le repas avant de convaincre le grand de mettre sa crème et la petite sa couche sans se barrer cul nu dans sa chambre… Ceci afin que tout le monde soit propre et le repas prêt aussi tôt que possible pour un horaire de coucher décent. BREF, je suis sûre que vous voyez le topo.

Je disais donc… Je viens d’accepter l’idée (truc de ouf, vous allez voir) de me faire un planning hebdo des repas… mais un planning perpétuel en quelque sorte. Avec autorisation de varier si je suis inspirée bien sûr mais l’idée, c’est de savoir à l’avance ce qu’on va manger et d’avoir en permanence les victuailles nécessaires parce que c’est toujours pareil. Exemple magique : le lundi risotto de légumes, le mardi soupe, le mercredi croque-monsieur, le jeudi tarte à la tomate, le vendredi galettes de céréales ou que sais-je.

J’imagine que je n’apprends rien à personne mais pour moi, accepter cette part de répétition de routine dans mon quotidien – surtout s’agissant de la bouffe, qui est sacrée, c’est juste énorme.

Sur ce, je vous laisse avec un mirifique conseil qui, j’en suis sûre, répondra aux préoccupations de nombreux parents (même si j’imagine bien ma 20 mois se dandiner sans pour autant se brosser) :

Magique !

Pour que le brossage de dents dure le temps réglementaire, mettez une chanson de 3 minutes sur un lecteur CD installé dans la salle de bains. Il en existe même une spécialement conçue pour ça : la chanson « 3 minutes » du groupe Zut.

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Des astuces pour un quotidien familial or-ga-ni-sé ! [Bibli des VI]

  1. Merci beaucoup de cette présentation Madame Sioux!!! J’avoue que je ne suis pas encore prête à passer le cap et devenir une « maman organisée »… chez nous on fonctionne plus sur la méthode de la cocotte minute, c’est à dire qu’il y a toujours un moment où on finit par se dire « mais c’est plus possible!! » et alors on range… ahem.

    • On a la même technique je vois :-) Et chez moi, c’est surtout Mr Sioux qui craque, souvent le samedi « mais c’est pas possible, on avait viré ces piles la semaine dernière et y’en a déjà autant !! » Hem hem… ;-)

  2. J’aime beaucoup ta chronique, ça donne envie ! Etre organisée, c’est mon dada, LE truc auquel j’aspire et bien sûr, ça ne marche pas toujours hein ;-)))

  3. Pingback: À la recherche de la perfection (ou pas ?) [mini debrief] | Les Vendredis Intellos

  4. Pingback: « J’arrête d’être débordée !  Ah, vraiment ? | «Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s