La communication parent-enfant pour mieux s’aimer {mini-débriefing}

Aimer c’est ce qu’il y a de plus beauuuuuu, aimer c’est monter si hauuuuuuuuutttt !!
Hum… et parfois redescendre si bas, surtout avec nos enfants. On les aime nos petits diablotins, on les chérit. Mais les aime-t-on comme ils sont ? Arrivons-nous à les aimer comme ils ont besoin qu’on les aime ? Sommes-nous à leur écoute… et leur apprenons-nous à nous connaître ?
La clé de tout cela est bien à mon sens la communication. Dire de soi, et écouter les émotions et ressentis de l’autre. Ce n’est pas une mince affaire me direz-vous. Et si on arrive à le faire dans la vie avec les autres… dans le cadre familial cela est tout autre. Schémas, émotions brouillent les pistes et doivent nous pousser à plus de vigilance.

D’ailleurs la communication, c’est un sujet qui arrive très vite sur le tapis. Dès la naissance, voire avant bien sûr, mais aussi dès les premiers mois de vie. Du simple regard, au geste, une grimace, c’est tout un mode de communication auquel s’habituer prend du temps. Puis l’enfant grandit. Et là, les choses changent. Il s’exprime avec des mots, parfois, mais encore beaucoup avec des gestes, par exemple vers les 18-36 mois. Qui n’a pas vu son enfant taper et s’en étonner ? (J’en parlais il y a presque 3 ans dans les VI de ma Zouzou qui tapait, maintenant son frère prend le relais…) Mia Peregrine aborde justement le sujet de l’enfant… qui mord. Point de méchanceté dans ce geste, certes regrettable, mais bien une manière de communiquer pour nos petits. Oui, de communiquer. Quand les mots manquent, les gestes permettent l’expression des émotions, d’un décaccord. Mais comment apprendre à l’enfant à faire autrement ? C’est ce que nous explique Mia Peregrine dans son billet.

Mais il y a un autre âge critique dans la vie de nos enfants – et surtout dans la nôtre en tant que parent non ? – celui de l’adolescence. J’en vois trembler d’ici. Phypa nous présente un ouvrage avec des idées pour justement aider son ado à bien grandir. Et cela passe par la communication. S’il y a bien un âge où il ne faut pas laisser nos enfants dans le silence, c’est bien celui-là, même si je pense que faire en sorte que son enfant soit à l’aise dans sa communication avec nous, parents, cela commence… dès le début non ?

Enfin, Valsita nous invite à une réflexion plus large sur la communication avec nos enfants, pour parler afin d’être entendu et compris de nos enfants via la PNL (programmation neuro-linguistique). Si vous ne cessez de répéter les mêmes choses et que rien ne se passe, cet article va vous intéresser. Einstein disait « c’est pure folie que d’espérer obtenir un résultat différent, en faisant toujours la même chose ». Et pour cause. Valsita vous propose de changer de « tactique » et d’expérimenter les méta-programmes afin de mieux communiquer avec vos enfants en fonction de son profil. Pas mal je trouve.

Bonne lecture !!

Publicités

Une réflexion sur “La communication parent-enfant pour mieux s’aimer {mini-débriefing}

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s