Un beau livre pour chanter avec son bébé [Bibli des VI]

Les Vendredis Intellos ont reçu un très joli livre un peu différent de que nous avions à la bibli jusqu’ici : un livre accompagné de 2 CD pour chanter avec son enfant.

livre-disque-je-chante-avec-mon-bebe

107 chansons de différents genres (je vous donne à chaque fois un exemple assez connu entre parenthèses) : berceuses (« Fais dodo Colas mon p’tit frère »), canons (« Frère Jacques »), chansons à geste (« Tapent petites mains »), chansons à histoire (« Il était un petit homme »), chansons à onomatopées (« Ani couni »), chansons à répétition et à récapitulation (« Savez-vous planter les choux ? »), chansons traditionnelles (« Au clair de la lune »), comptines (« Une poule sur un mur »), jeux de doigts (« Monsieur et madame »), jeux de nourrice (« A dada »), rondes et jeux chantés (« Dansons la capucine »).

Il y en a vraiment pour tous les goûts !

Elles sont classées par âge de l’enfant : cela va de la naissance à plus de trois ans.

En général, j’ai du mal à trouver des comptines chantées comme j’aime : enfantin mais pas niais, avec un arrangement musical un minimum travaillé. Là, j’ai été comblée ! C’est chanté parfois par des enfants, parfois par des adultes, parfois à deux voix et les arrangements musicaux sont très agréables.

Cela ne s’arrête pas là : l’auteur, Agnès Chaumié, donne des éclairages très intéressants sur chaque chanson et sur l’art de chanter avec son enfant en général.

Dans toutes les cultures du monde, instinctivement, on chante aux enfants. Cela fait partie du maternage autant que les soins culturels ou les marques d’affection. Les chansons agissent comme une nourriture symbolique qui permet à l’enfant de grandir. Par leur richesse, elles participent à son éveil et à la construction de son intelligence. À travers elle, il est accueilli dans sa culture et l’histoire familiale. Chacun de nous est nourri de ces empreintes musicales qui resurgissent lorsque nous nous retrouvons en présence d’un tout-petit.

Chaque chanson a droit à une petite explication. Je prends l’exemple de « Une souris verte », une comptine que je n’aime pas particulièrement mais l’explication me plaît :

Il y a, dans le déroulement de cette chanson surréaliste, un esprit similaire à celui des enfants qui inventent des histoires ou des chansons sans trop se soucier de la logique, proches de la rêverie ou de l’inconscient.

Cerise sur le gâteau : le livre est beau ! Voici quelques photos :livre-disque-je-chante-avec-mon-bebe-1

image_519_image

20161017_154350

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s