La frustration plutôt que la profusion

Aujourd’hui, aimer son enfant consiste essentiellement à combler très tôt ses désirs. La frustration, vécue comme une atteinte à la liberté d’être et au droit à l’autonomie pour chacun, est devenue si intolérable tant aux enfants qu’aux adultes, que ces derniers ne parviennent plus à l’imposer. Cette semaine, j’ai envie de parler de ce réflexe…