Je teste la pédagogie positive

Source: Amazon.fr

Source: Amazon.fr

C’est presque par hasard que j’ai trouvé ce livre à la fnac assez récemment. Il a sans doute du évoquer un souvenir quelque part en moi puisqu’il a déjà été commenté ici il y a environ 1 an (voir Donner envie d’apprendre avec la pédagogie positive par MajorMarmotte), mais ça je l’ai redécouvert par une recherche sur le site ;-).

Déjà la présentation, le papier glacé, et l’odeur du livre m’ont donné envie de l’acheter.

On peut se faire une idée de la présentation très agréable du contenu à ce lien mis en ligne par Eyrolles. La police de caractère , les titres pastel, et les petits dessins sont une première invitation .

Aussitôt acheté, aussitôt lu. Et je l’ai passé à Mr Phypa et à ma fille ! Et le miracle, c’est qu’ils l’ont lu !

Voilà une autre qualité que j’apprécie énormément dans un livre : que chacun y trouve son compte.

On y trouve aussi bien des références au pionniers d’un éducation alternative tels que Maria Montessori (voir ici tout ce que nous avons déjà écrit en lien avec Montessori), Rudolf Steiner, ou Antoine de la Garanderie, que des exercices corporels de préparation du cerveau à l’attention ou la concentration.

J’aime bien ce qui est dit à propos d’apprendre

« Apprendre c’est découvrir

Apprendre c’est apprendre à vivre avec les autres

Apprendre autrement avec la pédagogie positive, c’est apprendre avec sa tête, son cœur et son corps »

ou plus loin :

« Apprendre qui on est, c’est pouvoir gagner assez de confiance en soi pour oser entreprendre, tenter, essayer, prendre des risques. Ce quine veut pas dire être téméraire et fonce tête baissée dans n’importe quelle décision au gré de ses envies.

Pour autant la période de l’enfance (et de l’adolescence) est celle où l’on peut le plus expérimenter, se tromper, avoir le droit de changer d’avis, apprendre de ses erreurs avant de faire des « choix définitifs » (sachant que ça n’est jamais définitif). Combien d’entre vous , chers lecteurs, faites le métier que vous vouliez faire lorsque vous étiez enfant ? Père-Noël-pompier, princesse, banquier-mécanicien, maîtresse d’école, marchande de glaces, docteur des animaux, mari de Rihanna, éleveur de triops,… (Nous précisons que chacun des exemples est véridique! Mention spéciale pour mari de Rihanna) »

Au passage pour celles qui se rêvaient « femme de George Clooney », il paraît que la place est prise au moins pour quelques temps ;-)

Au fait pourquoi voudrait-on qu’un enfant, un adolescent soit définitivement fixé sur un projet professionnel ?

Honnêtement, qui d’entre nous sait réellement dire , n’en déplaise aux gestionnaires de ressources humaines, et recruteurs en tout genre, qui il va être et ce qu’il va accomplir dans les 5 ans à venir ?

Il me semble que la vie est une perpétuelle expérimentation, et que nous changeons sans cesse au fil de nos expériences, de nos rencontres, et que sans forcément avoir des histoires de vie aléatoires et incohérentes, rien ne peut être absolument définitivement programmé.

Comme le dit Forest Gump « La vie , c’est comme un boîte de chocolats, on ne sait jamais ce qu’il y a à l’intérieur ».

Je ne l’ai pas testé avec les enfants, mais j’aime assez l’exercice sur les préférences évocatives, voir ci-dessous, l’exemple de ce que peut évoquer le mot chocolat :

preferences_evocatives

L’objectif est de faire percevoir ce qu’on retient, comment nos sens participent à notre façon de mémoriser, de comprendre.

Les outils proposés, peuvent d’ailleurs servir aussi bien aux enfants qu’à nous : on a à tout âge besoin d’apprendre, d’organiser nos idées.

Parmi les outils qui nous ont séduits : le mandala

« Nous préconisons le coloriage de mandalas pour favoriser les apprentissages et notamment avant les devoirs pour développer les capacités d’attentionet/ou de concentration. En effet, comme c’est un dessin centré, il permet le recentrage de l’enfant. Le coloriage est une activité apaisante, ludique et dynamisante qui permet  ensuite de démarrer sereinement le temps des devoirs.

Prenez cinq minutes avant de commencer à travailler. Les enfants ayant besoin de se concentrer colorieront le mandala de l’extérieur vers l’intérieur  pendant cinq minutes.Si le mandala n’est pas terminé, on le reprendra le lendemain. Même chose pour les enfants ayant besoin de dévlopper leur attentionmais en sens inverse (du centre vers l’extérieur) »

Ma fille aimant le coloriage, je me suis précipitée sur un recueil de mandalas (le coloriage est très en vogue ces temps ci et on trouve beaucoup de recueils de mandalas type album de coloriage) et nous avons déjà passé environ une heure à colorier de concert, un mercredi après-midi.

Je brûle d’emporter mes coloriages au bureau, histoire de mettre mon cerveau en état de temps à autres …

L’autre outil qui est un franc succès : la carte mentale ou mind mapping.

carte_mentale

Et ça je l’ai expérimenté dans le cadre de mon travail.(on peut faire pas mal de choses avec les outils de powerpoint, sinon il existe pas mal de logiciels libres de mindmapping)

Mon fils à qui je l’ai montré m’a dit « mais je connais, c’est ce que nous a montré le prof d’histoire-géo » !

On trouve sur internet beaucoup d’exemples pédagogiques, et j’ai l’impression que ça fonctionne assez bien.

Je crois que ce qui a séduit ma fille c’est « il n’y a pas de « bonne » ou de « mauvaise » carte mentale, chaque personne peut faire celle qui lui correspond.

 

Voilà donc un livre très utile, que nous n’avons pas fini d’expérimenter. A suivre …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

8 réflexions sur “Je teste la pédagogie positive

  1. Attention, je tiens à apporter un petit bémol au sujet du mind-mapping pourtant si à la mode: si pour certain c’est une révélation, pour moi c’est une torture à lire: mon cerveau suit une branche et puis cherche la relation qui permet de passer à la suivante de façon logique, je n’y comprends rien et serait incapable de retenir quelque chose présenté ainsi.

    • Aucun outil n’est universel , ce qui fonctionne avec certains ne fonctionne pas forcément avec tous.
      Je pense aussi qu’il est plus intéressant de réaliser sa propre carte mentale que d’en utiliser une faite par quelqu’un d’autre.

      • Bonsoir,

        Effectivement le Mindmapping est un outil puissant : personnellement j’adore !
        Pas plus tard que cette après midi, j’étais dans une réunion ennuyeuse et j’ai pris des notes avec ce type de technique en y mélangeant dessin et autre…J’ai vraiment été surpris du résultat ! Je suis à peu près certain que si je reprend cette feuille A4 dans 6 mois, je saurais restituer l’essentiel de la réunion pourtant ennuyeuse !

        Et c’est vrai que les résultats sont assez personnels et cela marche souvent mieux pour les gens qui sont plus « visuels » que « auditifs »…Moi si on m’explique un truc oralement, il y a de fortes chances pour que j’oublie très rapidement (et ma femme en sait quelque chose ;-) !

        D’ailleurs, dans un mélange de pédagogie positive et de mindmapping, vous trouverez une astuce pour arriver à faire faire leur responsabilité (aussi appelées parfois « corvées » :-) sans aucun effort (ou presque) .

        C’est ici : http://declicaflaque.blogspot.fr/

        Encore merci pour ce conseil de lecture,
        @+
        Vincent

  2. je suis une fan absolue. Je l’utilise pour l’instant pour ma classe et je l’utiliserai quand ma fille rentrera au primaire.
    Que du bonheur ce livre!!!!

  3. Merci beaucoup pour cette découverte!! Ca donne vraiment envie de découvrir ce livre!!!
    J’ajouterai qu’il n’y a pas d’âge pour « se tromper » et changer de voie (même si les responsabilités évoluent, c’est sûr) parce que justement « changer de voie » ce n’est pas toujours « se tromper »… c’est juste une route un peu moins droite, mais tellement riche!

  4. C’est très intéressant, et cela me rappelle les dessins griffonnés en marge des prises de notes, ceux que les profs voyaient comme signe de glandouille mais qui étaient pour moi une façon de maintenir mon attention au contraire :)

  5. Pingback: De l’éducation au Bonheur {Mini Debrief} | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s