Abécédaire en 26 chansonnettes (Boris Vian, Debout sur le zinc, Tomi Ungerer)

Il y a des mois que j’ai envie d’écrire un billet sur ce livre-CD qui a un succès fou à la maison : Abécédaire en 26 chansonnettes. Il est temps de m’y mettre !

abecedaire vian

Cet album réunit tout un tas d’artistes que nous, les parents, nous aimons, et que nous avons eu envie de faire découvrir à nos enfants. Des petits textes écrits par Boris Vian, interprétés par Debout sur le zinc et mis en images par Tomi Ungerer, aux éditions Formulette.

Quand nous l’avons acheté (il y a environ 1 an), c’était surtout pour proposer aux enfants les petites chansonnettes, puisqu’ils étaient alors un peu jeunes pour s’intéresser vraiment à l’alphabet. En règle générale nous aimons bien faire découvrir « nos » musiques à nos poussins, ce qu’ils adorent, mais nous avons aussi remarqué qu’ils étaient friands de mélodies un peu plus axées enfants, avec des textes répétitifs, des mélodies faciles à retenir, etc. Le principe de la comptine leur plaît beaucoup. J’ai presque envie d’ajouter « à mon grand regret », parce qu’entre nous, moi j’ai un peu de mal avec les comptines traditionnelles ! Bon déjà les mélodies ont tendance à me taper sur le système, mais quand elles parlent de la guerre,  qu’elles en appellent au bon dieu, ou qu’elles véhiculent des notions comme la vengeance, ou le fait de taper voire tuer des animaux, et bien je les supporte encore moins ! J’ai donc sauté sur l’occasion quand j’ai découvert ces chansons pour enfants faites par de vrais musiciens et écrite par l’un de mes auteurs favoris !

Maintenant que vous savez pourquoi j’ai eu envie de découvrir Abécédaire en 26 chansonnettes, je vais tâcher de vous expliquer pourquoi nous l’avons définitivement adopté !

Les chansons sont vraiment chouettes, les rythmes sont variés (chaque chanson a vraiment son propre univers) et les enfants se les approprient facilement. Je ne vous le cache pas, on se les approprie tellement bien nous aussi qu’elles ont tendance à nous rester dans la tête… Surtout les jours où le CD tourne trois fois de suite… Il n’est donc pas rare que je me mette à chantonner :

Marcel monte sur sa moto,
Et va au marché
Vendre des mirabelles,
Marcel monte sur sa moto,
Un matin de mai
Avec son marmot

Mais à choisir, je préfère largement ça que de fredonner Meunier tu dors ou Joli coquelicot !
Je ne suis pas sûre de savoir intégrer un morceau de musique sur cette page donc je passe mon tour, mais j’ai vérifié et on peut trouver quelques pistes du CD en écoute sur des plateformes spécialisées (dont une qui commence par un Y et termine par -ube, pour ne pas la citer !).

Les textes de Boris Vian se prêtent d’ailleurs très bien à cette mise en musique. A chaque lettre correspond un personnage et donc une chanson le mettant en scène. On y retrouve la patte de Boris Vian, son humour et son amour des mots. Souvent ça ne veut pas dire grand chose et c’est un peu fou, et c’est encore mieux ! J’aime bien l’idée de faire découvrir cette avalanche de mots et de sons aux enfants, en leur donnant ainsi un avant-goût de la poésie. Poussin a d’ailleurs découvert pas mal de mots en écoutant ce CD. Je crois que je l’ai contaminé, parce que lui aussi aime découvrir des mots rigolos ou désuets, des expressions argotiques, et il aime les répéter ensuite en boucle ou les ressortir au quotidien.

L’année dernière il avait beaucoup aimé jacasse, farandole, zazou ou encore la magnifique expression « téter des tisanes » !

Abécédaire oblige, ce livre-CD permet également de se familiariser avec les lettres et les sons ! Poussin et Belette avaient respectivement 3 ans et 1 an lorsqu’on l’a eu, donc je me répète mais ce n’était pas l’objectif premier de cet achat. Poussin a tout de même montré assez tôt de la curiosité pour les lettres, et il a très vite commencé à s’y intéresser. Ecole de campagne oblige, sa classe est multi-niveaux et notre petit curieux aime tendre l’oreille quand la maîtresse s’adresse aux plus grands ! Les jolies lettres colorées du livre lui ont également beaucoup plu. Il a commencé par en reconnaître quelques-une et il était tout content de retrouver l’initiale de son prénom, celle de sa soeur, celle de Papi, etc.

Un autre bon point pour cet album: chaque lettre bénéficie d’une page où elle est présentée en grosse capitale. Bien pratique puisque c’est de cette façon que la maîtresse de Poussin fait découvrir les lettres aux enfants. On  retrouve également le texte de chaque chansonnette, où chaque occurrence de la lettre présentée est en couleur et en gras. Les enfants arrivent donc tout de suite à repérer la lettre en question. Je vous mets quelques photos pour compléter mes explications pas forcément très claires !

C comme Célestin

M comme Marcel

Pour finir, je vous restitue les paroles de la chanson du R, une de mes préférées !

Raoul recherche un rat
Qui a rongé le raisin
Raoul recherche un rat
Qui a rongé le raisin
Mais le rat rit et ronge
Rencogné dans le foin
Rongeur reste à la grange
Le ratier n’est pas loin
Le ratier n’est pas loin

Si vous aussi vous avez envie de faire entrer un peu de poésie et de folie dans vos maisons, en vous déhanchant sur des rythmes entraînants, je vous conseille vivement  l’ Abécédaire en 26 chansonnettes !

N’hésitez pas à me rendre visite en retrouvant ce billet chez Maman des Champs !

Publicités

6 réflexions sur “Abécédaire en 26 chansonnettes (Boris Vian, Debout sur le zinc, Tomi Ungerer)

  1. Nous l’avons et toute la famille l’adore! Les chansons sont super, je suis un peu plus mitigée sur le livre car les illustrations n’ont rien à avoir ni avec les textes ni avec les lettres, je suppose qu’il s’agissait initialement d’un abécédaire allemand et que c’est pour cette raison que ça ne correspond pas.

    • J’ignorais ce détail concernant les illustrations, mais j’avais également trouvé ça un peu dommage qu’elles ne collent pas mieux avec le texte. Maintenant je comprends pourquoi ! Certaines sont un peu « spéciales »,mais elles ont l’avantage de faire découvrir aux enfants un style auquel ils ne sont pas forcément habitués.

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!! Ravie de te lire par ici!!
    La maîtresse d’un de mes fils a utilisé en grande section un livre du même type pour leur apprendre les sons (mais je crois que les allitérations étaient encore plus manifestes…^^). Quelle belle découverte quoi qu’il en soit!

  3. Merci de cet article, j’étais une grande fan de DSLZ il y a quelques années et je suis ravie de voir que je vais pouvoir les retrouver en partageant de bons moments
    avec mes enfants !

  4. Pingback: Le pareil et le différent [mini debrief] | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s