Le choix de l’accouchement, un pas de plus chez les voisins…

En l’absence de risques particuliers, les Britanniques se voient recommander par les autorités sanitaires de donner naissance chez elles ou dans une maison de naissance.

 

Cette semaine, je Figaro santé, nous présente un article sur les accouchements au Royaume uni :

 » Le Royaume-Uni veut moins d’accouchement à l’hôpital « 

On a d’abord tendance à se dire, qu’il y a évolution pour ce qui est du choix de son accouchement

Alors que les pays en développement luttent pour convaincre les futures mères de l’intérêt d’accoucher en milieu médicalisé, l’un des pays les plus développés au monde vient, au contraire, de conseiller à ses parturientes d’éviter l’hôpital lorsqu’aucune complication n’est attendue.

Une nouvelle occasion de relancer le débat, encore une fois, de l’accouchement en AAD ( accouchement à domicile ) je me suis dis de suite, que s’ils faisaient cela c’était sûrement pour des raisons budgétaires, quand je vois ce qui se met en place pour que l’on puisse rentrer le plus tôt possible chez soi ( avec un suivit ). Oui mais… Si ça arrange tout le monde?

Il existe des preuves scientifiques montrant qu’un accouchement sous l’autorité d’une sage-femme est plus sûr que l’hôpital pour une femme ne présentant pas de risques de complication. Le taux d’interventions, comme le recours aux forceps ou à la péridurale, est plus bas sans que la santé du bébé n’en pâtisse», justifie l’institut sur son site internet, statistiques à l’appui. «Les accouchements à domicile assurent la même sécurité sanitaire que les services gérés par les sages-femmes (structures proches des maisons de naissance française, ndlr)

Et surtout, replacer le rôle de la sage-femme, lui rendre sa place?

Hors de l’hôpital, point de péridurale. La journaliste met aussi en garde contre une répercussion des inégalités sociales dans l’expérience même de la naissance, ironisant sur l’image d’Epinal de la mère accouchant dans une chambre parsemée de bougies parfumées, un compagnon bienveillant à ses côtés.

Il me semble que d’avoir le choix, ne prive pas de péridurale… Je ne sais pas quels seront exactement les conditions du choix en lui-même, mais je ne vois pas en quoi cela creusera des inégalités…

Les besoins sont différents d’un pays à l’autre… certains ne sont pas assez médicalisés d’autres trop…. La recherche d’un équilibre est un long chemin. Mais si nous pouvions tout simplement avoir le choix? Est-ce que porter un enfant autorise à nous infantiliser?

Pour autant, les Françaises «ne sont pas prêtes pour ce que proposent les Britanniques», estime-t-il, soulignant certaines différences. «Les Britanniques ont historiquement beaucoup moins recours à la péridurale que les Françaises», illustre-t-il.

Oui, enfin… Si ils vous refusent la péridurale pour des raisons budgétaires…

Je vous laisse commenter cette dernière phrase…

Publicités

4 réflexions sur “Le choix de l’accouchement, un pas de plus chez les voisins…

  1. Merci beaucoup de ta contribution!!! J’avais effectivement lu plusieurs témoignages (de la part de Drenka qui écrit de temps en temps par ici) de personnes ayant accouché au Royaume Uni et qui semblait dire que cet engouement pour les naissances physiologiques n’était peut être pas à recevoir avec tant d’enthousiasme…
    En te lisant, je réalise que nous centrons peut être beaucoup nos revendications autour de l’accouchement physiologique (parce qu’en France c’est plutôt l’accouchement technicisé qui est associé à des pratiques peu respectueuses, ou maltraitantes) alors qu’en réalité la vraie question n’est pas tant de savoir dans quel environnement technique on va accoucher (pour peu que le minimum sécuritaire soit assuré bien entendu!), que de savoir de quelle écoute on va bénéficier, avec quel respect de notre intimité, de notre vécu, de notre parole on va être accueillie… et effectivement sur ce point, je ne garantirai pas que les Britanniques sont mieux loties que nous…

    • Le soucis, l’éternel… CHOIX ;) Et l’accompagnement surtout… Un apprentissage de l’écoute de soi, pour mieux entendre et ressentir les besoins du petit être…Petit d’Homme ;)

  2. Pingback: A voir / a classer | Pearltrees

  3. Pingback: La parentalité et les gros sous [mini debrief] | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s