La SMAR 2016, une semaine pour s’informer et échanger autour de la naissance !

Du 15 au 20 mai 2016, c’est la Semaine Mondiale de l’Accouchement Respecté (SMAR), créée par l’association française Alliance Francophone pour l’Accouchement Respecté, et relayée partout dans le monde par des associations et structures s’intéressant à la périnatalité.

La SMAR est une occasion unique pour toutes les associations de périnatalité et parentalité de proposer des débats et animations autour des différents choix possibles pour l’accueil d’un nouveau-né. En 2016 le thème choisi est « Mon corps, Mon bébé, mon accouchement ».

affiche-smar-2016-neutre-lc3a9ger

Un article du Monde, paru début avril et consacré à l’ouverture des maisons de naissance rappelle qu’”une enquête réalisée auprès de plus de cinq mille femmes par le Collectif inter associatif autour de la naissance (Ciane) montre qu’un nombre croissant de femmes (57 % en 2011 contre 36 % en 2005) émet les souhaits particuliers de bénéficier d’une liberté de mouvement pendant le travail, de gérer elles-mêmes leur douleur et ne pas se voir infliger des gestes médicaux invasifs… Or seules 63 % d’entre elles ont vu ces demandes satisfaites.”

Les témoignages postés sur le net, et aussi ceux recueillis dans les associations montrent qu’en effet le sentiment de ne pas avoir eu un accouchement respecté est malheureusement répandu chez les couples.

La notion de respect peut s’entendre par rapport à la physiologie de l’accouchement. En ce sens, l’accouchement respecté serait celui qui s’est déroulé naturellement. Néanmoins, ce qui ressort des opinions glanées ici ou là, et notamment ici  est que l’accouchement respecté est celui qui donne le sentiment d’avoir été écoutée et traitée comme une personne sensée, sensible et responsable. On peut ainsi  lire sur Twitter que,” même en usine à bébé, même avec péridurale ou césarienne, voulues, en urgence ou médicales, on peut respecter l’accouchement”.  Cette conception implique en particulier qu’on ne fasse jamais l’impasse sur le consentement libre et éclairé.  

Visuel SMAR 2016

Pour avoir toutes ses chances de ne pas de passer à côté de son accouchement, l’information est primordiale. S’informer et échanger avec d’autres, c’est se donner la possibilité de choisir en conscience, c’est réfléchir à ses besoins et envies profonds et personnels en matière de naissance. Peut-être effectivement que les choses ne se dérouleront pas comme prévu, mais on aura envisagé les différentes options, y compris en cas de survenue d’une pathologie rendant la médicalisation nécessaire. Cette démarche permet sans doute aussi d’acquérir davantage d’assurance pour défendre son projet face aux éventuelles réticences des équipes médicales.

Les couples sont souvent peu informés sur la physiologie de l’accouchement, connaissances peu relayées dans les médias classiques et absolument ignorées des émissions comme “Baby Boom” . Notamment, il est fort utile de connaître les conséquences des gestes médicaux qui sont, parfois, la routine des maternités mais qui peuvent perturber le bon déroulement de ce processus naturel.

En outre, les alternatives à l’accouchement en structure demeurent méconnues. L’existence des plateaux techniques, où l’accouchement est accompagné par une sage-femme libérale ayant suivi la grossesse, demeure confidentielle. L’accouchement à domicile a souvent mauvaise presse dans l’opinion publique et auprès des médecins, alors que nombre d’études montrent la pertinence de ce choix. Petite révolution, les premières maisons de naissance françaises, au terme de vingt ans de demandes des usagers, sont en train d’ouvrir leurs portes. Il est tout à fait possible de donner naissance à domicile ou en maison de naissance dans des conditions de sécurité tout aussi optimales, voire meilleures qu’en structures hospitalières.

Dans toute la France, des associations se mobilisent pour proposer des soirées à thème, des débats, des projections de films sur l’accouchement à domicile, en maison de naissance, en plateau technique, et aussi en maternité classique. Beaucoup d’informations sont disponibles sur internet, mais, d’expérience,  rien ne remplace la qualité des échanges que l’on peut avoir “en chair et en os”  avec d’autres parents et des sages-femmes pour répondre à nos questions.

De la table ronde, à la pièce de théâtre, en passant par la projection de documentaires et des conférences, de nombreux parents bénévoles ont donné de leur temps et de leur énergie pour organiser cette semaine. En suivant ce lien vous pouvez chercher ce qui se passe près de chez vous et venir réfléchir, échanger, vous émouvoir avec nous !

Bonne SMAR 2016.

Kelissen

 

Pour en savoir plus sur l’actualité des maisons de naissance :

Qu’est-ce qu’une maison de naissance

http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/04/01/accoucher-en-maison-de-naissance-on-apprend-a-se-faire-confiance_4894108_1651302.html

http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/04/01/les-maisons-de-naissance-un-accouchement-hors-de-l-hopital_4894100_1651302.html#wji5w7xSq3hZPl3x.99

 

Advertisements

Une réflexion sur “La SMAR 2016, une semaine pour s’informer et échanger autour de la naissance !

  1. Pingback: Choisir son accouchement – Maternités féministes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s