Les Petits Citoyens

Cadeau reçu pour ma fille (encore trop jeune mais bien appréciable pour plus tard), j’avais envie de vous parler d’une BD intitulée « Les Petits Citoyens au Pacoolici ».

Le concept des Petits Citoyens est de communiquer via différents médias (livres, audio, vidéos) à propos de l’enfance, notamment autour de valeurs comme le respect, les droits humains, la sécurité, l’égalité. Le public cible, ce sont les enfants entre 7 et 11 ans.

L’album que j’ai est donc « Les petits citoyens au Pacoolici », de Jérôme Eho et Dominique Sitbon-Hatchwell.
Il retrace les aventures d’un groupe d’enfants (ainsi que du chien Choum) qui partent à la recherche de leur camarade de classe qui ne peut plus sortir d’un pays dictatorial imaginaire appelé le Pacoolici.

dsc01007

Tout au long de l’album, les droits de l’enfant sont évoqués, de manière pédagogique et non choquante. Des explications sont donnés grâce aux notes qui renvoient à la fin de l’album.

Voici un exemple de page :

dsc01014

Et les fameuses notes qui expliquent très bien de façon concise quels sont les différents droits des enfants selon la Convention Internationale relative aux Droits de l’Enfant de l’ONU.

dsc01009

(désolée pour la piètre qualité des photos)

Les personnages des Petits Citoyens abordent d’autres thèmes dont :Le harcèlement à l’école

  • Les incivilités
  • Le handicap
  • Les dangers du quotidien
  • La sécurité routière
  • L’égalité filles-garçons
  • Les institutions de la République
  • etc.

C’est une initiative qui me parle car il me semble primordial d’informer les enfants, de ne pas les tenir à l’écart de ce qui les concerne directement. Et de le faire d’une manière adaptée à leur âge.

400467_10150490947359149_2112334846_n

Retrouvez d’autres billets sur mon blog Peuvent-ils souffrir ?

Publicités

5 réflexions sur “Les Petits Citoyens

  1. Merci beaucoup de cette contribution!! Et merci de nous faire découvrir cette bande dessinée! Une question me vient à la lecture de l’extrait que tu nous proposes: est-ce que le propos n’est-il pas trop manichéen? Je m’explique: j’ai souvent l’impression que la spoliation de la liberté est toujours évidente lorsqu’on nous présente un système culturellement éloigné du nôtre et invisible lorsqu’il s’agit du nôtre… Par exemple: dans un roman d’anticipation on nous présente un système politique où il est obligatoire de regarder la télévision un certain nombre d’heures par jour. Ca nous paraît absurde, liberticide, etc… Nous vivons dans un système où nos smartphones enregistrent les lieux où nous sommes, ont accès à notre liste d’amis, de goûts, notre histoire personnelle. Il est possible de s’en passer jusqu’à un certain point: car celui ou celle qui souhaite de pas y souscrire est bien souvent perçu comme quelqu’un qui a quelque chose à cacher… Je ne parle même pas des caméras de surveillance omniprésentes, du cryptage des données numériques personnelles inexistantes, etc…

    • Hmm… Je dirais que ça sonne simpliste, on peut le dire. Mais vu que c’est adressé à des enfants, ça me semble adapté. Ensuite on peut aller plus loin avec d’autres supports. Ça me paraît même essentiel au fur et à mesure que les enfants mûrissent et sont prêts à découvrir des situations et des raisonnements plus complexes.

      Donc voilà je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis mais ce ne serait juste pas possible d’évoquer tout ça dans un album des Petits Citoyens. Je crois que l’idée de base était de balayer un maximum de droits des enfants qui peuvent être bafoués (même les viols sont subtilement évoqués dans une scène qui ne sera comprise que si on connait cette notion)… Cela dit le ton reste léger, il y a de l’humour. À la fin tout s’arrange un peu d’un coup de baguette magique et le pays entier est libéré de l’oppression… Pour le réalisme on repassera ;)

      • Disons que j’aime l’idée qu’on amène les enfants à réfléchir, à se questionner, même s’ils ne comprennent pas tous les tenants et les aboutissants… parce qu’on plante des graines pour l’avenir! La prévention des abus sexuels c’est un peu différent, car il s’agit d’agir au présent… mais pour la démocratie, ils ont encore quelques années devant eux pour prendre leur place de citoyen…

  2. Pingback: La communication, l’essence de l’être humain {mini-debriefinf} | Les Vendredis Intellos

  3. Pingback: La communication, l’essence de l’être humain {mini-debriefing} | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s