La pédagogie face aux multiples formes de l’intelligence

Nous terminons la semaine spéciale consacrée au cerveau. Ça tombe bien, j’adore ça… même si je ne suis malheureusement pas très compétente pour vous parler de ce formidable organe. Qu’à cela ne tienne car nous avons à notre disposition de formidables revues de vulgarisation qui mettent en lumière le résultat des études en neuroscience et surtout les conclusions à en tirer pour nos activités du quotidien.
Quand les dites études concernent les enfants, c’est encore plus palpitant. Premièrement parce nous souhaitons tous le meilleur pour eux. Deuxièmement parce que nous avons tous quelques exemples en tête concernant l’école et le système éducatif en général sur la façon dont il gère les jeunes cerveaux en pleine maturation… Certains de ces exemples nous poussent à nous interroger :  les méthodes selon lesquelles on enseigne aujourd’hui correspondent-elle bien aux résultats des études sur le fonctionnement du cerveau ?

C’est à ce sujet que s’attaque l’un des articles du dernier numéro de la revue « Cerveau & Pyscho » (N°68). Ce numéro est consacré aux « intelligences multiples » mais il y a plein d’autres sujets palpitants (dont la couvade, terme désignant la grossesse nerveuse des pères).
Bref, l’article dont je veux vous parler s’intitule « Les intelligences multiples vécues à l’école » rédigé par V. Garas et C. Chevalier toutes les deux impliquées à l’ESPE (Ecoles Supérieures du Professorat et de l’Education).

cerveau_mag

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit de repérer, de mettre en avant LA forme d’intelligence PROPRE à un enfant. Car comme nous le savons tous, les enfants ne sont pas tous les mêmes et ils n’ont pas tous les mêmes capacités dans les mêmes domaines.
On présente d’ailleurs plusieurs types intelligences dans un autre article du magazine, selon « la théorie des intelligences multiples ». Notre culture nous a donné une vision tronquée de l’intelligence, celle qui se cristallise autour de la logique et des mathématiques. C’est cette vision tronquée, parcellaire qui est mise en valeur dans le système éducatif.
Plus récemment, de nouvelles formes d’intelligence ont été mises en avant : notamment par le psychologue Howard Gardner de l’université d’Harvard qui n’en évoque pas moins de 8 types:  intelligence musicale, corporelle kinesthésique, logico-mathématique, interpersonnelle, naturaliste, verbale linguistique, intrapersonnelle, visuelle-spatiale. détectées.
Toutes ces formes d’intelligence ont été dans un premier temps, décrites par rapport à des observations comportementales ou des comparaisons de traits de génie, mais elles ont depuis été visualisées au sein du cerveau grâce à l’imagerie cérébrale.

« Ainsi, pour sept des huit intelligences postulées par le modèle, il existe des données d’imagerie cérébrale qui les objectivent… La multiplicité des intelligences est, dans notre cerveau, une réalité ».

Comment exploiter ce résultat ?
Il faut absolument profiter de ces résultats pour s’appuyer sur les points forts de chacun pour atteindre épanouissement et dépassement.

« Le conseil est ici de développer une pédagogie nouvelle et individualisée qui soit informée, au plus près, des avancées récentes de l’imagerie cérébrale »

« Il devient possible de promouvoir à présent une conception dynamique de l’éducation des différentes facettes du potentiel humain »

Il s’avère qu’en stimulant un certain type d’intelligence, celle qui est dominante, on arrive peu à peu via l’interconnexion locale et à large échelle des différents réseaux de neurones au sein du cerveau, à développer les autres formes d’intelligence (celles qui sont plus en retrait). Il y a même une partie de notre cerveau qui s’active pour toutes les formes d’intelligence : une espèce de « carrefour obligatoire ». Bref, il y a moyen, selon les apprentissages de prendre des passerelles et de jongler avec les différents types d’intelligence.

intelligence

En pratique, ça donne quoi ?
Il s’avère que certains établissements ont testé une nouvelle forme de pédagogie en mettant en place les résultats de la théorie des intelligences multiples confortée par les résultats de l’imagerie cérébrale.
Ainsi, à titre expérimental dans certains écoles, des enseignants ont mis en place :
– des coins intelligence en classe de maternelle : des jeux de nombres et d’énigme ici, des coins visuels avec des puzzles là, des coins musique ailleurs
– des jeux de collage de photos selon les affinités des enfants pour les classes d’enfants plus âgés.

Des infos complémentaires ICI

Le but de tout ceci est de repérer peu à peu le profil d’intelligence des enfants.

« Ainsi émerge un portrait de classe avec la proportion d’élèves attirés par chaque forme d’intelligence »
« Ce qui permet ensuite à l’enseignant de former plusieurs groupes de travail qui, face à un exercice donné, emploieront chacun leur intelligence de prédilection afin de l’aborder »

Les résultats
Comme on peut s’en douter, les élèves sont en sécurité affective ce qui favorise leur confiance en soi et développe leur capacité d’écoute, leurs réflexes, leur autonomie d’où une plus grande facilité pour glisser vers les autres formes d’intelligence.

« Après un temps consacré aux intelligences qu’il maîtrise le mieux, l’élève peut être amené à aborder l’exercice par le biais d’autres formes d’intelligences qui lui sont moins naturelles »

Les expériences menées en France (ex : Collège François-Villon, à Saint-Fargeau-Ponthierry) sont très positives (voir le document de synthèse de l’ expérience de ce collège ICI). Les relations élèves-enseignants et parents-enseignants sont de plus améliorées… et on le comprend aisément.

« Les relations avec les parents sont bien meilleures car ils leur proposent un regard différent sur leur enfant, une sorte de « lecture » stimulante qui amène tout le monde à s’interroger sur l’élève et à oeuvrer pour sa réussite »

L’article se termine par cette belle conclusion que je ne peux qu’approuver :

 » Les enfants ont tous une force qui peut leur servir de tremplin dans la vie »

Conclusion
Etre à l’écoute des spécificités de chacun, favoriser l’épanouissement avant tout, prouve, encore une fois, qu’il s’agit de la première étape d’un apprentissage fiable et efficace.

Je ne sais pas vraiment si les exemples présentés dans cet article (à lire pour celles et ceux qui en ont la possibilité) vont pouvoir se multiplier ailleurs . Ce n’est peut-être pas très facile à mettre en place, mais je trouve que cela vaut le coup d’essayer ! Quand on voit que dans certains collèges, on en est encore à prôner la punition, l’humiliation dès qu’on est un peu « original »  et que les cas de phobies scolaires se multiplient : il y a de quoi s’interroger.

A voir dans quelques années.

Si vous avez vécu avec vos enfants ou élèves, des expériences ou des exercices basés sur les intelligences multiples : venez nous en parler.

A bientôt, ici ou sur mon blog !

Publicités

23 réflexions sur “La pédagogie face aux multiples formes de l’intelligence

  1. Merci pour ce superbe article qui me donne très envie d’en savoir plus ! J’avais déjà identifié des sensibilités particulières chez mes enfants (notamment la musique pour mon fils, il retient tout ce qu’il entend) mais je ne savais pas comment m’appuyer dessus. Je n’ai plus qu’à acheter ce magazine !

  2. ça redonne une sorte d’espoir… Je me rend compte que pour mon enfant ce n’est aps une pédagogie alternative qui lui faut… Ce qu’il lui faut c’est que l’on parte de lui. Merci

  3. « Notre culture nous a donné une vision tronquée de l’intelligence, celle qui se cristallise autour de la logique et des mathématiques. »

    Oui et non. Ce qui est valorisé dans la société, c’est de bien parler et de savoir contrôler les autres, pas de mener un raisonnement rigoureux.

    Remarquez que rares sont les politiciens qui ont une formation scientifique, tout simplement parce qu’en sciences on apprend à justifier ses propos et à se taire ou à être prudent quand on ne sait pas, tandis qu’en politique il faut être affirmatif.

    Il y a une prime considérable au culot et à l’assurance.

    • Vous avez amplement raison : ce qui est valorisé dans la société c’est de savoir contrôler les autres, le management…et je suis bien placée pour savoir que les compétences techniques et scientifiques ne rentrent que dans un second plan (loin derrière).
      Là, dans l’article, la question est la vision de l’intelligence à l’école et surtout comment elle est exploitée, travaillée. Les évaluations sont surtout ancrées sur maths / et aptitude à s’exprimer.

      • C’est très récent historiquement d’utiliser les maths comme pierre de touche de l’intelligence pour classer les élèves.

        Traditionnellement, ce sont plutôt les disciplines littéraires qui servent à ça: dissertation, compositions, latin, grec… C’était encore vrai dans les années 80′ et ça doit encore fonctionner dans certains quartiers chics. ça se voit encore dans l’enseignement supérieur, où j’ai récemment rencontré quelqu’un qui, ayant fait des études de lettres, parle de « thésette » pour désigner les thèses de sciences dites « dures » (maths, phys, bio…). Le sentiment de supériorité était audible.

  4. Je voudrais apporter quelques précisions sur le sujet. Je me suis pas mal documenté sur le sujet des intelligences multiples (conférences, livres, …). Je n’ai pas lu l’article du magazine, je ne sais pas si les points que je vais mentionner ici y sont aborder ou non, mais je crois qu’il est important de préciser des choses ici.

    1 – « se cristallise autour de la logique et des mathématiques » : l’intelligence verbale – linguistique est aussi extrêmement valorisée. Ces deux intelligences sont d’ailleurs les seules qui sont intégrées dans les tests d’intelligences (QI). Les autres n’offrent pas de moyen d’être mesurées ou évaluées précisément.
    2 – « mettre en avant LA forme d’intelligence PROPRE à un enfant » : oui et non. La « théorie » des intelligences multiples (« théorie », parce que déjà validée scientifiquement) n’est pas faite pour coller une énième étiquette à l’enfant, et faire des catégories. Le principe est de dire que nous naissons tous avec ces 8 intelligences, et les niveaux de compétences varies entre chaque individu. Donc oui, nous avons chacun une « intelligence de prédilection ». Malgré cette dissociation, chaque intelligence n’est rarement, voir jamais utilisée seule, mais en association avec d’autres sur une tâche donnée. C’est pour cela qu’il est important de ne pas négliger les intelligences où l’on est moins compétent. Dans la pédagogie, pour une matière donnée, un ensemble d’exercices (présentation, mise en scène, débat, …) est fourni aux élèves pour pouvoir développer l’ensemble des intelligences, pas seulement la ou les plus fortes, ce qui permet une plus grande adaptation. Pour ce faire, il est aussi indispensable de donner les moyens aux enfants de connaitre ses points forts et points à développer (intelligence intrapersonnelle).

    Les intelligences multiples est un outil pédagogique permettant aux enfants de prendre possession de leurs moyens et de gagner en autonomie, et cela change le modèle tel qu’appliquer dans l’éducation nationale, très monolithique. En plus, cela permet de mieux définir ce qu’est l »intelligence, et permet de faire disparaître la notion d’échec scolaire … et ça c’est magnifique :).

    J’espère que cela pourra aider à comprendre comment aborder ce sujet, et à participer à l’essor de cette méthode :)

  5. Merci Pascale!!! Ahhh sortir de l’unique vision logico-mathématique de l’intelligence, ça fait VRAIMENT envie!!! Et pour les adultes qui n’ont plus l’espoir de retourner dans une école bienveillante, il y a des espoirs tu penses?

  6. Pingback: La pédagogie face aux multiples formes d...

  7. Bonjour
    Merci à vous pour votre article et pour le fait qu’il donne lieu à une série de commentaires très intéressants.
    Je suis coordonnateur pédagogique dans un collège de Roubaix, où nous développons un projet, soutenu par l’Académie de Lille, autour des Intelligences Multiples. Ainsi pour impulser, accompagner et développer une réflexion et des mises en oeuvre dans différents établissements sur les Intelligences Multiples, j’ai engagé un travail de curation dans ce domaine :
    http://www.scoop.it/t/intelligences-multiples
    qui vient également en complément de mon action de formateur.
    Notre action a été retenu en 2012 et 2015 en par le Ministère de l’Education Nationale pour les Journées de l’Innovation.
    Très cordialement
    Lucas Gruez

    • Bonjour, si vous et votre équipe souhaitez contribuer aux Vendredis Intellos pour rendre compte de vos actions d’une façon un peu différente (complémentaire?!), vous êtes les bienvenus! Le mode d’emploi est ici https://lesvendredisintellos.com/tu-veux-en-etre/
      L’idée c’est de mêler expérience vécue (professionnelle/personnelle) avec des écrits (articles de recherche, de presse, extraits d’ouvrage), peut être cela pourrait-il vous parler?

  8. Pingback: La pédagogie face aux multiples formes d...

  9. Pingback: Intelligences multiples | Pearltrees

  10. Bonjour et merci pour cet article!

    Je suis justement en train de lire le livre de Howard (pas très digeste, je dois dire,….) et pour le moment, deux réflexions m’ont marquée:

    – l’importance de la reconnaissance de l’environnement de ces intelligences (ou compétences) pour que celles-ci se développent. Des individus peuvent avoir une certaine disposition pour une intelligence, mais si le milieu culturel ne met pas en valeur cette capacité, elle aura du mal à se développer.

    – la différence d’implications que cette théorie peut avoir dans différents pays. Howard dit qu’aux Etats-Unis (en gros en Occident), les parents peuvent « se consoler » si leurs enfants ne sont pas bons en maths et littérature en se disant qu’il est bon dans d’autres domaines. En Chine, les parents se disent que maintenant leurs enfants vont devoir être bons dans 8 domaines.

    Allez, je me replonge dans ce livre….j’en ferai sans doute un article bientôt…
    Isabelle du blog Mon Cahier d’Ecolier

  11. Pingback: L’avis des parents sur les intelligences multiples | Les Vendredis Intellos

  12. Pingback: Fabi Lou (fabilou2) | Pearltrees

  13. Pingback: Intelligences Multiples | Pearltrees

  14. Pingback: Intelligences multiples - Autour de l'apprentissage | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s