Notre enfant, ce miroir de notre Ombre

Il y a quelques semaines seulement, une émission proposée par une chaîne de télévision française est venue alimenter le débat sur la dépression post-partum et sur les conséquences (tragiques) qu’elle peut engendrer.

Je n’ai pas eu l’occasion de visionner ce programme mais en revanche j’ai lu un grand nombre de billets (et de commentaires) publiés suite à sa diffusion.

C’est pour cette raison que j’ai eu envie de revenir aujourd’hui sur cet ouvrage qui m’a tellement fasciné de Laura Gutman, "La maternidad y el encuentro con la propia sombra" (La maternité et la rencontre avec l’Ombre) dont j’ai déjà eu l’occasion de parler ICI.

Le titre même de l’ouvrage invite à s’interroger sur le lien que fait l’auteur entre la maternité et "l’Ombre".

Qu’est-ce que "l’Ombre"?

Ce terme, utilisé par Carl Gustav Jung (Médecin, Psychiatre, Psychologue et essayiste suisse 1875 – 1961), intègre davantage de notions que "l’inconscient" de S. Freud. Il fait allusion à ces zones cachées de notre psyché mais aussi aux faces inconnues de notre monde spirituel (rien que ça!).

Dans mon précédent billet sur cet ouvrage de Laura Gutman, j’avais abordé le sujet du lien fusionnel qui unit une mère à son enfant, ce lien même qui implique un dédoublement des émotions de la mère étant donné que ses émotions se manifestent autant dans son corps que dans celui de son enfant.

"Ce qui est le plus incroyable, c’est que le Bébé ressente personnellement tout ce que ressent sa mère, surtout ce qu’elle ne parvient pas à reconnaître, ce qui ne réside pas dans sa conscience, ce qu’elle a relégué dans l’Ombre".

Selon Laura Gutman, la naissance d’un enfant entraîne nécessairement la rencontre avec notre ombre. En effet, l’auteur insiste sur le fait que les manifestations "gênantes" auxquelles l’enfant nous confronte au quotidien (pleurs, plaintes, maladies, etc…) sont essentiellement provoquées par l’Ombre de sa mère, par tout ce qu’elle ne considère pas conforme à l’image qu’elle a d’elle-même.

"L’ombre est une partie de la psyché formée de la part individuelle refoulée, mise à l’abandon par l’éducation, et qui rassemble des complexes psychiques souvent perçus par la conscience comme négatifs, à l’origine du caractère et des humeurs". [Source]

Ces manifestations auraient alors pour but de conduire la mère à comprendre l’origine de ces émotions afin de les surmonter.

Pour en savoir un peu plus, je vous invite à lire mon billet du jour ICI

Comments
2 Responses to “Notre enfant, ce miroir de notre Ombre”
  1. mmedejantee dit :

    Merci beaucoup de ta contribution!!! C’est vrai que devenir parent ravive tellement de choses et nous renvoie tellement à notre histoire….!!!
    Ceci étant, il y a toujours quelque chose en moi qui se méfie lorsque ces constats, par ailleurs tout à fait justes, ne sont appliqués qu’aux mères… Freud a déjà fait beaucoup de tort en nous chargeant encore et encore pour que mon esprit soit prudent sur ce point!! Je file chez toi pour savoir plus précisément de quoi il est question!!

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. [...] de fait. Il faut le savoir et en tenir compte en cas de problème pour mieux gérer la question. Une mère ordinaire évoque très bien le sujet en matière de dépression du post partum [...]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 766 autres abonnés

%d bloggers like this: