Parler pour être entendu (et compris) de nos enfants

Communiquer, oui mais comment?

Vous est-il déjà arrivé de vouloir faire passer un message à vos enfants sans succès?… Vous avez beau le répéter encore et encore, sur tous les tons… rien à faire!

La PNL nous dit que si le message n’est pas reçu, il faut changer notre façon de communiquer. Ce n’est jamais la « faute de l’autre », qui ne « veut rien entendre », qui « n’en fait qu’à sa tête » mais une indication qu’il est temps de changer de façon de faire. Car, comme le disait Einstein, non sans humour:

« C’est pure folie que d’espérer obtenir un résultat différent, en faisant toujours la même chose ».

pouvoir illimiteAntony Robbins, dans « Pouvoir illimité » donne des explications claires et accessibles sur ce principe fondamental d’une communication réussie.

« Lorsqu’un message ne passe pas, il n’est pas besoin d’en changer le contenu. Ce qu’il faut c’est développer en vous la souplesse qui vous permettra d’en altérer la forme afin qu’il corresponde aux méta-programmes de celui avec qui vous voulez communiquer.  » (…) « Les méta-programmes déterminent ce sur quoi nous portons notre attention, le sens que nous tirons de nos expériences et la direction dans laquelle ces dernières nous entraînent »

Un des principaux méta-programmes qui nous constituent est « aller vers » ou « s’éloigner de ».

« Tout comportement humain se fonde sur le besoin que nous avons d’accroître notre plaisir ou d’éviter la douleur (..) Chacun d’entre nous réagit selon un mode dominant. Il y a des gens énergiques et curieux qui aiment prendre des risques. Il se sentiront plus à l’aise lorsqu’ils vont vers quelque chose qui les intéresse. D’autres, plus prudents, inquiets, se protègent. Ils tendent à s’éloigner de ce qui peut les blesser ou les menacer. »

Modifier notre communication avec les méta-programmes
Déterminer si votre enfant fonctionne avec le méta-programme « s’éloigner de » ou plutôt avec celui « aller vers », vous permettra de communiquer plus efficacement avec lui.

 » Vous voudriez par exemple que votre fils passe plus de temps à faire ses devoirs. Vous lui dites: « Regarde Fred, il s’est fait renvoyer de l’école parce qu’il ne travaillait pas assez, et il va passer le restant de ses jours à servir de l’essence aux automobilistes ». Cela va-t-il servir à quelque chose? Tout dépend de votre fils. S’il est dans une stratégie d’évitement, vous arriverez probablement à vos fins. Mais s’il tend à aller vers les choses, vous n’obtiendrez rien du tout en lui offrant l’exemple de ce qu’il faut éviter. Vous pouvez crier et tempêter rien n’y fera, vous n’avez pas choisi la bonne clef. (…) En fait les gens qui vont vers les choses ressentent souvent de la colère ou du dépit quand on leur présente un problème sous l’angle de ce qu’il faut éviter. Dans ce cas, votre fils sera beaucoup plus motivé si vous lui dites: « en travaillant plus, tu obtiendras de meilleures notes et tu pourras choisir de faire les études que tu voudras ».

Pour déterminer le mode de fonctionnement de votre interlocuteur, il suffit de lui demander ce qu’il recherche dans un domaine particulier et d’écouter s’il vous répond en disant ce qu’il veut (« aller vers ») ou ce qu’il ne veut pas (« éviter de »).

Bien sûr, cela fonctionne aussi avec votre conjoint, ou avec n’importe quelle personne avec laquelle vous voulez communiquer. J’ai détaillé ici un de nos méta-programmes mais il y en a une petite dizaine, et plus on connaît ceux de notre interlocuteur, plus on a de chance de se faire comprendre…

Malgré la mauvaise réputation qu’elle peut encore avoir (souvent auprès de ceux qui la connaissent mal), au fur et à mesure que je découvre la PNL, je suis émerveillée par toutes ses applications pratiques et utiles (cf: « Connaissez-vous votre stratégie amoureuse? »). Je vous conseille vivement la lecture de ce livre riche en idées de toutes sortes et concernant tous les domaines de la vie. Vous en sortiez avec plus d’enthousiasme, plus de confiance en vous (cf: « Booster votre confiance en vous ») et en l’avenir…. qui sont devenus des denrées rares par les temps qui courent;-)

Et vous, comment arrivez-vous à faire passer des messages à vos enfants?

Crédit photo: Oksana Kuzmina

Publicités

5 réflexions sur “Parler pour être entendu (et compris) de nos enfants

  1. Je sais pas si la forme de l’article est maladroite, mais j’ai vraiment l’impression de lire des techniques de manipulation plutôt que de communication non violente. Menacer un gamin pour qu’il fasse ses devoirs parce qu’il est du type craintif, vraiment? Ou lui faire miroiter de belles études parce qu’il est du type ambitieux/aventureux? Je suis choquée. C’est un peu la version « psy » de la carotte et du bâton… Ce n’est pas de l’éducation non violente pour moi.

    • L’exemple est un peu grossier pour dire que même si vous êtes du genre à parler de cette façon à vos enfants il faut s’adapter a leur mode de fonctionnement et non au votre. J’ai par exemple dit à ma fille de 6 ans: si tu veux que ta copine soit gentille avec toi, parle-lui gentiment ce que a été beaucoup efficace que ma première tentative : si tu continues à lui crier dessus elle risque de ne plus vouloir jouer avec toi. Désolée si ce n’était pas clair…

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!
    Comme d’autres, j’ai encore un peu trop souvent en tête que la PNL se situe dans le cadre de « comment obtenir de l’autre ce que je souhaite », ce qui pour moi ne rejoint que très partiellement le but de l’éducation non violente… après on ne peut pas nier que les mots ont une importance ne serait-ce que pour être efficace (comme dans l’exemple que tu cites en réponse au commentaire précédent: dire ce qu’il faut faire plutôt que ce qu’il ne faut pas faire est effectivement quelque chose de bien plus efficace et qui ne relève absolument pas de la manipulation). Si tu désires approfondir le sujet pour nous expliquer plus en détail pourquoi selon toi la PNL a mauvaise presse pour des raisons infondées, n’hésites pas à le faire!

    • Oui, je pense que c’est une très bonne idée, car la PNL est pour certain seulement un outil efficace et ceux qui s’en servent pour manipuler l’aurait fait aussi sans elle ;-)
      Mais ça fonctionne beaucoup plus dès qu’on s’intéresse vraiment au désir et besoin de l’autre
      Pour moi, c’est plus une philosophie de vie qui dit que (presque) tout est possible et qui est très utile surtout dans sa relation à soi, et je crois que même avec la meilleur volonté du monde il est difficile de « se manipuler soi-même » ;-)
      Je vais réfléchir à une contribution qui pourrait détailler tout ça plus clairement, merci pour l’idée!…

  3. Pingback: La communication parent-enfant pour mieux s’aimer {mini-débriefing} | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s