Je ne résiste pas à la tentation de vous parler du dernier numéro « L’essentiel : Cerveau et Psycho (numéro 19, Août-Octobre) », consacré à l’enfant avec pour titre « Grandir : Comment l’enfant se construit ».

Cerveau_Psycho_019_couv

Un des articles « Grandir dans un monde numérique » est consacré à la façon dont l’enfant se développe dans un monde où le quotidien est truffé de tablettes, consoles de jeux, ordinateurs , télévision dans chaque pièce de la maison (enfin pas toujours)

Cet article tombe à pic, moi qui m’inquiète pour certains enfants de mon entourage à qui on ne peut plus parler d’autre chose que de jeux, ou de courses de voiture, sous peine de ne pouvoir décrocher que quelques mots de conversation. Moi qui m’inquiète, parce que mes propres enfants dont le temps de jeu (vidéo) est réglementé à la maison ne suivent plus aucune règle lorsqu’ils sont ailleurs : parce que certains parents, grand parents n’y voient aucun danger…

Effectivement, les chiffres ont de quoi inquiéter.

« Depuis 2001, l’Académie américaine de pédiatrie préconise de limiter à moins de deux heures par jour le temps que les enfants âgés de moins de 8 ans passent devant un écran »

« or des études récentes révèlent des consommations moyennes par enfant de plus de 35h par semaine

Des risques bien établis

« La plupart des études, environ une cinquantaine, montrent que…les risque sont bien répertoriés : comportements violents, hyperactivité, troubles de l’attention, manque de sommeil… »

Effectivement, je connais un petit garçon, qui se vante de se lever la nuit et de jouer sous la couette pour terminer une bataille.

Quant aux enfants en bas âge, c’est encore pire

 » Les bébés exposés aux écrans ne développent pas ces capacités cognitives (aptitudes langagières, sensorimotrices, attention) : ils peuvent présenter des troubles de socialisation, de l’attention, du langage et de l’autonomie »

Le problème est que certains adultes ont du mal à saisir le message, et pour certains, proposer un outil numérique permet d’occuper l’enfant et de le calmer. Oui, peut-être sur le coup… Qu’en est-il sur le long terme ?

La banalisation de la violence

Ensuite, il y a le type de jeu.  Malheureusement, ceux qui ont le plus de succès (et donc influencent le choix pour de futurs développements numériques) tournent autour de la violence ce qui peut être très dommageable pour le cerveau de l’enfant en train de construire son identité.

 » Plusieurs études ont montré que l’exposition à la violence contribue à sa banalisation et à une sensibilité émoussée devant la souffrance qu’endure une victime : l’enfant ne serait alors plus choqué de voir ses camarades se battre »

Une pensée endormie

L’article s’achève sur une belle mais très dure réflexion sur la notion de morale.

« Certains pensent même que ce lavage de cerveau est programmé ; les nouvelles technologies et le numérique …préparent les enfant dès leur plus jeune âge à devenir des adultes consommant, mais qui auraient cessé de penser »

« Pour que la morale subsiste, il faut cultiver la pensée et la raison, et encourager les enfants à réfléchir. »

Bref, je crois qu’on a des raisons de s’inquiéter. Mais on a aussi de formidables moyens, humains, pour essayer de limiter les dégâts. Il ne s’agit pas d’enfermer nos enfants dans une bulle isolée de toute technologie : je crois qu’ils en seraient très malheureux aussi. Mais trouver le juste milieu, pour faire naître le goût des jeux plus traditionnels à partir de rien : un morceau de bois, une brindille, souffler sur des graines de pissenlits, observer le ciel, ramasser des cailloux, improviser une chasse aux trésors…ou tout simplement inventer des histoires tous ensemble … A ce sujet, voici un livre bien tentant…

bouts_ficelle

Evidemment avant tout cela, il faut aussi qu’on apprenne nous parents, à lâcher nos tablettes et nos portables… de temps en temps !

phone

 

Concernant, ce thème des écrans, de précédents posts sur le sujet, ici sur les VI
Quoi, t’as pas ta tablette ?

Jeux vidéos sérieux

Voilà, si vous êtes intéressés par ce numéro du magazine « Cerveau et Psycho », j’ai réalisé une autre petite bafouille sur un autre thème (ICI)

 

Pascale72