Education à la puberté, qu’est-ce qu’on lit ? [Dossier spécial éducation à la sexualité]

La production éditoriale sur le thème de la vie affective et sexuelle des adolescents est vaste. Les ouvrages, des plus documentaires aux plus second degré, prétendent tous aborder « sans complexe », « sans tabou » ou « sans gêne » ces sujets dits délicats, et tous souhaitent apporter une « vraie » réponse aux questions que les jeunes se posent. Pas simple donc de s’y retrouver et de savoir quoi mettre entre les mains de nos bambins.

Des bibliographies

Pour les parents et professionnels curieux, inquiets, ou les deux, pas mal d’acteurs se sont déjà penchés sur la question :

  • Le comité de lecture de Télémaque, action pour la littérature jeunesse du CRDP (Centre Régional de Documentation Pédagogique) de l’Académie de Créteil, met en place des fiches bibliographiques thématiques.
  • Ricochet, site de référence dédié à la littérature jeunesse francophone, propose un moteur de recherche permettant de croiser des critères d’âge et de thèmes.
  • le site du Planning Familial, élabore aussi des fiches bibliographiques sur les thèmes de prédilection du Planning (éducation à la sexualité, contraception et avortement, féminisme, corps et image de soi, égalité filles-garçons etc.)

Chacun de ces acteurs propose à son tour d’autres ressources, qui elles-mêmes proposent d’autres ressources, et ainsi de suite, vous pouvez donc facilement vous constituer une bibliographie très complète, au risque d’y passer vos vacances.

Pour ma part, après quelques après-midi à rebondir de lien en lien, j’ai pris la route de ma bibliothèque municipale, bien décidée à entrer dans le vif du sujet. Rayon 613.9 (Dewey, mon amour) une dizaine d’ouvrages sur l’épineuse question de la puberté me tendaient les bras. Malgré le caractère homéopathique de cette sélection, je me suis quand même essayée à une petite typologie. 

Garçon, fille, ou les deux ?

Certains ouvrages s’adressent seulement aux garçons, d’autres seulement aux filles et d’autres parlent des deux sexes dans le même opus.

La non-mixité semble être la grande tendance du moment puisque c’est le cas de l’essentiel des ouvrages parus ces deux dernières années si on en croit la base de données Electre :

  • Les garçons comment ça marche ? et Les filles comment ça marche ? parus en 2016 chez Deux coqs d’or
  • Nous les garçons, le guide de ceux qui seront bientôt ados, chez Milan (2017)
  • La puberté chez les gars aux éditions les Malins (éditeur québécois) (2017)
  • Que se passe-t-il dans mon corps ? : tout savoir sur le cycle menstruel, les règles et la fertilité chez Favre (éditeur suisse) (2017)
  • Questions d’adolescentes chez In Press (2018)

La puberté, sérieux ou pas sérieux ?

Il y a clairement deux écoles, celles des ouvrages scientifiques qui prétendent répondre avec sérieux aux vrais questions des ados et celle des ouvrages « décalés » qui répondent aux vrais questions des ados mais sans se prendre au sérieux, justement. Le parti pris s’affiche dès la quatrième de couverture et se traduit souvent, pour la première école par des formats plus grands et des illustrations plus réalistes, et pour la deuxième, par des titres et des illustrations plus humoristiques dans des formats poche.

Le côté grand frère ou meilleure copine de la deuxième école donne malheureusement lieu à des conseils maladroits. C’était ce qui posait problème dans On a chopé la puberté, l’ouvrage des éditions Milan qui a enflammé les réseaux sociaux en début d’année 2018. À mon sens, c’est également ce qui cloche dans Ils ne pensent qu’à ça de James Roy, toujours chez Milan. James Roy se présente comme « le grand frère expert et confident dont tu rêvais ». Après avoir abordé les aspects corporels de la puberté, il se lance dans les conseils de séduction et c’est là que ça se corse. « Une autre chose sur les filles : elles attachent beaucoup d’importance à des choses qui ne te semblent pas si importantes, comme fêter votre première semaine ensemble. Fais-le. Achète lui des fleurs ou une carte. Tu peux trouver ça bête mais elle appréciera. », « En général, les filles regardent le monde différemment. Elles peuvent être difficiles, parfois même impossibles à comprendre. Elles peuvent changer d’avis sur un sujet en un instant. Elles peuvent penser quelque chose une minute et penser le contraire la minute qui suit. » et mon préféré « Tu vas être surpris mais les filles aussi sont des êtres doués d’intelligence. » Sous couvert de parler en grand frère, James Roy se fait l’écho des clichés sexistes sans aucune prise de recul, et c’est regrettable.

A titre de contre-exemple, le livre Les règles… quelle aventure parvient à allier humour et justesse des informations en s’attachant à déconstruire les stéréotypes. C’est ta vie de Thierry Lenain parvient également à balayer les clichés grâce aux sublimes illustrations de Benoit Morel et à des textes très sensibles. Il n’est donc pas impossible de trouver un compromis entre manuel de bio et discussion de cours de récré. 

Et sur le fond ?

Sur le fond, peu de différence entre les différents ouvrages. Tous sont centrés sur les changements du corps : qu’est-ce qui change ? pourquoi ? Pour les filles, la question des règles est la plus détaillée et pour les garçons, c’est le combo érection-masturbation-éjaculation qui tient le haut du pavé. Autour de ces grandes questions, les débuts de la sexualité tiennent aussi une large place, avec un passage obligatoire par la contraception et les MST (maladies sexuellement transmissibles). Les violences sexuelles sont systématiquement évoquées, avec un rappel des numéros d’urgence.

Affaires sensibles

  • Clito ou pas clito ?

Je m’attendais à déplorer son absence, je me suis aperçue que le clitoris était bien là dans la majorité des ouvrages. Dans Bientôt ados – Petit guide sans tabou de la puberté, cas rarissime, on indique même aux filles comment observer leur vulve. Dans L’encyclo de la vie sexuelle, le clitoris, n’apparaît malheureusement pas sur le schéma des organes génitaux féminins mais il est évoqué dans le chapitre « C’est quoi faire l’amour ? ». On apprécie, car le clitoris est souvent présenté comme un organe de la masturbation, la pénétration étant la condition sine qua none du rapport sexuel. Dans La puberté, c’est génial, ou presque l’érection des garçons est présentée comme « le signe qu’on peut faire l’amour ». Dans cet ouvrage, le clitoris est « une sorte de petit morceau de chair. », le vagin, lui est « extensible pour laisser passer le pénis du garçon lors du rapport sexuel. » Nos pré-adolescents semblent donc condamnés aux rôles de l’homme actif et de la femme passive.

  • La contraception, affaire de fille

Dans l’ensemble, la contraception reste présentée comme une prérogative féminine. Les ouvrages pour les garçons n’en parlent même pas, et dans les ouvrages mixtes, elle est placée dans les chapitres sur les filles. A méditer, cet extrait de L’encyclo de la vie sexuelle, qui présente les différents moyens de contraception et conclue par « Malgré ces différents moyens de contraception, il arrive qu’une femme se trouve quand même enceinte sans le faire exprès, par négligence. » La responsabilité du partenaire n’est jamais évoquée.

  • Miroir, dis-moi qui est le plus moche

« Pourquoi parle-t-on d’âge ingrat ?  Parce que la petite fille, comme le garçon d’ailleurs, est parfois moins jolie et qu’elle a du mal à s’adapter à sa nouvelle apparence. » nous explique L’encyclo de la vie sexuelle au premier paragraphe du premier chapitre. Les poils,  la transpiration, les boutons et autres manifestations physiques de la puberté sont la plupart du temps présentés comme des fléaux à éradiquer, surtout pour les filles. On regrettera que l’estime de soi ne soit pas plus souvent abordée. Bientôt ados est le seul à présenter les choses de façon plus positive : « Aime-toi ! A l’âge adulte, on finit par s’accepter comme on est. D’ici là, essaie de te persuader que la différence a du bon et apprends a aimer ton corps tel qu’il est. »

  • LGBTQI+ ?

Tous les ouvrages font l’effort d’aborder l’homosexualité. En général, un petit paragraphe bien sous tout rapport explique que c’est normal et qu’il n y a pas de quoi avoir honte même si ça peut être difficile car l’homosexualité reste discriminée dans nos sociétés. Dans les faits, les chapitres sur la sexualité sont totalement hétérocentrés dans les textes comme dans les illustrations, ce qui suffit à placer l’homosexualité à la marge. Être homo ? Normal, certes, mais pas aussi normal que l’amour entre un garçon et une fille, il ne faut pas exagérer. La transidentité, reste la grande absente, même si Côté fille, côté garçons, évoque la notion de genre : « Pendant toute ton enfance, tu te construis une identité de genre : à partir de ton sexe biologique, des modèles que te propose la société et de ta propre histoire, tu deviens peu à peu une certaine femme, un certain homme. » On reste malgré tout dans une représentation binaire. Le plus inclusif des ouvrages de ma sélection reste C’est ta vie, qui dans les illustrations comme dans les textes présente toutes les alternatives possibles, sans insister. On peut avoir envie de toucher un garçon, ou une fille, on peut avoir envie de câlins d’amitié ou de caresses sexuelles, on peut avoir envie de faire couple ou juste de se donner du plaisir, on peut aussi n’avoir pas du tout envie de faire des câlins ou d’être touché. En gros, on a le choix, et les autres aussi. Tout simplement.

Mon top 3

Sans surprise, le corpus dans son ensemble ne révolutionne pas la manière d’aborder la question du corps, des rapports hommes-femmes ou des rôles genrés. Trois ouvrages sortent quand même du lot : 

1 – C’est ta vie. Thierry Lenain ne mise ni sur l’humour, ni sur la vérité scientifique mais sur cette troisième voie qu’est la poésie et qui permet de se détacher de la gravité du thème pour toucher au sublime du corps et des relations humaines. A mettre entre toutes les mains !

2 – Les règles…quelle aventure. Avec humour et une bonne dose de militantisme, on apprend tout, mais vraiment tout sur les règles, et on repart avec une estime de soi regonflée à bloc. Un must ! Cet ouvrage fait partie de la Bibli des VI, lisez la chronique de madameld et rejoignez-nous pour pouvoir le lire ! 

3 – Bientôt ados, petit guide sans tabou de la puberté. Bien que classique dans la forme, ce documentaire m’est apparu le plus positif de la sélection. Il prend le temps d’aborder les questions de personnalité et d’identité en insistant sur l’importance de rester soi-même et de s’estimer. 

Liste des ouvrages consultés :

Titre Auteur(s) Editeur Année de parution
Bientôt ados, petit guide sans tabou de la puberté Jaqui Bailey, illustrations de Sarah Naylor Casterman 2014
C’est ta vie – L’encyclopédie qui parle d’amitié, d’amour et de sexe aux enfants  Thierry Lenain, illustrations de Benoît Morel Oskar éditeur 2014
La puberté, c’est génial, ou presque Brigitte Bégué, illustrations de Jacques Azam De la Martinière 2015
Ils ne pensent qu’à ça – La sexualité des garçons expliquée aux garçons… et aux filles James Roy, illustré par Gus Gordon Milan jeunese 2008
L’encyclo de la vie sexuelle 10-13ans Collectif de gynécologues Hachette jeunesse 2014
L’amour, la sexualité et toi Magali Clausener-Petit Milan jeunesse 2012
Tout sur le zizi Sylvie Sergueil, illustrations de RIF De la Martinière 2016
Questions d’amour 11-14 ans Virginie Dumont et Serge Montagnat, illustrations de Romain Slocombe et Serge Bloch Nathan 2004
Les règles quelle aventure Élise Thiébaut, illustré par Mirion Malle La ville brûle 2017
Côté filles, côté garçons Sylvie Baumier, illustré par Brune Heitz Casterman 2002

La daronne perchée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.