Bien s’informer pour bien décider [Mini-debrief]

Vous avez peut-être déjà visionné les vidéos de Michelle Obama pour Let’s move, son programme de lutte contre l’obésité aux Etats-Unis. Mais saviez-vous qu’en 2012, les menus des élèves américains avaient été totalement repensés? Et saviez-vous qu’une étude a été effectuée sur les résultats de ce programme, résultats qui viennent contredire les rumeurs de gaspillage véhiculées par certains médias américains? Mr Pourquoi nous détaille tout cela dans son article car les résultats sont bien là :

Les fruits et légumes (hors pomme de terre) sont beaucoup plus consommés, et les déchets ne sont pas augmentés. Il y a donc une véritable amélioration du régime alimentaire.

Mais les études ne sont pas là que pour démontrer ce qui pourrait être du bon sens pour certains, elles sont également là pour alerter sur certaines pratiques potentiellement dangereuses et surtout tenter d’y mettre fin. C’est le cas du recours à « l’expression abdominale », comme nous l’explique Miss Brownie en évoquant son premier accouchement en 2004:

 […] l’élève sage-femme s’est mise à appuyer très fort sur le haut de mon ventre. De toutes ses forces.[…]
3 ans plus tard, en 2007, « la HAS excluaient fermement le recours à l’expression abdominale, manœuvre pour laquelle n’existe aucune indication médicalement validée, de surcroît susceptible d’entraîner des complications graves.« (

Mais dans certains cas, les études peuvent être critiquables, quand elles ne sont pas suffisamment « chiffrées » ou « claires », ou tout simplement quand elles sont « légèrement interprétées » par la personne qui retranscrit les résultats. C’est ce que nous démontre Kiara Papillon qui a critiqué pour nous un article du magazine Sciences Humaines. Cet article s’appuie sur les travaux d’une chercheuse souhaitant démontrer les « capacités des bébés à simuler les émotions ».

H. Nakayama en a conclu qu’il [le bébé] simulait une émotion pour attirer l’attention […] Le bébé apprendrait à pleurer, par imitation, pour communiquer avec le monde qui l’entoure…

Comme le souligne Kiarapapillon, la chercheuse s’est (peut-être?) basée sur peu d’éléments mais surtout, le plus gênant est que l’auteur de l’article (et non la chercheuse apparemment…) assimile « imitation à caprice » !!!

Pour décider, en tant que parents, nous pouvons nous reposer sur certaines études, nous pouvons avoir un œil critique sur d’autres mais nous pouvons surtout nous faire notre propre opinion en nous informant régulièrement.

Si vous voulez en savoir plus sur l’ »expression abdominale, vue par une sage-femme », l’article de 10lunes sur ce sujet : ICI

Publicités

Une réflexion sur “Bien s’informer pour bien décider [Mini-debrief]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s