Quel temps fait-il ?

Un nouvel ouvrage, autour des sciences pour enfants, est paru très récemment (mars 2016 en français – 2015 en vo). Sa couverture m’a attiré l’œil et son thème aussi : laissez-moi vous le présenter.
Il s’agit de « 50 choses à savoir sur les phénomènes climatiques » écrit par Anna Cleyborne, adapté de l’anglais par   Charlie Meunier, paru chez Clorophyl Editions dans la collection 1,2,3 Soleil.

Alors je vous le disais, la couverture est déjà très attrayante : il s’agit d’une trentaine de petites bulles illustrant des phénomènes météo.

livre_50phenomenes
Mon intérêt pour ce livre est double : aider nos enfants à mieux appréhender notre environnement proche, parce qu’intégrer l’évolution du climat passe d’abord par leur (notre) perception et compréhension de la météo au quotidien (soleil, pluie, vent, neige et les dérives … ). Le climat, on en a déjà parlé plusieurs fois ici, sur les Vendredis Intellos. Ce petit bouquin est un bon complément aux ouvrages déjà présentés ici ou .

De façon plus générale, faire aimer les sciences est une de mes préoccupations. Ce n’est pas forcément une mince affaire et pourtant les enfants sont naturellement curieux et posent généralement des questions sur tout. Le sujet du temps qu’il fait ou qu’il va faire (parce que cela touche les activités ou la façon de s’habiller) fait partie, il me semble, des interrogations qu’un enfant formulera assez rapidement. Mais la façon dont on leur répond (je me souviens des horreurs qu’on m’avait racontées sur le tonnerre et l’orage) ou la façon dont les sciences sont enseignées, tout dépend de l’approche de l’enseignant en milieu scolaire, peuvent conduite à une baisse de sensibilité, un désintérêt. Ce petit bouquin peut aider.

La forme
Les textes sont courts (donc faciles à lire), les pages sont découpées de nombreux encarts de couleur sur une notion importante, des points à retenir, du vocabulaire, des pictogrammes ou une anecdote. Mais surtout, le livre expose de magnifiques photos.

livre_50phen2

Des schémas clairs expliquent de façon précise et sans surcharger, les phénomènes importants (le cycle de l’eau, formation de la pluie, front chaud / front froid, ou l’œil du cyclone par exemple).

Le contenu
Je trouve l’ouvrage très complet, de progression très logique entre les différentes parties et au sein d’un même sujet (on explique les causes d’un phénomène puis ses conséquences).
Voici balayés l’ensemble des sujets qui sont abordés en respectant l’ordre d’apparition dans l’ouvrage.
Le soleil :  la cause de tout, son interaction avec la Terre (selon la saison et la zone concernée), l’influence de l’inclinaison des rayons, de la nature de la surface terrestre, de la présence des nuages. Puis le soleil conduit au déplacement des masses d’air, donc au vent.

Le vent : Comment se crée-t-il, quel lien avec les zones de basse et haute pression, puis l’intensité du vent (les tempêtes, les raz de marée, les cyclones, les tornades, les tempêtes de sable …)

L’eau : on y présente clairement le cycle de l’eau qui donne les nuages (plein de couleurs, plein de formes parfois jusqu’au sol) qui provoquent la pluie. Cette dernière peut parfois être rouge et provoquer des inondations !
Puis les nuages parfois, montent haut dans le ciel, se chargent de cristaux…Frottements, charges électriques et décharges et bam la foudre et le tonnerre. Il y a aussi les nuages liés à la pollution (le smog).
Puis la mer, les vagues, les seiches lémaniques …

Enfin l’eau sous forme de glace : neige, grêle, givre, gelée blanche… En connaissez vous les différences dans les mécanismes de formation ?

La neige et la glace sont faits d’eau gelée…. Les flocons se forment lentement, par assemblage de cristaux de glace /…/ Les grêlons, bien plus durs, sont issus de nuages d’orage lorsque de lourdes gouttes montent dans l’atmosphère où elles gèlent d’un coup sous forme de billes de glace.

Puis l’approche scientifique de la météo est présentée : comment mesurer, étudier, prévoir (les échelles, les cartes, les satellites, les stations météo, les ballons sonde ….) et on termine sur les technologies pour utiliser la météo pour produire de l’énergie.

Les phénomènes météorologiques sont source d’énergie  : le vent, le soleil ou la force de l’eau.

Ce que j’ai particulièrement apprécié
L’aspect « records » est une riche idée pour attirer l’attention du jeune lecteur. Alors on y est confronté dans chacune des sujets abordés (la pire tornade, le plus gros grêlon, la plus forte chute de neige, les plus grosses gouttes de pluie; l’endroit le plus aride…) puis sous forme de synthèse en fin d’ouvrage : une carte du monde indiquant où chaque record a été enregistré, accompagné des chiffres clé et d’une petite photo.

L’aspect « science surprenante » qui donne à réfléchir, me plaît bien. Des anecdotes ou de bonnes questions sont suggérées (avec les explications qui vont avec). Voici quelques exemples.
De l’eau dans l’air ? A priori, on a dû mal de se l’imaginer… et pourtant !
On constate que la température décroit-elle avec l’altitude alors qu’on se rapproche du soleil…Comment l’expliquer ?
Les pluies d’animaux ? Mythe ou réalité ?

Voilà pour cet ouvrage à découvrir ou à offrir !

3 réflexions sur “Quel temps fait-il ?

  1. Merci pour cet article qui me donne envie de découvrir, et faire découvrir ce livre. Une précision svp : quel est l’âge ciblé par cet ouvrage ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s