Le grand écart des éducations… [ Mini-Débrief]

On discute souvent des différences en matières d’éducation, en comparant avec les gens autour de nous, dans nos familles,notre entourage…Parfois on parle aussi un peu des autres  » façon de faire » lorsque l’on connait des couples à double culture.

Jusqu’à ce que j’ai moi-même un enfant ( ce début de phrase j’ai du le dire des milliers de fois… ) Je ne m’étais pas vraiment rendu compte de la différence entre le pays où je suis née ( le Portugal ) et le pays où je vis ( en France ) Car entre les adultes, ce n’est pas si flagrant… Mais entre les enfants, ça changeait tout… J’ai eu à nouveau ce déclic grâce à l’article de  Phypa  sur le livre « Comment les eskimos gardent les bébés au chaud etc… » Et j’ai très envie de le lire maintenant! Les extrait sont bien trop court!!! Je me permet de vous mettre juste le sommaire :

Introduction

  1. Comment les enfants de Buenos Aires se couchent à pas d’heure

  2. Comment les petits français apprennent à manger(et à aimer) ce qui est bon pour la santé, et ce qui est bon tout court

  3. Comment les kényans s’en sortent sans poussettes

  4. Comment les petits chinois sont propres avant tout le monde

  5. Comment les pygmées Akas sont les meilleurs pères du monde

  6. Comment les Libano-Américains se débrouillent pour que leurs immenses familles restent soudées

  7. Comment les tibétains chouchoutent les femmes enceintes

  8. Comment les japonais laissent leurs enfants jouer aux jeux de main sans trouver ça vilain

  9. Comment les petits polynésiens s’amusent sans parents dans les parages

  10. Comment les Mayas mettent leurs enfants au boulot

  11. Comment (et pourquoi) les petits asiatiques travaillent bien à l’école

Et vous conseil vivement de lire son article… Cela ouvre des réflexions, nous pousse à nous poser des questions que l’on ne pose plus…

 Comment les eskimos gardent leurs bébé au chaud

 

Après on peut tenter  les cases! L’article sur les deux livres proposé par Miaperegrine nous renvoie à une réalité pas très plaisante! Comparer est-il juger? En tant que parents, on doit faire des choix, parfois instinctivement et étrangement on se doit de se justifier, pourquoi? Pour que l’on puisse nous ranger dans une case. Je ne peux pas reprocher  ce système, j’aime bien les cases!!! C’est ma méthode de « rangement » pour pouvoir avoir une base de réflexion!  Après il faut savoir le faire sans juger ( c’est fatiguant, et comme je suis flemmarde… Mais je juge quand même parfois!)

 

Dans Comment fonctionne le cerveau de bébé de John Médina , Miaperegrine , nous donne l’exemple du parent démocratique…

Sensibilité élevée + exigence élevée. Il s’agit probablement du meilleur style d’éducation. Ces parents sont exigeants, mais très impliqués dans l’éducation de leurs enfants et très soucieux de leur bien-être. Ils leur expliquent les règles, le pourquoi des choses, et les encouragent à poser des questions et à exprimer leurs réactions. Ils les incitent à être très indépendants, mais veillent à ce qu’ils respectent les valeurs familiales. En général, ces parents communiquent très bien avec leurs enfants.

 

Et sa critique nous montre à quel point il faut réfléchir par soi-même… Et que la vulgarisation des « tests scientifique » peux nous mener à foncer dans le rôle du parent parfait, qui ne conviendra peu-être pas à notre enfant à nous!

 

Dans La discipline positive de Jane Nelsen , Le parent  » discipline positive »

P. 26 Autoritarisme, permissivité et discipline positive : 3 modèles d’interaction parents / enfants

Il va s’en dire que les attitudes des parents et des enseignants et l’apprentissage qu’en retire l’enfant radicalement en fonction de l’approche qu’ils choisissent.

Autoritaire (contrôle excessif) : Voilà les règles que tu dois suivre, et voilà la punition que tu recevras si tu ne les respectes pas. Les enfants ne sont absolument pas impliqués dans le processus de décision.

Permissif : Il n’y a pas de règles. Nous allons nous aimer et être heureux, et plus tard, tu seras capable de choisir tes propres règles. Les enfants ont toutes les libertés mais pas de cadre.

Discipline positive (fermeté et bienveillance simultanément) : Nous allons décide ensemble de règles qui seront bénéfiques pour tous. Nous allons aussi nous mettre d’accord sur les solutions qui aideront chacun lorsque nous rencontrerons un problème. Si j’ai besoin de décider sans pouvoir t’impliquer, je le ferai avec bienveillance et fermeté, dignité et respect.

 

Pareil… La critique de Miaperegrine qui dit que… Mettre les parents dans des cases 

 

Vite aller lire ces deux articles!!! Peut-être y trouverez vous, un déclic? Un soutient… ou une confirmation!

 

 

Advertisements

Une réflexion sur “Le grand écart des éducations… [ Mini-Débrief]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s