Vivre est le métier que je veux lui apprendre*

Cet été je me suis replongée dans mes grands classiques, et ce en commençant par Emile, ou de l’éducation de Rousseau. Il traite des fondements même de l’éducation naturelle et moderne. Ce livre, tout comme le Contrat social dont on m’avait imposé la lecture au lycée, je l’avais trouvé absolument utopique à l’époque. Je réalise, aujourd’hui mère, ô combien il est source…