Deux bonnes raisons de quitter l’enfance [mini-débriefing]

Dans l’imaginaire collectif, l’enfance est une sorte de paradis perdu. Je généralise, bien entendu. Mais si certaines personnes sont bien contentes d’en être sorties, combien rêveraient d’y retourner ? Retrouver ce temps où l’on avait presque pas de responsabilités, où tout nous semblait possible, où l’on avait le temps… Personnellement, je n’ai pas la nostalgie…