Dans le premier volet, l’angle de vue était très matériel. Que l’on soit père ou mère, il est expliqué que tout est partageable dans les tâches quotidiennes, hormis l’allaitement maternel ; dans le deuxième, j’avais pris un angle « psy » en faisant référence à des articles de psychanalyse.

Un enfant se construit à partir des modèles qu’il a et souvent en premier lieu ses parents. Qu’il s’agisse de couple parental homme-femme, homme-homme, femme-femme, l’enfant va être observateur du fonctionnement de chacun des parents.

Nous allons donc quitter un peu le rôle père – mère pour un point de vue plus large celui d’homme et de femme, celui surtout d’être humain, vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite.

Dans ce troisième volet, je prends l’angle universel c’est à dire le fonctionnement de l’Univers et donc de l’être humain qui en fait partie. Pour cela, je vous parle du livre de Diane Bellego (1) qui est entre autre thérapeute de couple.
Dans son livre « Masculin Féminin L’initiation amoureuse » elle explique « Nous opposons et séparons Masculin et Féminin, sans le savoir, à chaque instant de notre réalité habituelle. Cette opposition crée le monde tel que nous le connaissons collectivement»

En tant qu’être humain nous avons en nous deux polarités : l’une féminine, l’autre masculine. Prendre conscience de ce fait, qui est une réalité permet de mieux comprendre comment on fonctionne.
« La domination du masculin sur le féminin qui se concrétise et se cristallise entre les hommes et les femmes n’est que la manifestation extérieure de la domination du masculin sur le féminin à l’intérieur de nous »(1)
Voilà ce qui permet aussi d’expliquer pourquoi certains hommes ont une sensibilité féminine, souhaite la développer en s’occupant et maternant un bébé et que certaines femmes ont une sensibilité masculine et préfèrent être chef d’entreprise et ne pas s’occuper des enfants. Là je prends naturellement des extrêmes car la réalité est très fine et très personnelle à chaque individu. L’important est d’en prendre conscience.

« Le Féminin est l’amour et le concrétise », « le Masculin est la conscience le centre le veilleur » Il est bien question de polarité qui siège en chaque être humain, homme et femme. Ce qui était présenté dans le volet sur la vision psychanalytique en tant que « sexué » prend ici une autre dimension.

Dans son livre, elle décline toutes les particularités du Féminin et du Masculin, particularités qui se retrouvent dans un homme comme dans une femme.

Voici très rapidement, un tableau de quelques qualités du Féminin, ce qui le constitue :
– la matérialisation de l’amour,
– le concret
– la patience
– l’enracinement
– la sensorialité
– la créativité
– l’art
– la beauté
– l’amour inconditionnel
– la capacité nourricière
– l’accueil
– la douceur

Et voici la même chose pour quelques qualités du Masculin :
– l’enracinement
– l’ancrage
– la stabilité
– l’action
– le désir
– l’engagement
– le dynamisme, la force, le pouvoir
– le dépassement de soi
– l’individualité
– la volonté
– le discernement
– l’enseignement
– la transmission
Je ne détaille pas toutes les précisions abordées dans le livre, vous pourrez vous y référer.

Évidement qu’à la lecture de ces pages, on comprend qu’homme et femme sont, je dirais, équipés du même programme de fonctionnement, vu que chacun est porteur des deux énergies Féminine et Masculine.

Ce qui est important pour Diane Bellego c’est de préciser ce qu’est chaque énergie de manière claire afin qu’ensuite, une fois bien séparée, ces deux énergies puissent se marier et évoluer ensemble dans une danse au quotidien. Et il est vrai, je peux le dire pour l’avoir vécu, que c’est très amusant d’avoir cette conscience des différences et du placement que l’on peut avoir dans chaque action, tâche quotidienne.

Alors que ce passe-t-il dans la réalité de tous les jours ?

Depuis des siècles, les hommes ont joué leur masculin a fond, un masculin négatif, le côté dominant, individualiste, avec les lois des hommes pour les hommes, le code Napoléon et tout ce qui a fait et continue de faire fonctionner notre société actuellement. Les guerres mondiales où les femmes ont dû remplacer les hommes dans les champs, les usines a poussé certaines à se rebeller. Mai 68 est passé par là et le féminisme « à la française » a poussé les femmes à être comme des hommes, à développer leur énergie masculine. Actuellement, il y a le contre coup de ce féminisme, c’est le masculinisme où les hommes demandent à avoir des droits entre autres vis à vis des enfants (garde alternée…).

Pour certaines personnes, pour certains couples, les énergies Masculine et Féminine circulent parfaitement bien, de manière harmonieuse, sans se poser de question et tant mieux.

Pour d’autres c’est plus compliqué.

Prendre conscience de cette nature duelle qui est la nôtre, apprendre comment cela fonctionne, comment elle s’applique au quotidien est probablement un enjeu des années à venir. Et un moyen de fonctionner tous les jours, c’est de prendre les tâches une à une et de se mettre d’accord sur qui fait quoi, sachant que ce sont des choses qui peuvent évoluer avec le temps.

Un dessin animé que je trouve très beau et qui peut illustrer cette vision du Masculin-Féminin : «Les enfants de la pluie » de Philippe Leclerc.

Et un roman, limite hors sujet ici puisqu’il n’est pas question de parentalité, sur un monde dominé par les femmes (avec leur énergie Masculine), « Roman à l’eau de bleu » d’Isabelle Alonso.

 

Marie-Christine Eustache

(1) Diane Bellego « Masculin Féminin, L’initiation amoureuse » Guy Trédaniel Editeur – 2008