Comment accueillir l’art dans notre quotidien ?

« L’art est une nécessité dans l’équilibre d’un enfant. Le sens du beau est de l’ordre du respect d’autrui et donc du respect de soi-même. L’art est un média pour donner aux enfants l’envie de grandir, de rêver, de s’exprimer librement » Gérard Garouste

IMG_5188

On connaît tous l’importance de la créativité chez l’enfant. Stimuler cette créativité va permettre aux enfants d’intégrer les acquis fondamentaux tout en s’amusant. Les activités, les bricolages, l’art en tout genre sont bénéfiques pour développer l’imagination, l’inventivité, la créativité.

Encore faut-il transmettre la joie de créer à ses enfants…et c’est là que c’est moins évident. J’avoue que faire de l’art avec des enfants ayant des troubles dys, qui sont agités sans que ça ne se transforme en activités épuisantes, c’est tout de même un challenge ! Et pourtant, nos petits fantastiques possèdent souvent un sens créatif très développé et il est primordial de les guider dans le développement de cette créativité. Alors comment faire pour que l’art ne soit plus rare dans notre quotidien, qu’il soit intégré de manière naturelle et qu’il fasse vraiment partie de notre vie ?

J’ai trouvé des réponses dans le livre « Parents d’artistes » de Jean Van’t Hul sorti aux Editions La Plage en Juin 2014.

grand_PARTweb

Avant de lire ce livre et avant de savoir que mon fils Léo avait des troubles dys, faire des activités artistiques consistait souvent à faire des coloriages sans dépasser, faire de la peinture ou encore de la pâte à modeler. Mais souvent le temps de sortir tout le matériel, soit Léo en avait déjà marre soit l’activité ne durait pas plus de 5 minutes. Très frustrant…Souvent je cherchais sur internet des modèles à réaliser en suivant des étapes avec pour objectif un joli résultat le plus proche possible du modèle. Vous imaginez bien qu’avec un enfant dyspraxique ayant des troubles de l’attention, la réalisation était une vraie galère, que mon fils saturait au bout de quelques minutes et que je finissais toujours par finir le travail moi-même, énervée et/ou déçue une fois encore…puis évidemment je devais tout ranger puisque lui, était déjà passé à autre chose depuis bien longtemps ! Au fil du temps nous avons donc fait de moins en moins d’activités liées à l’art.

A la lecture de ce livre, je me suis vraiment rendu compte que l’art était très peu présent dans notre quotidien, certes déjà bien chargé par d’autres activités… J’ai compris également que ma vision de l’art n’était peut-être pas » la bonne » ou du moins celle qui me convenait pour continuer à éprouver du plaisir à réaliser des activités artistiques avec mes enfants.

Eliott, alias mini fantadys (3 ans 1/2) crée avec peu de choses, s’invente beaucoup d’histoires. Il a beaucoup d’imagination et il est capable de m’emmener loin dans l’imaginaire. C’est très nouveau pour moi car c’est tout l’inverse de son frère, très terre à terre. Pour autant, Léo aime l’art mais c’est juste plus compliqué pour lui d’arriver à le mettre en oeuvre. Enfin c’est ce que je croyais jusqu’à ce que ma vision de l’art change et que je découvre quel était vraiment mon rôle.

IMG_5218

Dans Parents d’artistes, l’auteur Jean Van’t Hul, nous rappelle que « les enfants naissent créatifs, de nature ouverte et curieuse », ils désirent explorer le monde et notre rôle en tant que parent est d’aider « à entretenir l’étincelle créative qu’ils possèdent depuis la naissance ». Pour faciliter leurs expériences artistiques, il faut mettre à leur disposition un espace dédié, du matériel et proposer des activités artistiques adaptées à leur âge. Notre rôle est de les guider en douceur puis de s’éloigner lorsqu’ils n’en ont plus besoin tout en gardant un œil observateur. Et le rôle des enfants c’est de CREER bien sûr !

« Le spectre de créativité qui existe en chaque individu est libéré lorsqu’on se débarrasse de l’idée de bien ou mal faire. » Angeles Arrien

Si on se place dans la démarche de sortir « l’artistique » de sa fonction « éducative » et « récréative » pour qu’il fasse vraiment partie de la vie quotidienne alors toutes les occasions et moments de la journée sont prétextes à l’expérimentation artistique, à l’observation, à l’exploration des matériaux, des outils et de son propre corps. Si l’on ne se soucie pas du résultat final (souvent imposé par l’enseignant ou le parent) alors nos enfants pourront devenir des penseurs créatifs ! Il s’agit de leur apprendre le plaisir d’inventer librement, d’explorer de manière illimitée le matériel et les techniques, d’apprendre de leurs expériences et de l’observation des causes et des conséquences. Comme il n’y a pas d’erreur ou de réussite, les enfants ont envie de prendre des risques et donc seront plus confiants. Voilà enfin une vision qui me plaît et qui m’encourage en tant que parent dans mes efforts pour intégrer l’art et la créativité à nouveau dans notre vie de famille et sans stress !

IMG_5219

Mais comment faire concrètement ?

« Parents d’artiste » est un véritable guide sur la façon de mettre en place des espaces de création à la maison, avec des listes de « must-have » de matériel et des idées d’activités d’art vraiment accessibles à tous. On se rend vite compte qu’on peut être créatif avec ses enfants sans pour autant investir dans du matériel très coûteux mais souvent fabriqué maison. On trouvera des recettes pour fabriquer sa propre peinture aux doigts ou encore sa pâte à modeler maison.

L’auteure nous donne également des pistes pour s’organiser et prendre le temps de planifier une activité artistique dans notre routine quotidienne : on peut par exemple prévoir une activité calme qui ne nécessite pas notre intervention pour occuper les enfants pendant que l’on prépare le repas (pâte à modeler, dessin, autocollants, faire des collages…) ou encore glisser une activité entre-deux dans les transitions de la vie quotidienne (le déjeuner et la sieste, l’école et la maison), entre 5 et 15 minutes suffisent !

L’auteure nous propose donc dans son ouvrage de préparer la maison, d’organiser le temps et l’espace puis de laisser les enfants s’approprier le matériel à disposition comme ils en ont envie mais aussi de les aider à stimuler leur créativité avec de nombreuses idées d’activités inspirées de la pédagogie Montessori : on trouvera 60 activités pour les artistes entre 1 et 8 ans, centrées sur le processus de création et la démarche artistique. Quelques exemples : dessins d’observation, peinture à la mousse à raser, pointillisme au coton-tige, papier découpé, peinture à la paille…

IMG_5222 IMG_5221 IMG_5220

Des jolies photos illustrent le processus et les projets des enfants, authentiques et réalistes

Au delà d’un espace aménagé et des fournitures adaptées, l’auteure insiste également sur la façon d’encourager son artiste en herbe. La manière de parler des œuvres de nos enfants est tout aussi importante car il s’agit de commenter sans juger.

Complimentez son enfant en disant « comme c’est joli » n’apporte rien de constructif. Par contre, parler du  travail de nos enfants en commentant ce que l’on voit par exemple « je vois que tu peins avec du jaune sur du rouge. Les couleurs se mélangent et donnent de l’orange, n’est-ce pas ? » ou en demandant à l’enfant de nous raconter son œuvre « et si tu me racontais ta peinture? » permet de nourrir « leur confiance en eux, les aide à acquérir le vocabulaire nécessaire à la compréhension de leurs expériences artistiques et entretient leur intérêt et leur enthousiasme pour l’art. » nous explique Jean Van’t Hul.

Un petit mot sur l’auteure : Jean Van’t Hul est diplômée en arts plastiques et mère de deux enfants. Depuis 2008, elle tient le blog The Parent Artful où elle partage des activités artistiques qu’elle réalise avec ses propres filles ou avec les groupes d’enfants qu’elle anime.

En résumé : un livre de qualité avec de magnifiques photos source d’inspiration, qui donne tout de suite envie de l’ouvrir, des moyens simples pour amener l’art et la créativité dans la vie de famille, des projets créatifs différents tous axés sur le « processus » plutôt que sur le résultat final,  des merveilleuses ressources pour les parents et les enseignants.

Pour moi, un nouveau départ pour faire de l’art autrement avec mes fantastiques !

Et quand l’art rencontre le mind-mapping, je vous invite à venir voir le résultat sur mon blog Fantadys (lien de l’article ici) !

 

 

 

 

Publicités

11 réflexions sur “Comment accueillir l’art dans notre quotidien ?

  1. Superbe livre!! Merci Nannymel pour cette découverte! (ahhhh les éditions La Plage, c’est toujours des perles!)
    J’adore les approches visant à détendre parents et enfants sur la question de la créativité (un peu comme dans « Libérons la créativité de nos enfants! ») parce que j’ai l’impression qu’on se met facilement la pression en tant que parents (sur le matériel disponibles, les craintes de salissures et autres, mais aussi en terme d’objectifs pédagogiques/éducatifs…)…

    • Merci Mme Déjantée :) oui c’est effectivement ce que j’ai ressenti à la lecture du livre, cette vision de l’art permet aux parents de s’enlever toute pression et à l’activité créative d’être le type d’apprentissage où l’enseignant et l’enfant résident dans la même personne (comme le dit Arthur Koestler ;)

  2. Merci de cet article, je suis Jean Van’t Hul sur Pinterest et m’inspire, notamment, de ses activités pour les nôtres. Je n’avais pas vu qu’elle avait sorti un livre !
    Le moins simple je trouve c’est de proposer des activités adaptées à l’âge des enfants quand on a des enfants d’âges différents (et même simplement savoir quelles sont les capacités de son enfant n’est pas toujours évident, parfois on surestime quand on se lance dans une activité jamais testée…).

    • Oui je suis d’accord avec toi, pas évident quand on a des enfants d’âge différent. Mon aîné a 10 ans et mon deuxième 3 ans alors soit l’activité peut être la même mais ils vont réaliser des œuvres différentes selon leurs capacités ou effectivement il faut différencier les activités, ce qui est moins simple à organiser au quotidien. Dans son livre, Jean Van’t Hul donne des indications sur les compétences des enfants en fonction des âges, cela peut donner un ordre d’idée avant de proposer une activité mais ce sont des généralités…

  3. Pingback: Education : jeu, plaisir et beauté ont aussi leur place !! {mini-débriefing} | Les Vendredis Intellos

  4. Pingback: L’imagination au pouvoir {Mini-Débrief} | Les Vendredis Intellos

  5. Pingback: L’imagination au pouvoir {Dossier Thématique} | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s