Revue de presse [Semaine 197]

REVUE DE PRESSE DES VI

basée sur les liens postés sur la page facebook et le profil twitter des Vendredis Intellos. Je rappelle que ces suggestions de lecture sont proposées (entre autres) pour servir de base à une contribution aux Vendredis Intellos. Alors… qui prend quoi??

Si vous souhaitez commenter un des articles proposés plus haut dans une contribution aux Vendredis Intellos, merci de vous signaler en commentaire de ce billet !

Et si vous ne trouvez pas votre bonheur dans ces quelques lignes, n’hésitez pas à consulter ici les suggestions de lecture des semaines précédentes.

Je rappelle aussi à toutes fins utiles qu’une aide peut vous être apportée pour rédiger votre contribution, que ce soit pour vous aider à trouver de la bibliographie sur un sujet qui vous intéresse, pour une relecture, ou pour la traduction d’un contenu en langue étrangère. Pour toute demande l’équipe de modération est à votre disposition à l’adresse mail moderation [at]lesvendredisintellos.com

Publicités

3 réflexions sur “Revue de presse [Semaine 197]

  1. quelques remarques en vrac:
    Article du monde sur les naissances:
    Il y a toujours autant de grossesses que de naissances + fausses couches… l’article parle du taux de fécondité vs la baisse des naissances pour dire que les femmes font individuellement toujours autant d’enfants, mais que l’on aborde une période où il y a moins de femme en âge de procréer, donc moins de naissances à venir. C’est de la démographie et ça vise à contrer certaines couvertures médiatiques du même fait (typiquement celle du Parisien).
    http://www.leparisien.fr/societe/baisse-des-naissances-les-francais-ont-le-bebe-blues-04-11-2015-5246219.php

    Pour l’article du télégraphe, je suis personnellement un peu choqué par ce qui est dit en creux des conseils de l’ex-super nanny.
    Extraits:
    « the show in which, like a modern-day Mary Poppins, she arrives to transform the lives of troublesome children and their beleaguered parents without so much as raising her voice – except when *she scolds tearful mothers for being too soft.*  »
    « “Someone else trained my baby to sleep while I walked around the block with the dog, sobbing with guilt and frustration.”  »
    « “I’m not sure I’d have the strength to leave a child to cry and I don’t know how long I could let them tantrum without stepping in to soothe them.”  »
    « “You can be more logical before you have a baby,” Kathryn says. “I found it very easy to say to parents, ‘Your child is fed, bathed and you’ve read them a story. Leave them to sleep, what more could they need?’ ”  »
    « Alone with her baby for the first time, she sorted laundry, washed up, signed for a parcel and then went upstairs. “I washed my face then I thought about painting my nails. During this whole time Harriet was screaming in her Moses basket downstairs. It was only then that I realised that she wasn’t going to sleep, that she needed me, this tiny being. And I flew downstairs.”  »
    « “She reminded me of something that I always tell mothers: you need to teach your child independence and the sooner this happens, the better,” Kathryn says. »

    Je ne souhaite absolument pas dire qu’il est anormal d’en avoir marre de ses gamins… par contre les conseils d’endurcissement que cette dame a procuré à la télé pendant des années, sans contradiction possible (par définition dans une émission TV), sont en contradiction totale avec ce que je crois être bon et efficace sur la relation de long terme avec son enfant. En tout cas, et je parle pour moi, c’est à l’opposé de ce que je crois juste. Et l’idée des dommages que ses conseils ont pu causer à des dizaines de familles dans le pays pendant ses années de carrière télévisée est quelque peu terrifiante.

    • Deux réponses très rapides: désolée pour l’imprécision dans la présentation de l’article sur la démographie, j’avoue que j’ai fait ça un peu rapidement en reprenant la présentation qui a été faite sur facebook.
      Sur le deuxième lien, je rappelle que la revue de presse c’est une suggestion d’articles à commenter, non un condensé des pensées qu’on « défendrait ». Il est donc possible de contribuer pour critiquer comme pour enrichir…

      • Pour le 1: c’est pour cela que j’ai voulu rétablir la distinction, avec le lien vers le parisien pour mieux illustrer la polémique.

        Pour le 2: loin de moi l’idée de penser que tout ce qui est publié en lien ici est approuvé par l’auteur de la revue de presse. Par contre je souhaitais réagir pour souligner les points problématiques à mon sens dans l’article du télégraph (journal de droite ultra-libérale s’il en est, donc conservateur sur le plan des mœurs, et très libéral au sens français en économie).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s