Haptonomie : la science de l’affectivité

Alors que l’on observe un retour en force du naturel et des méthodes douces et alternatives pour nos enfants, le très bon livre de Catherine Dumonteil-Kremer « Elever son enfant… autrement » fait figure de référence (en tout cas dans notre bibliothèque personnelle ;-) ). Ce livre, très intéressant sur tous points de vue, permet également d’aborder la grossesse différemment. Le sujet que nous voulons développer à l’aide de ce livre et de notre propre expérience est l’haptonomie

Haptonomie à 4 mains

Haptonomie à 4 mains

Nous avions préparé l’arrivée de notre premier enfant via des séances d’haptonomie. Les bienfaits et les résultats obtenus méritent d’être connus et diffusés.

L’haptonomie peut accompagner l’être humain tout au long de sa vie, mais c’est au moment de la grossesse que nous allons porter notre attention.

L’haptonomie, cette science dont le père fondateur est Frans Vildman, nous vient des Pays-Bas. Il a commencé à aborder cette approche, scientifiquement reconnue, lors de la seconde guerre mondiale. Frans Vilman définit lui même l’haptonomie comme « la science de l’affectivité« .

Nous vous proposons un article sur les bienfaits d’une préparation à l’accouchement réalisée avec des séances d’haptonomie et nous évoquerons ce lien si fort qui se tisse entre trois personnes bien distinctes, et ce, dès le giron maternel : le bébé, la maman et le papa.

En quoi consiste l’haptonomie ?

Aujourd’hui, l’haptonomie est une façon de se préparer à l’accouchement qui est en plein essor. Cette méthode, basée sur le toucher, le contact et la présence entière des parents pour leur bébé rétablit de manière si naturelle le besoin vital que nous avons tous au plus profond de nous qui est de communiquer.

Les séances d’haptonomie peuvent débuter dès que l’on peut sentir bébé bouger, soit vers le quatrième mois de grossesse. Il est cependant tout à fait possible de commencer cette préparation avant les premières manifestations de votre bébé si vous en ressentez l’envie.

L’haptonomie permet de créer un contact privilégié avec son bébé. C’est aussi une préparation mentale à l’arrivée de son enfant (très intéressante dans le cadre d’une première grossesse). Par ce contact direct avec son bébé on prend pleinement conscience de sa maternité et du rôle que nous avons à jouer auprès de ce petit bébé à naître.

L’haponomie transforme le vécu de la grossesse et par ce contact « affectivo-confirmant » avec l’enfant, les parents découvrent qu’ils peuvent soutenir l’enfant dans son développement physique, psychique et affectif et le guider ainsi vers l’autonomie et l’épanouissement. (Geneviève Tysebaert, sage-femme. Propos tirés du livre « Elever son enfant… autrement » de Catherine Dumonteil-Kremer)

En ce qui concerne la préparation physique de l’accouchement, l’haptonomie est une méthode très efficace pour diminuer la douleur des contractions et s’inscrit parfaitement dans le cadre d’un projet de naissance pour un accouchement naturel ou dit physiologique.

En effet, par des techniques, des gestes et une présence entière de l’accompagnant (le papa dans la plupart des cas), les douleurs des contractions sont réduites et les bienfaits immédiatement ressentis.

L’haptonomie : un trio fort et soudé

Haptonomie à 3

Haptonomie à 3 ;-)

La préparation à l’accouchement se fait systématiquement avec le papa et la maman. L’haptonomie est donc bien dirigée sur une relation à trois : bébé/maman/papa.

L’haptonomie permet au père de retrouver une place légitime au sein de la grossesse et lors de l’accouchement.

La présence du père est essentielle dans l’accompagnement pré et post natal. Elle permet au père de prendre sa place dans la relation triangulaire affective : père-mère-enfant. Le père soutient physiquement et psychologiquement la mère tout au long de la grossesse et durant l’accouchement, et au moment de la naissance il accueille réellement l’enfant dans l’amour et le respect […] (Geneviève Tysebaert, sage-femme. Propos tirés du livre « Elever son enfant… autrement » de Catherine Dumonteil-Kremer)

Parce que l’haptonomie permet de se recentrer sur l’essentiel, c’est à dire la construction d’une relation privilégiée avec son bébé, elle permet à l’enfant de se construire à travers une sécurité affective et bienveillante indispensable à son bon développement psychique.

Advertisements

4 réflexions sur “Haptonomie : la science de l’affectivité

    • Bonjour,
      Je suis Amélie, l’auteure de cet article. L’haptonomie est une méthode pour soulager les « maux » du corps que l’on peut utiliser tout au long de sa vie. Cela vise, par le toucher et la présence entière de l’autre (cela se pratique forcément à 2) à soulager la personne concernée. En ce qui concerne la préparation à la grossesse, l’haptonomie permet avant tout de créer un contact avec le bébé alors qu’il est encore dans le giron maternel. L’haptonomie permet de communiquer avec lui par la présence et des gestes bien précis. L’haptonomie permet aussi de soulager le bassin et le dos de la maman, ce qui est très utile pour préparer un accouchement physiologique.
      La relation créée avec bébé lors des séances d’haptonomie contribue sans nul doute à la construction de sa sécurité affective et de son assurance.
      Une séance d’haptonomie se pratique avec une sage femme-femme formée à cette science et dure environ 1h. Cette pratique se fait uniquement avec le couple et la sage-femme et non en groupe comme d’autre préparation à l’accouchement.
      J’espère vous avoir donné plus d’éléments pour comprendre cette science fabuleuse qu’est l’haptonomie.
      A bientôt,
      Amélie

  1. Merci beaucoup de votre contribution!! Je rejoins un peu le précédent commentaire: pour les parents qui n’ont jamais fait de séance, le mot « haptonomie » est peut être un peu énigmatique… :/ Comment se déroule une préparation à la naissance en haptonomie? Concrètement à quel rôle le père est-il invité? Et la mère, quel est son rôle? Outre l’aspect relationnel, à quoi peut « servir » l’haptonomie dans le cadre de la grossesse mais aussi au moment de l’accouchement? Si ça vous dit de revenir nous en dire un peu plus!

  2. Je ne suis pas l’auteur de l’article, mais nous avons fait de l’haptonomie pendant ma première grossesse, et je peux tenter de répondre à certaines questions des commentaires. Mais il faut souligner que le vécu est différent, je pense, selon les couples et la personne avec qui ils font les séances.
    Pendant la grossesse, l’objectif est de créer un lien avec le bébé par différentes techniques de toucher. Et l’intérêt c’est qu’on peut le faire à trois, et que le père (ou la deuxième mère) participe activement, tout autant que la mère. On apprend par exemple à appeler le bébé (le faire venir contre la main), à la déplacer dans le ventre, à le bercer… Cela permet de mieux comprendre le bébé et ses mouvements aussi (j’ai su, par exemple, quand mon fils s’est mis la tête en bas). La sage-femme guide, mais ce sont les parents qui sont au centre.
    On apprend également des gestes qui peuvent soulager la mère, pendant la grossesse (recentrage du bassin qui permet d’avoir moins mal au dos par exemple).
    Pour ce qui est de l’accouchement, cela peut permettre de mieux positionner le bébé (voir parfois de l’aider à se retourner dans les semaines ou jours qui précèdent si le bébé se présente en siège) et on acquiert aussi quelques techniques de gestion de la douleur (prolongement) qui ont là aussi l’intérêt de faire participer activement le père.
    En grande cartésienne, je décris essentiellement des gestes, parce que c’était la partie la plus facile pour moi, mais font également partie de l’haptonomie pensées, adresses au bébé, etc. L’idée est que ce ne sont pas seulement des gestes « techniques » mais un accompagnement affectif du bébé.
    Voilà, je ne sais pas si c’est plus clair…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s