Un bébé arrive dans mon entourage

Un bébé arrive dans mon entourage. Plusieurs réactions sont possibles. Généralement il y a de la joie, un mouvement de vie qui vient de loin, du plus profond de nos tripes. Mais en même temps, il peut y avoir d’autres émotions et sentiments qui surviennent: de la peur (comment va-t-on faire? comment vont-ils faire? et les études plus tard?), de l’envie, du rejet, de la colère (encore un!, pourquoi chez eux et pas chez moi!), des questionnements plus ou moins bienveillants (c’est volontaire ou pas?).

Lorsqu’on apprend la nouvelle d’une grossesse ou d’une Naissance toute fraîche, chacun.e d’entre nous va réagir et répondre à la personne qui le lui apprend à sa manière, selon ses émotions et sensations du moment. Normal.
Oui mais voilà. Les implications de nos réactions pour notre interlocuteur/trice seront bien différentes s’il s’agit de tout-un-chacun ou de la femme enceinte elle-même. Et c’est là que ça se corse.

Pendant la grossesse et autour d’un accouchement et d’une Naissance, les flots hormonaux et la sensibilité physique et émotionnelle de la nouvelle mère sont plus que méga importants. Toute parole reçue pourra alors avoir des conséquences plus ou moins importantes sur son vécu de ces moments spécifiques et dans sa relation future à l’enfant. Classiquement, les mots, croyances et peurs portées sur la femme enceinte et la nouvelle mère lui sont transmises inconsciemment, et ont pour but de l’inclure dans les groupes culturels dans lesquels elle évolue, en lui transmettant ces valeurs positives ou négatives. Cela se voit dans les interdits ou injonctions alimentaires, comportementales, relationnelles, physiques, et même vestimentaires.
Les sociétés se sont toujours mêlées de ce qui se passait autour des naissances car, non seulement ça concerne des femmes, à contrôler de toute façon, mais en plus et surtout cela concerne l’arrivée d’un nouveau membre de cette société, cela touche au renouvellement de cette société. Il n’est alors jamais trop tôt pour l’inclure dans le système de croyances et de valeurs qui font du lien entre ses membres.

Toute culture produit une puériculture qui reflète ses représentations dominantes à
propos du tout-petit et de ses besoins, ainsi que ses attentes envers les femmes et les
mères.
« Cultures, puéricultures, implication maternelle et allaitement » Ingrid Bayot, 2010

Oui mais voilà. En 2019 et depuis de nombreuses années déjà, les nouveaux parents se retrouvent à la fois intégrés dans la société et à la fois terriblement isolés. Ils n’ont plus de petits (à part les leurs) qui vadrouillent autour d’eux au quotidien pour observer et apprendre par imitation les comportements parentaux classiques des groupes auxquels ils appartiennent, et ils n’ont plus les adultes plus âgé.e.s disponibles pour les soutenir au quotidien dans les tâches de vie quotidienne ni dans les tâches parentales.

Les conséquences se font sentir, par le phénomène de « difficulté maternelle », que l’on peut étendre à la « difficulté paternelle » lorsque celui-ci se sent ou voudrait se sentir pleinement impliqué au même titre que la mère du nouveau-né, voire dans les burn-out parentaux et notamment burn-out maternel dont on parle de plus en plus.

La société globale et donc vous et moi, amis lecteurs, avons notre part de responsabilité dans ces phénomènes, et donc notre part d’action préventive possible :-). Et c’est là que c’est chouette. De la maternité ou parentalité consciente, nous pouvons également passer à l’accompagnement conscient des futures et nouvelles mères et futures et nouvelles familles.

Voici quelques règles que je considère comme absolues pour contribuer à ce soutien:

1. Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.
2. Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.
3. Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.

:-). Et on peut y ajouter 2-3 autres règles du même genre:

4. Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.
5. Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.
6. Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.

Je vous invite là à observer en vous ce que ces quelques propositions produisent.

C’est là que ça se joue :-). Cela provoque inévitablement des émotions, tout comme l’annonce de la grossesse, de l’accouchement ou de la Naissance de vos proches, familles, voisin.e.s ou ami.e.s. Cela peut vous renvoyer à vos propres expériences parentales, vos propres expériences d’enfant, vous évoquer des situations familiales observées plus ou moins difficiles etc. C’est OK.

C’est là VOTRE vécu. Il est intéressant à écouter, à exprimer, à comprendre, à digérer, à accepter, à traverser, à guérir le cas échéant.

MAIS PAS AUPRES D’UNE FEMME ENCEINTE OU D’UNE NOUVELLE ACCOUCHEE.

La femme enceinte ou nouvelle mère, a effectivement besoin de se sentir intégrée dans les groupes sociétaux dans lesquels elle évolue mais elle a surtout besoin de se connecter à elle-même et à son bébé.
La priorité absolue pour sa propre survie physique et mentale, et pour le « bon » accueil de son nouveau-né, c’est que le lien mère-bébé puisse se créer assez rapidement, idéalement de manière positive, mais qu’il puisse déjà se créer tout court.

Quelles que soient les circonstances dans lesquelles cette grossesse et ce bébé arrivent, et quelles que soient les émotions que ces événements vous procurent, surtout si vous êtes proches émotionnellement ou familialement du couple mère-bébé (grands-parents, fratrie des parents, amis proches), le plus beau cadeau de Naissance que vous puissiez alors leur faire est de prendre pour vous la responsabilité de vos propres émotions et de ne leur transmettre que les positives. Quitte à vous éloigner momentanément si vos émotions sont trop fortes et que vous sentez la relation du moment potentiellement toxique pour eux ou/et pour vous.
C’est alors le bon moment pour un travail sur vous ou a minima pour différencier ce qui VOUS appartient de ce qui est de l’ordre de l’expérience de l’autre, de la future ou nouvelle famille.

Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.
Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.

On peut les répéter comme un mantra ;-). La priorité est que le lien mère-bébé se crée. C’est ce qui permettra à la nouvelle mère de pouvoir s’occuper de son nouveau-né sans y laisser trop de plumes et en assurant sa sécurité. Pour cela, la priorité est que la nouvelle maman puisse développer sa confiance en elle.

Aucun bébé n’est livré avec un mode d’emploi, aucune grossesse n’est accompagnée du livret technique, chaque expérience sera unique et non reproductible, la leur comme la ou les vôtres ;-). L’expérience de Vie d’une femme enceinte, d’une nouvelle mère, de nouveaux parents (« nouveaux » parce que récemment parents, pas forcément « jeunes » au sens de l’âge), leur expérience de parentalité N’EST PAS UNE REMISE EN CAUSE DE VOTRE MANIERE D’ETRE PARENT OU D’AVOIR ETE PARENT.
Même si vous êtes les nouveaux grands-parents.

Il y a des facteurs extérieurs favorisant ou compliquant le bon établissement du lien mère-bébé (conditions de grossesse, de Naissance et d’accouchement, suivi post-partum immédiat et plus tardif , attitude des intervenants professionnels, familiaux ou amicaux, événements de la vie traumatisants ou soutenants etc..) et d’autres facteurs internes parfois plus difficiles à cerner (histoire personnelle consciente ou émergeant à l’occasion d’une maternité, écart entre souhaits et réalité, facteurs biologiques ou cognitifs etc). La littérature et ce site sont gorgés d’infos de cet ordre qui peuvent peut-être vous aider à comprendre et surtout à prendre un peu de recul émotionnel.

Vous pouvez lire aussi tout ce qui s’adresse aux futurs et jeunes parents d’aujourd’hui, pour avoir une idée de la culture actuelle dans laquelle vos proches futurs et nouveaux parents baignent, d’avoir une idée des injonctions et interdits massifs qu’ils reçoivent actuellement, des connaissances scientifiques actuelles sur ces sujets, parfois en contradiction avec les informations qui vous ont été transmises lors de vos propres expériences de parentalité, et de toutes les tâches qu’ils doivent accomplir en 24h « avec le sourire ». Ce qui relèvent très souvent du surhumain et n’est donc pas atteignable, générant facilement des sentiments de culpabilité et d’échec forts. C’est là que

Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.
Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.

devient fondamental. Pour les soutenir. Pour les accompagner. Pour leur permettre de survivre, individuellement et si possible en famille. Et pour leur permettre de VIVRE au mieux ces périodes si intenses, et si possible avec bonheur et plaisir, car il n’y a pas que la survie dans la Vie ;-).

Voyez-vous maintenant votre rôle immense autour d’une Naissance? Ce n’est pas d’apporter un pyjama rose ou bleu, ni un hochet ou un doudou pour remplacer la mère auprès du bébé. Non, votre rôle immense autour d’une Naissance est de croire et affirmer profondément que

Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.
Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.

Parce que le meilleur cadeau à faire à un nouvel arrivant sur Terre, c’est de lui permettre d’avoir ses parents le plus disponibles et heureux possibles pour lui, en confiance et en sécurité. Internet et les bouquins actuels regorgent d’idées-cadeau réellement utiles, pour décharger les nouveaux parents de tout ce qui n’est pas leur bébé, sauf s’ils le demandent explicitement. Des repas tout prêt, des sorties joyeuses avec les grand.e.s frères et soeurs du nouveau-né pour favoriser le repos et l’intimité mère-bébé ou parents-bébé, 2h de ménage encadré chez la nouvelle famille (encadré selon LEURS critères et besoins car

Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.
Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.

;-) ). Mais surtout, surtout, du temps d’écoute et d’accueil bienveillants auprès de ces jeunes mamans et parents parfois déboussolé.e.s par un bébé réel, comme vous l’avez probablement été de votre côté avec le ou les vôtres, et comme vous l’êtes probablement aussi parfois avec ce bébé-là d’aujourd’hui, ou avec votre ancien bébé devenant aujourd’hui parent à son tour.

TOUTES les solutions sont les bonnes, du moment qu’elles conviennent profondément à la nouvelle maman et idéalement au nouveau papa. Mais les « solutions » ne doivent arriver qu’après un temps de pause et d’écoute. Chaque parent pourra lui-même trouver ses ressources en lui/elle ou pourra choisir de demander de l’aide en conscience s’il en a besoin, pour peu qu’on lui donne cet espace-temps d’écoute bienveillante et sans jugement régulièrement.
Idéalement, les 2 nouveaux parents sont sur la même longueur d’onde et vivent les choses de la même manière. Mais en réalité ce n’est pas forcément le cas car ce sont deux êtres différents avec des histoires, croyances, connaissances et systèmes d’appartenance différents. Ils ont en plus à construire leur couple parental autour de leur nouvel enfant, même si c’est le 10e et qu’ils l’ont déjà fait 9 fois auparavant ;-). Cette fois-là est encore une fois unique, et en constante évolution.
Ils évoluent également dans une période de remise en question profonde de la répartition traditionnelle des tâches et ont tout à tâtonner et à créer sur ces sujets.

Alors,

Ce que la future ou nouvelle maman fait est parfait.
Ce que les futurs et nouveaux parents font est parfait.

J’espère que ce mantra pourra vous aider à les aider en ne cherchant pas à les aider car les aider sans leur demander n’est pas les aider :-). Juste les écouter, être présent.e avec bienveillance. Etre Conscient.e de vos propres idées et émotions et en garder la responsabilité pour vous. Juste pour vous. C’est le meilleur cadeau de Naissance que vous puissiez leur faire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.