La semaine 185 des VI

LYON: PROCHAIN ÉVÉNEMENT PARENTS 2.0

Les Vendredis Intellos vous convient à la conférence gesticulée « Dys crédit sur la protection de l’enfance ou Une histoire d’enfant racontée par un dyslexique le 26 juin 2015 à 19h30 dans les locaux de la MIETE (92 rue des charmettes, Lyon 6ème). Cette intervention, à mi-chemin entre conférence et one-man-show nous est proposée par Aurélien Pellegrinelli, un éducateur spécialisé qui ne comprend pas le système et qui veut toujours faire différemment.

Entre expérimentation et analyse collective, venez découvrir comment un agitateur social essaye de s’en sortir avec son don de création. Et pour ceux qui n’ont jamais été ni éducateur ni enfant cette conférence peut vous intéresser aussi…Plus d’infos par ici!!!


 

Prochaine réunion du conseil d’administration de l’association

La prochaine réunion trimestrielle du conseil d’administration de l’association des VI aura lieu le 16.06, il est encore tant d’adhérer et d’y participer!!


 

OUVERTURE D’UN GROUPE FACEBOOK: LES NEURONES DES VI

En complément de la page facebook des VI dédiée à la diffusion des liens et suggestions de lecture, nous avons décidé d‘ouvrir un groupe facebook. Pourquoi?

– Pour permettre à chacun d’entre vous de partager ses lectures (sans passer par la page où les publications des non-administrateurs sont peu visibles)

– Pour vous permettre de formuler aussi vos demandes de lecture sur un thème ou sur un autre…

– Pour vous permettre de partager vos ressources pour la recherche d’informations dans les domaines parentalité/éducation

Nous avons déjà dépassé les 100 membres, vous nous rejoignez?


 

A LA DÉCOUVERTE DES BOUQUINS DE LA BIBLIOTHÈQUE VOLANTE DES VI

Nouvel extrait à découvrir cette semaine, issu d’un livre de la bibliothèque volante, disponible au prêt gratuit à distance pour tout adhérent de l’association. Il s’agit de:

100-questions100 questions-réponses pour éduquer à la non-violence sous la direction de Vincent Roussel

Poser des contraintes à l’enfant n’est-ce pas lui faire violence?

D’une façon générale, poser des contraintes, ce n’est pas nécessairement faire violence. La vie n’est-elle pas faite de multiples contraintes à commencer par les contraintes dues aux lois physico-chimiques auxquelles on obéit sans même y penser? Il y a d’autres contraintes, sous forme de règles auxquelles nous nous soumettons volontiers, parce que les raisons en sont évidentes pour nous: les règles du langage qui permettent de communiquer avec les autres, les règles d’un jeu, car on a fait l’expérience que toute tricherie enlève le plaisir au jeu, le code de la route qui nous met physiquement en sécurité, etc.

Dans un établissement scolaire ou dans la classe, il est normal que des règles de comportement soient fixées pour favoriser le bien-vivre ensemble. Cela fait partie des compétences citoyennes que de reconnaître l’utilité et la fonction de la loi, d’en accepter les contraintes, de s’y soumettre librement, d’apprendre à participer à la construction de la loi ou à son amélioration. L’apprentissage de la loi se fait aussi en se confrontant aux interdits et aux limites qu’elle impose et aux conséquences qu’elle a prévues en cas de transgression. 

Pourtant, il est vrai qu’on rencontre de plus en plus d’enfant que Jacques Salomé appelle « les enfants du désir ». On les remarque par leurs attentes impatientes, leurs exigences tous azimuts, leurs besoins insatiables de consommer, de satisfaire des désirs toujours de plus en plus grands, de plus en plus variés et de les satisfaire toute de suite. A l’école, ces enfants on beaucoup de difficultés à fixer leur attention, à accepter des règles aussi minimes soient-elles, à respecter des contraintes ou des engagements. Ils ont beaucoup de mal à s’inscrire dans le bien-vivre ensemble et à accepter les limites, des interdits, des plaisirs différés et des frustrations diverses. Le refus de tout contraint dans l’éducation des enfants donne des résultats catastrophiques. Autant il est important de satisfaire les besoins fondamentaux de l’enfant, autant il est nécessaire de lui apprendre à surseoir à la satisfaction de ses désirs. Il s’agit là de petites frustrations lui permettant d’intérioriser les exigences du principe de réalité, des limites et de la Loi. Encore faut-il que lui soit permis d’exprimer ce que ces frustrations lui font vivre et ressentir.


REVUE DE PRESSE DES VI

basée sur les liens postés sur la page facebook et le profil twitter des Vendredis Intellos. Je rappelle que ces suggestions de lecture sont proposées (entre autres) pour servir de base à une contribution aux Vendredis Intellos. Alors… qui prend quoi??

Si vous souhaitez commenter un des articles proposés plus haut dans une contribution aux Vendredis Intellos, merci de vous signaler en commentaire de ce billet !

Et si vous ne trouvez pas votre bonheur dans ces quelques lignes, n’hésitez pas à consulter ici les suggestions de lecture des semaines précédentes.

Je rappelle aussi à toutes fins utiles qu’une aide peut vous être apportée pour rédiger votre contribution, que ce soit pour vous aider à trouver de la bibliographie sur un sujet qui vous intéresse, pour une relecture, ou pour la traduction d’un contenu en langue étrangère. Pour toute demande l’équipe de modération est à votre disposition à l’adresse mail moderation [at] lesvendredisintellos.com


A VOS CLAVIERS !

Et bonne semaine à tous !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s