Comment éduquer nos enfants aux médias?

Aujourd’hui, internet est partout.

Là où, quand j’étais gamine, il fallait un modem (très) bruyant pour avoir une connexion qui serait désormais qualifiée de ridiculement lente ; un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre, où l’on payait cher pour quelques malheureuses heures de connexion par mois, à la place de tout cela, nos enfants grandissent dans un monde saturé de web. Wifi, 3G, 4G, ils sont rares les lieux où il est impossible de se connecter désormais. Quand dans la cour du collège ou du lycée nous discutions, nos enfants sortent leurs smartphones pour aller sur le net, checker leur compte Facebook etc.

L’information est partout, accessible 24h/24, gratuite, elle est rapide, plus ou moins fiable. Certains médias font la course au BUZZ, oubliant parfois de croiser les sources, vérifier la fiabilité de celles ci, la véracité de l’info. Et c’est bien là que le bât blesse. Dans mon boulot de surveillante en collège, j’ai pu constater que pour pas mal d’élèves, si c’est sur le net, alors, c’est vrai. Pas de recul, pas de réflexion, pas d’esprit critique. Ils avalent, passivement, tout ce que leur montrent les médias. Le ministère de l’Éducation Nationale a d’ailleurs signalé que, à priori, un jeunes sur cinq croient aux théories du complot à propos de la tuerie de Charlie Hebdo…

Pour développer l’esprit critique de ses élèves de 10 ans, une enseignante a décidé de consacrer un atelier pédagogique au thème « Info ou intox, comment faire la différence? ».
A la clé pour les élèves, des séances amusantes, qui les ont parfois beaucoup étonnés et à la fin, la remise de leurs diplômes « d’apprentis hoaxbuster » et le serment suivant, prêté sur leur souris d’ordinateur :

« Avant d’utiliser ou de transmettre une information, toujours, je la vérifierai »

Ils ont découvert le métier de journaliste et ses difficultés.

Pour appréhender les notions d’objectivité et de subjectivité, les élèves ont fait des jeux de rôles, inventé des situations, se sont mis dans la peau de reportersEn couvrant une manifestation contre la chasse, ils ont su qui interroger – des chasseurs aux écologistes,  en passant par le maire et même le ministre de la défense des animaux – et quelles questions pertinentes poser.

Ils ont découvert l’importance de confronter les différents points de vue, souvent contradictoires, des protagonistes concernés par un événement, ainsi que la difficulté d’être impartial.

Ils ont aussi comparer les Unes des sites  du Gorafi et du Figaro et appris à vérifier les sources des informations, à se méfier des résultats des moteurs de recherche.

Dans un autre style d’exercice, ils ont rédigé un faux journal truffé de fausses infos. Ils ont été sidérés de constater que leurs lecteurs croyaient à toutes ces infos, sans se poser de questions.

Ils ont aussi réfléchi à ce qu’impliquent toutes ces fausses infos diffusées sur la toile :

Les élèves ne se sont pas contentés de mener des recherches, ils se sont également posé des questions sur les raisons qui poussent certains internautes à diffuser des fake sur le net. Telle la photo d’une piscine bondée, prise au Sénégal, avec une légende mensongère indiquant qu’elle avait été shootée à Créteil. Pas un blanc en train de nager.

« Pourquoi mentir ? », se sont-ils demandé. Ne pas nuire, ni blesser autrui, respecter les autres, tel est l’un des messages clé de la séquence. Comme quoi, éducation aux médias et initiation à la citoyenneté sont intimement imbriquées.

En définitive, le message semble être bien passé auprès de ces élèves, peut être aussi auprès de certains de leurs camarades des autres classes, grâce à leur faux journal et à l’exposition qu’ils ont préparé lors de cet atelier. En tout cas, c’est une idée que je retiens si un jour, je suis enseignante à une classe de cycle 3.

Certains des travaux des élèves sont visibles sur le site de l’inspection de l’EN de Cluses.

Et toi, quelles idées as tu pour aider nos enfants face aux intox de la toile et d’autres médias?

Publicités

6 réflexions sur “Comment éduquer nos enfants aux médias?

  1. Cette démarche est géniale (et salutaire)!
    Personnellement, j’aimerais aussi qu’on éduque les jeunes (et les moins jeunes?) à décrypter les messages diffusés +/- subtilement par la pub, les séries, les films, les divertissements (le corps qu’il faut avoir, le mode de vie qu’il faut avoir, les valeurs, la voiture, la barbie, l’iphone, le kinder bueno, … qu’il faut avoir). Tous ces messages nous imprègnent et nous imposent une vision du monde, de la vie, de l’humain, des relations, du bonheur, etc. et on n’en prend pas vraiment la mesure.

  2. Merci beaucoup pour ta contribution!!! J’avais vu passer un peu dans le même ordre d’idée le fait que les ados avaient du mal à différencier sur Internet ce qui relevait du message publicitaire et ce qui relevait de l’information… l’éducation aux médias est vraiment indispensable!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s