Le meilleur pour mon enfant [Bibli des VI]

Je viens vous parler aujourd’hui d’un ovni dans les livres autour de la parentalité : « Le meilleur pour mon enfant » de Guillemette Faure offert à l’association des Vendredis Intellos par les éditions Les Arènes.

Marmou avait eu un coup de coeur pour ce livre qu’elle nous a livré ici.

Ne vous fiez pas à la baguette magique qui vous ferait penser que vous trouverez dans cet ouvrage la recette pour être le meilleur parent.

Mais fiez-vous au sous-titre : « La méthode des parents qui ne lisent pas les livres d’éducation ». Parce que ce n’est pas un livre pour apprendre à éduquer son enfant. Pas vraiment une méthode non plus. C’est un guide pour faire nos choix de parents.

Presque 300 pages qui se lisent facilement parce que l’écriture est claire et accessible, même sur les sujets plus pointus. Loin des livres culpabilisants ou donneurs de leçons, l’auteur nous livre avec sérieux mêlé d’humour le fruit de son enquête journalistiques sur des questions d’éducation, pragmatiques ou philosophiques, qu’elle a eu ou qu’elle aura à se poser en tant que maman. Voyez-plutôt :

  1. Faut-il interdire les écrans ?
  2. Doit-on fermer la porte aux princesses ?
  3. Faut-il l’obliger à finir son assiette ?
  4. Le forcer à aller se coucher ou le laisser profiter des bons moments ?
  5. D’accord, on ne donne pas de fessée mais alors on fait quoi ?
  6. Est-ce que être gentil, ça peut s’apprendre ?
  7. Le protéger ou lui laisser prendre des risques ?
  8. Est-ce que je vais pourrir mon enfant si je le gâte trop ?
  9. Temps de qualité ou quantité de temps ?
  10. Temps libre ou temps organisé ?
  11. Doit-on forcer un enfant à persévérer ?
  12. S’investir dans la vie de l’école ou rester une oasis après l’école ?
  13. Le préparer à la vie d’adulte ou lui laisser sa vie d’enfant ?
  14. Faire des projets pour son enfant ou le laisser libre ?

Pour y répondre, elle a été chercher en France et aux Etats-Unis essentiellement, parmi ses connaissances, parmi les blogueurs qui font le buzz, dans les publications scientifiques et les articles de presse écrites. Elle regroupe les avis, les connaissances, les tendances et les modes sur le sujet. Parfois elle nous livre sa propre réponse, parfois non.

Au final, le lecteur a des billes pour se forger sa propre opinion sur chacune de ces questions (si besoin), et aussi quelques arguments à proposer à une éventuelle tata Fernande qui viendrait chatouiller les motivations de nos choix educatifs (si, si, j’en connais qui font ça !). Et toute une liste de références bibliographiques si l’on veut chercher plus loin.

Je résiste à l’envie de vous citer des passages du livre parce qu’il serait difficile d’en choisir les plus pertinents, ils le sont tous. Je vous propose simplement un extrait des principes qu’elle retient en conclusion :

  • Les parents, c’est nous. (…)
  • (…) nos pratiques ont plus d’effet sur celles de nos enfants que les mots qui sortent de notre bouche.
  • (…) Nos enfants sont assez fins pour s’attacher à nos intentions autant qu’à ce qu’on fait.
  • Nos enfants sont un marché et tous les acteurs de ce marché ne sont pas les parents de nos enfants. (…)
  • Ayons confiance. (…) les adultes qui vont bien me semblent avoir en commun des parents qui leur ont fait confiance.
  • Gardez vos principes éducatifs pour vous. A moins bien sûr d’en faire un livre.

Ce livre est disponible en prêt à la bibliothèque des VI. Je vais donc aller acheter un exemplaire pour l’avoir sous la main et me faire quelques rappels de temps en temps !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s