Paternage : le point de vue d’un père avec humour et en BD [Bibli des VI]

En recevant pour chronique le tome 1 de PATERNAGE, intitulé « Doudous, cigognes et péridurale« , j’ai découvert le dessinateur Sébastien Buteau, qui collabore régulièrement avec  le magazine Grandir Autrement. Dans Paternage, le ton est donné dès la couverture : Sébastien relate ses débuts de père, du projet de couple jusqu’à la naissance de son premier enfant…

Quotidien heureux d’un père et de son bébé [Bibli des VI]

Aujourd’hui, cela me touche un peu moins mais quand mon premier enfant est né, je crois que ça m’aurait plu de lire ce livre. De savourer en même temps que ce jeune papa l’émerveillement permanent occasionné par l’observation d’un tout-petit. L’aspect « rassurant » de ce récit, ce moment où on peut se dire (entre une tétée…

La semaine 155 des VI [Post-Rencontres 2014 !]

DERNIÈRES NEWS…. Aboutissement de mois de préparation et d’activation intense de nos bénévoles, les rencontres 2014 ont eu lieu le week-end dernier. Un véritable succès si l’on en croit le nombre d’entrées et les retours positifs des participants. J’ai hâte de vous en reparler. Mais vous avez sûrement pu en avoir un aperçu en suivant…

Violence sociétale subie… et restituée [mini débrief]

Eradiquer la violence, les jeux de pouvoir et de domination, les moqueries et les humiliations… Le beau programme. L’une des ambitions de l’éducation et de la communication non-violentes d’ailleurs. Beaucoup prennent plaisir à soulever l’absence de réalisme d’un tel programme. C’est vrai, après tout, y’a qu’à voir le comportement des enfants dès leur plus jeune…

catamaran aux couleurs des Vendredis Intellos par Mère Courage

Nos schémas corporels sont nos histoires [Vacances des VI]

Dans notre tipi, l’expression agacée d’une douloureuse réalité qui revient assez souvent ces derniers temps, c’est : « Stoooop !!! Je suis pas une aire de jeux !« . On peut aussi remplacer « stop » par « aïeeeeuuu p*t**n ». Enfin bref. Mr Sioux et moi sommes de véritables espaces ludiques pour nos enfants. Le seul problème, c’est que nous…