Enseigner le consentement aux enfants : 6 à 12 ans [traduction]

Enseigner le consentement aux enfants : 1 à 5 ans > Apprendre aux enfants, même aux plus jeunes à respecter l’espace des autres, et les aider à développer leur empathie. 1. Dites aux enfants que c’est très bien que leurs corps changent, mais que c’est parfois perturbant. La façon dont vous parlez de ces changements,…

Enseigner le consentement aux enfants : 1 à 5 ans [traduction]

Enseigner le consentement aux enfants : 6 à 12 ans 1. Apprenez aux enfants à demander la permission avant de toucher ou d’embrasser un camarade de jeu, en le formulant par exemple ainsi : « Sarah, on demande à Léo s’il aimerait un câlin pour dire au revoir ? ». Si Léo dit « non » à cette demande, dites à…

Comment éduquer nos enfants au consentement ?

Maman de deux jeunes garçons et profondément féministe, je me suis très rapidement demandée si finalement ce n’était presque pas plus difficile d’élever des garçons de manière « féministe » dans notre société … Comment les élever pour en faire des hommes responsables sans faire peser sur eux des stéréotypes de genre. Très rapidement, la question de…

Apprendre à nos enfants à persévérer !

Mes trois enfants se comportent d’une façon complètement différente face à la difficulté. Mon aîné (15 ans) ne se laisse pas déborder par les événements, et face à une tâche difficile, il cherche à comprendre, retourne le sujet dans tous les sens, et passe le temps nécessaire pour surmonter l’obstacle ! Généralement, ça paie et…

Montessori à la maison (0-3 ans) [Bibli des VI]

Les éditions Actes Sud proposent depuis très peu de temps une nouvelle collection intitulée « Je passe à l’acte », en collaboration avec Kaizen, ce magazine qui cherche à « construire un autre monde….pas à pas ». Les quelques ouvrages disponibles pour le moment ont été conçus comme une déclinaison du film Demain. En effet, à la suite du…

Pourquoi les bébés jouent ? de Laurence Rameau

J’ai découvert ce livre lors de sa parution, en 2011, alors que mon aîné n’avait pas encore 2 ans, balbutiait quelques mots et prenait systématiquement les toboggans à l’envers. A l’époque, je n’étais pas encore sophrologue et c’est uniquement avec l’œil de la maman curieuse que j’avais lu ce livre, conseillé par une classique revue…

Le maux du jeu est de ne pas avoir assez de mots

Note: Cet article a également été publié sur mon site personnel, La pensée buissonnière. Récemment, le travail sur mon livre m’a conduit à m’intéresser à la question du jeu, des jeux, et à l’activité de jouer, chez les enfants (mais pas uniquement). Ces trois derniers jours ont donc été consacrés à la lecture de deux ouvrages…