Dico des filles … version années 20-30 [Les Vacances des VI]

En novembre dernier Mme Déjantée nous alertait sur des contenus mensongers du dico des filles qui semblent d’une autre époque.

Alors que j’en parlais en famille, mon beau-père m’a donné un livre qui devait appartenir à une grand-mère de Mr Phypa.

livre_jeune_fille_1933

Il s’intitule « le livre de la jeune fille, mémento des connaissances pratiques nécessaires dans la vie »

Il était édité par la Librairie Larousse, et d’après ce que j’ai pu trouver  sur le net, il y a eu au moins une édition en 1922, et une autre en 1933.

Si le dico des filles laisse croire que le sida peut être transmis par la salive, ce que dément l’INRS, inutile de chercher quoi que ce soit sur le sida, dans les années 30, le virus n’était pas connu.

Et j’ai eu beau chercher dans les moindres recoins : à la jeune fille des années 20-30, pas question de parler de sexualité !

Tout au plus explique-t-on qu’il faut se laver chaque jour de la tête aux pieds au chapitre « Petite médication familiale », car il s’agit avant tout de préconiser des règles d’hygiène pour la préservation de la santé :

« Ceux qui pensent être propres en se lavant le visage et les mains tous les matins, les pieds une fois par semaine et prennent un bain une fois de temps en temps se trompent étrangement.
Le corps doit être lavé tous les jours des pieds à la tête, afin que les pores de notre peau, dégagés de toutes les poussières qui s’y accumulent dans la journée, respirent longuement. N’oubliez pas que la respiration cutanée est importante. (…).
Il n’est pas besoin d’une salle de bain pour faire sa toilette. Une grande cuvette, une éponge (en caoutchouc), du savon ; voilà qui est suffisant. Vous lavez une première fois pieds et jambes jusqu’en haut.
Vous changez votre eau , et faites la toilette intime qui doit être très minutieuse.
Vous prenez à nouveau de l’eau propre, et vous lavez figure cou et buste. De cette manière tout votre corps est parfaitement propre sans qu’il vous ait fallu une installation de bain ou de douche, que ne comporte pas toujours l’exigüité des logements modernes.
Ne négligez pas les oreilles, l’amas de cérumen cause souvent de la surdité. On les nettoiera non avec un cure –oreille, qui est dangereux, mais avec un linge roulé qui est plus souple.
N’oubliez pas les dents, c’est la propreté qui les conserve ; elles doivent être brossées dans le sens vertical tous les matins et tous les soirs et rincées après chaque repas, car ce sont les aliments qui se mettent entre les dents qui bien souvent sausent des caries et une mauvaise haleine.

(…)

Cette toilette de chaque jour n’exclut pas les grands bains, qui sont reposants et calment le système nerveux. Si votre installation le permet , ayez un tub, les ablutions d’eau froide, administrées tous les soirs, procurent un bon sommeil et sont un bon facteur de santé. »

 

Le dico des filles version années 2010 est conçu comme un journal féminin people.

Le livre de la jeune fille des années 20-30 n’a qu’un objectif : éduquer la future mère de famille.

Voici quelques mots de l’avant-propos qui situent le sujet :

 « Ce petit livre est destiné aux jeunes filles qui sortent des écoles afin de les guider et de les soutenir dans la vie. Il a été composé avec le souci de leur rendre service, non seulement par les renseignements pratiques qu’il contient, mais aussi par l’esprit qui l’anime.

Qu’il s’agisse de nettoyer une chambre, de préparer un plat, de soigner un malade, d’élever un jeune enfant ou même de choisir les objets qui constituent le foyer, l’essentiel est d’être guidé par la raison, la logique, et aussi la conscience que tout acte, si humble soit-il a une valeur et une répercussion sociale »

 

Et les grands chapitres traités n’ont rien de glamour

 

I Economie domestique

Généralités

La cuisine (aliments, préparation des aliments, repas)

Le ménage (la ménagère, le budget, le logement, le chauffage, éclairage, les vêtements, le linge)

II Vous serez maman

Les idées directrices

Les Préceptes d’hygène

Les préceptes médicaux

La vaccine

La journée de l’enfant de 6 mois

Ma première dent

Le sevrage moderne

Apprentissage de la propreté

La Marche

Jeux avec d’autres enfants

Contrôle de la santé générale

Conclusion

III Petite médication familiale

IV Le foyer harmonieux

Conseils généraux

Chez le marchand

Dans votre intérieur

Choix d’un logement

Du mobilier

V La femme et la loi

Droit civil (nationalité, actes de l’état civil, majorité, mariage, divorce, puissance paternelle et tutellen adoption, régimes matrimoniaux, successions,)

Législation du travail

Institutions de prévoyance

 

Dans ce contexte, je ne sais plus que dire des stéréotypes de genre : le rôle de la femme est clair, il est de tenir le foyer, de s’occuper de la maison.

Voilà qui donne en tout cas à réfléchir sur l’image qu’on se fait d’une jeune fille à l’époque, on est loin du concept d’adolescence comme état intermédiaire entre plus tout à fait enfant et pas encore adulte. C’est à une personne qui s’apprête dans un avenir proche à gérer une maisonnée seule que l’on s’adresse.

Il est intéressant de noter, que c’est à elle qu’il incombe de tenir le budget de la famille.

Il faut aussi resituer dans le contexte des années 20, dans une France traumatisée par la guerre de 14-18, où les monuments aux morts, les veuves et les orphelins sont omniprésents.

A ce moment une politique fortement nataliste est mise en œuvre.  C’est d’ailleurs le 31 Juillet 1920 qu’a été promulguée une loi interdisant l’avortement et la contraception.

(voir la page de l’internaute consacrée à l’histoire de l’avortement  et scan du texte de loi ici)

 

Même si la priorité clairement affichée est que les femmes élèvent des enfants, le rôle qui leur est attribué est loin d’être secondaire, et d’une certaine façon peut-être plus valorisant que la dictature du look que subissent nos ados d’aujourd’hui.

Le livre se veut moderne, comprenant des planches explicatives qu’on pourrait trouver dans un livre de sciences.

Telle par exemple cette illustration accompagnée de l’explication su système digestif, au chapitre de l’alimentation.

digestion

Et quelques préceptes finalement peut-être pas démodés :

« Nécessité d’une alimentation variée :

La conséquence de ce qui précède [les proportions des substances nutritives dans les aliments] est que presque aucune substance alimentaire ne contient tous les éléments si divers dont notre corps a besoin et dans la proportion où il l’exige.

Force est donc, si nous voulons procurer à l’organisme tous els matériaux qu’il doit s’assimilerpour se maintenir en parfait état, d’associer dans nos repas des aliments de catégories différentes, de varier nos menus aussi souvent que possible. Des savants estiment qu’on pourrait s’abstenir entièrement de viande sans compromettre sa santé ni ses forces. Mais nombre de médecins expriment l’avis suivant : la viande est utile en petite quantité, surtout aux adolescents. Elle est nuisible dès qu’on dépasse deux cents grammes par jour dans une alimentation variée, car elle expose aux rhumatismes, aux maladies de peau, etc. Elle n’est pas au nombre des aliments qui donnent le plus de forces pour exécuter des travaux pénibles. »

incluant un débat sur la place de la viande dans l’alimentation qui est toujours d’actualité !

Ce qui n’empêche pas plus loin de trouver la description et les noms précis des différents morceaux  de viandes vendus en boucherie :

viandes

 

Plus loin au chapitre « Vous serez maman » :

« Les vêtements de l’enfant doivent respecter son activité musculaire, – donc pas de bébé saucisson. Les bras seront indépendants du corps, les jambes pourront s’agiter »

Ces conseils sont accompagnés d’une image du trousseau de bébé.

trousseau_bebe

L’allaitement y est d’ailleurs est vivement conseillé :

« Tous les médecins sont d’accord pour proclamer que le régime de sécurité, de tranquillité, de simplicité est l’allaitement au sein par la mère ou, s’il y a nécessité médicale absolue, par une nourrice au sein vivant dans la famille.
L’allaitement par une nourrice mercenaire, même au sein, loin de la famille, donne le plus souvent un mauvais résultat.
L’allaitement artificiel au lait d’animaux peut donner un résultat satisfaisant, mais les difficultés en sont telles, les écueils sont si grands, la gravité de tout incident morbide s’accentue avec une telle rapidité que ce sera trop souvent pour les mamans une source de regrets, lorsque ce ne sera pas une source de remords »

Toutefois l’allaitement au biberon est quand même expliqué et biberons et stérilisateurs décrits :

biberons

Au chapitre de la petite médication familiale déjà évoquée plus haut, on apprend à faire des pansements, en ayant pris soin de tout stériliser, à aliter un blessé ou une opérée (sic), ainsi que les bases de la phytothérapie familiale. (planches de plantes à l’appui).

Bref un livre assez complet dans son genre, bien loin du rose et des paillettes dont sont gavées nos filles aujourd’hui.

Alors oui, depuis les années d’entre-deux guerres, les femmes ont gagné des droits, mais qu’en fait notre société aujourd’hui?

Et où est la modernité ? Dans un dico des filles 2014 rédigé dans un style à mi chemin entre le livre pour enfants et le journal féminin people, ou dans ce livre de la jeune fille de l’entre-deux guerres au ton scientifique ? Les deux ont en commun d’être finalement assez moralisateurs, comme la plupart des écrits qui s’adressent aux femmes.

Bon on vient d’assez loin, et le chemin encore bien long !

Allez les filles !

Advertisements

4 réflexions sur “Dico des filles … version années 20-30 [Les Vacances des VI]

  1. Personnellement, je trouve ce genre de livre plutot bienvenu pour un jeune qui part de chez ces parents (partie moralisante mise à part bien sûr)…. Il vaut mieux savoir cuire un oeuf et connaitre les médicaments de bases plutot que savoir mettre du rouge à lèvre. Par contre, pour moi ces livres devraient pour tous, et pas que pour les filles !

  2. J’avoue que je n’ai pas cherché, mais peut – être que cela existe déjà …

    C’est sûr qu’aujourd’hui on trouve des livres et revues sur l’aménagement de chaque pièce de la maison, sur l’éducation des enfants, sur la tenue d’ un budget, sans parler des livres de cuisine .
    Mais une synthèse dans un seul livre, je ne sais pas …

  3. très instructif et ton analyse est vraiment intéressante et pertinente. Comment trouver les mots justes pour s’adresser à nos enfants-ados, qui vont entrer dans la vie? et le point de vue historique est éclairant. On est passé d’une vision du rôle la femme très déterminé mais avec un rôle essentiel, à celui d’une bonne potiche superficielle. Enfin, c’est ce qu’on veut bien nous faire croire… Merci encore pour tes articles percutants

    • Merci muuuum de tes compliments.
      C’est vrai que ce livre à l’époque destiné aux jeunes filles fait réfléchir au regard que nous portons sur les ados, et plus particulièrement sur les femmes en devenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s