Télé et jeux vidéo – Un bon dosage pour un bon usage.

Télé et jeux vidéo

« Dès le plus jeune âge, les enfants sont fascinés par les écrans. Télévision, consoles de jeux, ordinateurs vont inévitablement, au fil des années, prendre de plus en plus de place dans leurs loisirs. La question se pose alors de savoir quel impact ce flot d’images et de communications virtuelles pourra avoir sur le développement. Ces formidables outils aideront-ils l’enfant à se familiariser avec les nouvelles technologies, ou le plongeront-ils trop vite dans un monde où tout est virtuel ? »

Madeleine Deny et Michael Stora ont écrit ce petit guide parents. Il est découpé par plusieurs âges :

  1. 1-3 ans : La découverte de l’informatique et de la télé et les tout-petits.
  2. 3-6 ans : Le jeux vidéo, bien le choisir, bien le gérer, La télévision, un écran fascinant !
  3. 6-12 ans : De bonnes habitudes familiales, TV et jeux vidéos, quels sont leurs dangers ? et TV et jeux vidéo, des outils d’apprentissage.

A chaque âge correspond des avis, des conseils et une page « les essentiels » et « testé et approuvé ». Pour ma part, c’est plus la partie « testé et approuvé » qui m’a intéressée car je trouve que les auteurs donnent de « bons » conseils, ce sont surtout des conseils qui me semble de bon sens, des conseils décomplexant et la télévision et les jeux vidéos ne sont pas considérés comme quelque chose de négatif ou qui n’apportent rien à l’enfant. Il montre aussi que la relation d’un enfant et de ses parents à la télévision ou les jeux vidéo peut être saine si on suit quelques conseils et si on a une ligne directrice bien définie concernant les usages de la télévision ou des jeux vidéos.

Ci-dessus quelques exemples de « testé et approuvé »

  • 1-3 ans 

« Préférez toujours les jeux vidéos qui fonctionnent dans une relation simple de cause à effet : dès que l’enfant bouge la souris ou tape sur n’importe quelle touche du clavier, une action doit se produire à l’écran. Et le curseur observable sur l’écran doit être suffisamment grand pour que l’enfant voie bien son déplacement »

 » Beaucoup de parents font le choix de la télévision « nounou ». Elle les dépanne lorsqu’ils doivent gérer en urgence la crise de colère d’un plus grand, passer un coup de fil important, préparer le dîner… Dans ce cas, mieux vaut avoir le réflexe DVD. Le cérémonial de la mise en route de l’appareil, en marquant bien le début et la fin du film, permet à l’enfant de reconnaître l’aspect exceptionnel de l’activité. »

  • 3 – 6 ans

« Pour bien choisir un jeu, il est conseillé de se plonger dans la lecture des forums que l’on trouve sur les sites de jeux vidéo. Chaque jeu, même le plus récent, y est analysé en détail et les parents peuvent y glaner des informations précieuses. »

« Les sites de qualité pour les enfants sont rares. Un des critères de sélection est d’éliminer tous ceux qui sont envahis de publicités et qui renvoient après chaque partie à un site de vente en ligne »

 « Un petit enfant n’a pas la notion de temps. Lui laisser entendre qu’il va regarder la télévision une demi-heure ne veut rien dire pour lui. Mettez-vous d’accord, avant d’allumer le poste, sur le nombre de dessins animés que vous l’autorisez à regarder et non sur le nombre de minutes que vous lui accordez devant la télé. »

  • 6 – 12 ans

« Habituez votre enfant à ne pas faire de copier-coller d’informations. Cela exaspère les professeurs qui retrouvent les mêmes définitions dans les devoirs faits à la maison. Il y a sûrement à la clé un travail plus personnel et gratifiant pour l’écolier s’il prend la peine de reformuler une information avec ses propres mots, d’imprimer une image qui lui plaît plutôt que de choisir la première qui apparaît sur la page d’accueil du moteur de recherche »

« Profitez de la télévision pour initier votre enfant aux grands classiques et aux films marquants du siècle dernier. Cette culture cinématographique l’enrichira et l’aidera à ne pas avoir comme seuls repères cinématographiques les séries de science-fiction »

Publicités

12 réflexions sur “Télé et jeux vidéo – Un bon dosage pour un bon usage.

  1. Des jeux vidéos pour enfants de 1 à 3 ans ??? Je ne savais pas ce que cela existait. Pour moi, c’est hors de question. J’aime voir mes enfants inventer leurs propres jeux, inventer leurs propres déguisements, mises en scène, personnages. Ne regardant pas la télé moi-même, je n’allais pas l’allumer pour mes enfants. Avec le recul -mon aînée a 6 ans- je mesure tout ce qu’elle a pu faire plutôt que de regarder les écrans et combien c’est créatif, combien elle a nourri son imaginaire à elle plutôt que d’avaler celui de quelques auteurs distribué à la planète entière.

    Toutefois, je ne me crois pas sortie de l’ornière pour autant. Les quelques dessins animés qu’elle a pu voir ont été choisis par les grands-parents ou mon mari et ne correspondent pas à mon idée de l’esthétisme. J’ai donc récemment pris un DVD à la médiathèque et tout de suite, c’était la folie : mes enfants avaient l’air persuadés que cela allait devenir systématique de regarder un dessin animé tous les soirs. Mais non. Je crois être parvenue à le leur expliquer. En outre, je passe pour la « méchante » vu qu’on ne regarde pas la télé avec moi. Par contre, dès que je pars en déplacement, ils sont ravis car persuadés qu’ils vont regarder un petit quelque chose avec leur père. Tant pis. Pour l’instant j’assume comme ça. De toute façon, on n’arrive déjà pas à faire tout ce qu’on a envie de faire et généralement ils ne pensent même pas à me demander de regarder.

    Hier, mon mari -qui regarde bien moins la télé qu’avant et ne s’en porte pas plus mal- voulait regarder quelque chose sur une chaîne anglaise et est tombé sur un dessin qui était je crois l’Age de glace. Tout de suite, les petits boivent ces images, fascinés. Mais moi je trouvais ça moche et ces faces de dinosaures hideuses ne sont pas l’image du monde que j’ai envie de transmettre à mes enfants. J’ai toutefois accepté de regarder un peu car c’était en anglais ;-) Mais j’ai trouvé ça criard, violent dans les couleurs et les formes. Je ne dis pas que je veux élever mes enfants dans un monde de bisounours mais je pense qu’il y a plein de belles choses à découvrir dans l’enfance (par exemple, j’aime Kirikou et Ernest et Célestine :-) ) et tout le temps pour voir les superproductions qui de toute façon tournent en boucle et façonnent un univers uniforme…

    Quant à la « familiarisation avec les nouvelles technologies », je pense que c’est un faux problème. J’ai un diplôme d’ingénieur et à la fin de mes études (début des années 2000), j’étais choquée que nous n’ayons pas eu un seul cours pour nous apprendre à nous servir de word, excel, powerpoint, MS Project et toutes ces choses dont on se sert quotidiennement. Mais en fait, je pense que c’était une très bonne idée. Tous ces logiciels fonctionnent sur le même principe et depuis j’ai appris à me servir sans problème de bien d’autres outils. Pendant ce temps, nous avons eu des cours d’autres choses… Les enfants ne sont pas bêtes et attirés comme nous par ces écrans bouffeurs de temps. Eux aussi y arriveront le moment venu. Par contre, ils pourront y mettre la créativité qu’ils auront développé par ailleurs.

    Mais ton guide a le mérite d’exister, et il est certainement bien de se plonger dans leurs idées pour en faire un bon usage, vu que de toute façon on ne pourra les contourner complètement :-)

    • Oui, des jeux vidéos existent pour des enfants de 1 à 3 ans mais je vous avoue que je n’ai pas encore été voir de quels jeux il s’agit.
      Comme vous, je trouve qu’il est important de laisser à nos enfants du temps pour développer leur imagination.
      Contrairement à vous, la télévision fait partie de ma vie et donc certainement de mes futurs enfants. Par contre, ce n’est pas parce que je regarde la télévision, que je suis pour qu’elle ai une grande part dans la vie des enfants. Ce qui est important, je trouve, c’est de choisir ce que nos enfants peuvent voir comme Ernest et Célestine. Les enfants n’ont pas besoin de voir ce qui se passe sur Terre ou bien des films qui leur feront peur et faire des cauchemars. Ce n’est pas les élever dans un monde de Bisounours, mais simplement les préserver.

    • Bonjour Dechairetdelait. J’aimerais bien que tu me/nous décrive le quotidien avec tes enfants. Concrètement, il n’y a aucun ordinateur, smartphone chez toi ? Les adultes n’ont jamais besoin de les utiliser ? Quel âge ont tes enfants ? Quelle est ton activité professionnelle ? Comment se passent concrètement les soirées, mercredi, week end, vacances ?
      Je te pose la question parce que, quand d’autres parents sont confrontés à leurs choix par rapport aux « écrans » (vaste sujet, vaste question), il leur faut des modèles concrets et positifs. Quel est le tien ? C’est une vraie question, pas un prétexte à polémique !
      Sinon je suis d’accord avec toi sur le pseudo argument de la « formation ».

      • je me permets de répondre…car je n’ai pas de TV, ni de smartphone…et deux enfants (10 et 14 ans maintenant)
        Nous avons des ordis, qui sont utilisés avec parcimonie par les enfants (enfin la grande depuis qu’elle est en 2nd a une tablette….et à l’internat doit un peu abuser je pense.
        Sinon les soirées, mercredis et we sans TV, je vois pas trop le problème…
        Les soirée types = repas à 19h, pyjama, salle de bain, tisane, lecture, 20h30 au lit, lecture seul et extinction à 21h…
        les mercredis et we : jeux, lecture, cuisine, et surtout dès qu’il fait beau c’est direction dehors au maximum.
        Je me sers de l’ordi chaque soir quand mon fils est couché, c’est mon moment calme pour aller sur internet.
        L’ordi pour mon fils c’est pour quand il pleut (et pas toujours!), genre une fois par semaine maximum…il joue a des jeux légos en ligne ou regarde un DVD.

  2. Merci pour cet article. Je trouve intéressant que cette publication ne diabolise pas les écrans, et propose un usage raisonné. Par contre, je rejoins « dechairetdelait »… je ne suis pas très fan de la présence des écrans avant 3 ans. Et même après, j’aurais tendance à opter pour des usages plus ponctuels…
    En région wallonne, il y avait eu une campagne « maîtrisons les écrans » (moyennement diffusée à mon goût…) :
    http://www.yapaka.be/sites/yapaka.be/files/styles/large/public/campagne/affiche_ecrans_avant_3_ans_0.jpg?itok=QFuOyGnD
    http://www.yapaka.be/sites/yapaka.be/files/styles/large/public/campagne/affiche_ecrans_avant_6_ans_0.jpg?itok=2GDN8zUu
    http://www.yapaka.be/sites/yapaka.be/files/styles/large/public/campagne/affiche_ecrans_avant_9_ans_1.jpg?itok=IddfuoEE
    http://www.yapaka.be/sites/yapaka.be/files/styles/large/public/campagne/affiche_ecrans_avant_12_ans_0.jpg?itok=r4x3-xLv
    Sans faire de ces repères des « dogmes » (auxquels je suis un peu allergique), je trouve important que l’écran soit plus proche de l’exception et que de l’usage quotidien.

    • Merci DameAndineCogite pour ce commentaire et surtout pour les liens que je manquerais pas d’aller regarder.
      Je suis d’accord avec Dechairetdelait et donc, avec vous pour l’usage des écrans (Tv et Jeux Vidéo) avant 3 ans. J’aurais peut être du le souligner.
      Les auteurs, selon moi, sont aussi pour un usage modéré des écrans mais surtout pour un accompagnement parental à côté. Il est clair pour moi qu’il faut vraiment choisir ce que nos enfants voient et pour cela, il faut bien choisir ce qu’on leur met. Même pour moi, je choisis ce que je regarde : pas de télé-réalité, plutôt des émissions intellectuelles, des films dont le résumé me plait.

      • Merci pour ta réponse. Ma démarche est proche de la tienne : choisir ce qu’on regarde et pas juste s’installer devant la tv et zapper. (Je cherche quand même à diminuer mon temps d’écran – et ça marche pas mal.)
        (pour les liens, ce sont juste les affiches – donc rapides à regarder ;-) – je les avais trouvées bien conçues)

  3. Merci beaucoup de ta contribution!!! Sur la question des écrans, je trouve qu’il est utile (comme tu le fais) d’avoir un point de vue prenant en compte aussi bien les dangers potentiels (dans le cas d’une utilisation intensive, voire exclusive, ainsi que face à des contenus inappropriés…) que les ressources (éducatives, cognitives, etc…). Les écrans ne sont finalement que des outils (plus vraiment nouveaux d’ailleurs) avec leurs aspects positifs et négatifs, et une multitude de rapports et usages différents…

  4. Pingback: Nature et culture dans l’éducation ou le joug de la liberté [mini débrief] | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s