Avant Noël, célébrer le solstice, pourquoi pas ?

Prise dans le tourbillon de ma vie quotidienne, je m’en suis à peine rendue compte, mais aujourd’hui était le jour le plus court de l’année. Dès demain, d’abord imperceptiblement, les jours vont recommencer à croître, emmenant avec eux la promesse d’un nouveau printemps. Notre vie « moderne » fait que je doute que mes enfants de 3 et 6 ans aient une grande conscience de ces rythmes naturels. En écho, se trouve justement dans le dernier magazine Peps posé sur ma table de nuit un article intitulé « Solstice d’hiver. Fêter en famille  la plus longue nuit de l’hiver et le retour de la lumière solaire ». Son auteur, Mme Bouhier-Charles remarque qu’aujourd’hui, si notre corps a encore besoin des rayons du soleil, « nous ne sommes plus dépendants de l’alternance jour/nuit dans nos activités » et nous propose d’instaurer des rituels familiaux pour prendre conscience de l’importance de ce cycle de la lumière dans nos vies.

J’avoue être séduite par ces propositions au point d’avoir envie d’instaurer un petit rituel à la maison autour du solstice, de façon plus libre et intime que les fêtes de Noël et leur cortège d’obligations acceptées plus ou moins de bon cœur. L’auteur propose plusieurs rituels, à adapter selon les envies des participants (certains évoquent d’ailleurs pour moi ceux de la veillée pascale). Elle suggère notamment de profiter cette longue nuit pour rencontrer l’obscurité qui est en nous : « c’est un bon moment pour aller là où nous déposons nos souhaits les plus secrets, nos souffrances, nos frustrations, notre solitude, nos peurs, nos regrets, nos inquiétudes« . Ce peut être l’occasion de produire une « œuvre », texte ou dessin que l’on partagera ou non avec les participants, ou aussi le moment de se débarrasser symboliquement de ce qui nous entrave en le confiant au feu…

Au terme d’une année où j’ai eu globalement un peu de mal, figure dans ma liste de regrets le fait d’avoir raté tout un tas d’occasions de célébrer : des anniversaires, une pendaison de crémaillère, et un blessingway que j’aurai bien aimé avoir. Du coup, j’aimerais bien profiter de 2015 pour proposer à ma famille quelques nouveaux rituels. Faire ainsi un pas de côté pour mettre entre parenthèses le quotidien d’une (petite) famille nombreuse et savourer ce qui nous unit. Inclure aussi les amis, quelques soient leurs croyances ou opinions, de façon plus détendue que lors des grandes réunions comme « les fêtes », ou les diverses célébrations religieuses. Laisser libre cours à l’imagination des grands et des petits. Se sortir aussi un peu des schémas consuméristes dans lesquels nous avons grandi pour tenter d’inculquer à nos enfants des valeurs plus simples, mais aussi plus essentielles. Comme le fait une de mes amies, on pourrait par exemple inclure dans les classiques anniversaires goûter/bonbons/cadeaux un rituel inspiré de Montessori. Et si cette année, nous avons raté le solstice, pourquoi ne pas décider tout simplement de le fêter demain ou après demain ?

Flo la Souricette

Publicités

8 réflexions sur “Avant Noël, célébrer le solstice, pourquoi pas ?

  1. Chouette idée, c’est un peu la fête des Lumières de Lyon, excepté le côté commercial. J’ai une copine qui fête l’autome… Trouver ces propres repères temporels, familiaux c’est important. Merci pour de bel article !

  2. Moi ça me fait penser aussi à l’earth hour, c’est un samedi de fin mars, où l’objectif est de ne pas utiliser l’électricité pendant 1h , le soir.
    Une année j’avais réussi à convaincre ma petite famille de faire un repas aux chandelles.
    On ne peut pas dire que ce soit devenu un rituel, mais pourquoi pas ?

    Cette année c’est l’avent qu’on a ritualisé avec des gâteaux à base de pain d’épice , ainsi que des guimauves à déguster à partir du 1er décembre et faire durer jusqu’au 24.

    Mais on a oublié le 21 décembre.

  3. J’aime utiliser les rituels. De plus en plus, ils trouvent leur place dans ma vie de femme et dans ma vie de famille. .. je m’inspire des rituels celtes ainsi que du livre « rituels au fils des jours » de Barbara Biziou aux editions Jouvence

  4. Merci beaucoup de cette contribution Flo!!! Quand j’étais petite, je me souviens du grand frisson que je ressentais chaque année à l’idée que je vivais la journée la plus courte de l’année (et pourtant pas question de fêter quoi que ce soit!!!). Ton idée me tente énormément, je crois que je vais y souscrire l’an prochain (et en attendant, il nous reste le solstice d’été et les équinoxes! ;) )

  5. Pingback: Ces rituels qui nous rassemblent {Mini debrief} | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s