Voir les choses du bon côté avec le Compliment Descriptif (Bibliothèque des VI)

il y a quelques calendes, je vous présentais ici le livre d’Olivier Morel sur la violence éducative et le peu d’études réalisées sur ce phénomène, aussi vieux que l’humanité. Un propos a retenu toute mon attention : les personnes les plus volontaires à combattre les violences éducatives sont celles qui n’en ont pas subit étant enfant.

Je pense avoir été ce celles là. Mais je me retrouve aussi bien démunie face à mon gône de 4 ans et demi qui ne sait pas maitriser sa violence, qui repousse les limites de ce que nous, ses parents, pouvons supporter. Loin du monstre insupportable, il est parfois irritant de le voir franchir les barrières que nous tentons de mettre en oeuvre, avec une aisance crasse, avec cette nonchalance enfantine, cette innocente malice…

Trouver des ressources au fond de moi, pour ne pas craquer : mission presque impossible pour ne pas crier! C’est alors que la lecture aide. J’ai prêté mon « J’ai tout essayé » à des copains… la bibli des VI m’a permis de lire « Parents Bienveillants » de Noël Janis-Norton.

Voici le « Compliment Descriptif » pour faire de votre alien un petit d’homme civilisé. Et toutes le méthodes qui l’entourent, qui peuvent vous permettre de mettre en place une relation sereine entre vous et votre conjoint, entre vous et vos enfants.

Kesako le « Compliment Descriptif »?

« (…)le Compliment Descriptif consiste à remarquer et à mentionner très précisément ce que vos enfant ont bien fait ou ce qu’ils n’ont pas mal fait.

(…)le Compliment Descriptif permet aux enfants de savoir exactement ce que nous voulons qu’ils fassent, et ce qu’ils ne fassent pas. (…) en indiquant exactement à l’enfant ce qu’il a bien fait(ou n’a pas mal fait, le Compliment Descriptif lui offre un moyen infaillible d’obtenir encore plus d’attention positive. (…) cela les motive à essayer davantage de faire ce que l’on attend d’eux. »

 » le concept de Compliment Descriptif est facile à comprendre.

Il consiste à :

1.  Remarquer ce que l’enfant fait bien, ou au moins suffisamment bien

2. Dire à l’enfant exactement ce que vous constatez.

3. Eliminer toute forme de compliment évaluatif. »

J’ai zappé la partie  » ce que les parents font faute traditionnellement faute de savoir mieux faire », parce que j’aime pas les miroirs.

J’ai soupiré face au style redondant, qui, comme dans les talk-show made in USA, avance lentement, en ressasant ce qui a été vu et ce qu’on va voir juste-après-la-pub (y’a pas de pub dans le livre, je vous rassure).

Mais au final, je trouve le Compliment Descriptif intéressant à mettre en place. Il fait voir la vie du bon côté des choses. C’est l’éducation par l’exemple positif venu de l’enfant lui même. il oblige à réfléchir sur ce qui a avancé dans le comportement de l’enfant, à s’y intéresser, à s’y arrêter. Il est encourageant pour l’enfant : tien papa ou maman s’intéresse vraiment à ce que je fais, je vais le refaire… et en plus je le fais bien, je vais le faire mieux, je vais en faire plus… Un cercle vertueux en somme.

Il est  difficile de s’arrêter sur les petits points positifs… de leur accorder autant, voir plus, d’importance que les comportements négatifs. Et pourtant, ça marche.

Je l’ai expérimenté pour vous sur mon gône-bordelais de 4 ans. Et maintenant, il est beaucoup plus volontaire pour marcher sur de longues distances!

Un autre point positif du livre : l’entretien de préparation, ou comment encourager et anticiper les bonnes pratiques. Pour l’avoir aussi expérimenté sur le même p’tit bonhomme, je me rends compte que évoquer avec lui la situation qui s’annonce, le faire reflechir à ce qu’il doit faire, nous met tous dans un esprit positif, et les situations sont vécues plus sereinement.

Je n’ai pas fait de ce livre un précepte de vie de famille en harmonie. Je suis créative et je ne me fie pas à un seul point de vue. Pourtant, le Compliment Descriptif est maintenant plus présent : il fait parti de ma boite à outils éducatifs!

Publicités

9 réflexions sur “Voir les choses du bon côté avec le Compliment Descriptif (Bibliothèque des VI)

  1. Merci beaucoup Muuuum de cette chronique!! C’est chouette de montrer qu’il existe de vrais outils éducatifs non violents ET efficaces!
    J’utilise souvent ce compliment descriptif pour commenter les dessins des enfants, ou lors de tâches bien définies (genre ranger leur chambre) mais j’avoue que je n’ai pas encore le réflexe en permanence (et les commentaires évaluatifs reviennent souvent au grand galop :/)

    • bon, j’y ai mis le temps, mais je l’ai fait. merci de ta patience.
      c’est dur de faire la part entre le compliment descriptif et les commentaires évaluatifs, les seconds étant trop souvent tapis dans l’ombre pour essayé de donner du poids à notre CD, mais en fait ça n’apporte rien!
      le CD est même une habitude qu’on devrait prendre avec tous nos proches!

  2. Moi aussi, au début, j’ai tiqué avec ce bouquin … Beaucoup des choses qu’elle disait étaient en contradiction directe avec ce que je pense depuis longtemps (comment ça, les parents doivent toujours être d’accord ?) … et le coup du compliment descriptif, moi qui ai lu l’intégrale d’Alfie Kohn en soulignant toutes les trois phrases, je n’ai pas croché tout de suite …

    Mais bon, le bouquin m’avait été recommandé par quelqu’un en qui j’ai une grande confiance (à vrai dire, par la personne même qui m’avait branchée sur l’éducation bienveillante), donc j’ai poursuivi ma lecture en essayant de ne pas trop grincer des dents.

    Et puis …

    Et puis …

    Et puis j’ai essayé. Et j’ai été totalement bluffée du résultat. A la réflexion, ça n’est pas si surprenant. C’est plutôt malin de se concentrer sur le positif, plutôt malin de donner à ses enfants des indices concrets de ce qu’on attend d’eux. Chacun sait que « ne fais pas ça », ça ne nous dit toujours pas quoi faire … Préparer les situations, anticiper, et remarquer chaque pas fait dans la bonne direction, ça paraît peut-être tartignole, mais en fait, ça marche super bien. Les enfants sont ravis de savoir où ils nagent, et comment bien faire, et les parents nettement plus détendus (à la fois parce qu’on voit mieux où les difficultés peuvent arriver et parce qu’on voit vraiment les efforts des enfants – et ils en font PLEIN !).

    Depuis, j’ai lu d’autres livres de cette auteure, et cela m’a confirmé que, malgré son ton un peu préchi-précha, son intention est profondément bienveillante envers les enfants. Et je dois dire que, sans être du tout pour une éducation autoritaire (qui ne marche de toute façon pas très bien, à moins d’y mettre vraiment le paquet, avec les dommages que cela entraîne), j’aime assez la compagnie des enfants un poil coopératifs, un poil polis, un poil attentifs à leur entourage. C’est tout bénéfice pour tout le monde, parce que les mamans épuisées, c’est bien connu, ça n’est pas très agréable à fréquenter (ça saute en l’air pour un rien, ça n’a pas trop envie de faire des jeux, et c’est parfois franchement grognon).

    • vrai ça marche!
      je suis tout à fait d’accord avec toi sur le côté « prechi-precha » du bouquin. le fond par contre est comme tu le dis, un vrai outil pour avancer dans une éducation bienveillante. merci de ton témoignage.

  3. Bonjour

    Je comprends pas trop ce qu’est exactement un compliment descriptif. Pouvez-vous donner des exemples (en donnant à côté ce que pourrait être le comportement évaluatif à éviter dans le même cas?)

    Je me souviens avoir lu quelque part qu’il valait mieux quand l’enfant nous montre un dessin dire « je vois que tu as mis beaucoup de rouge » ou bien « tu as dessiné une cheminée sur la maison » que « oh, c’est beau » > c’est ça l’idée?

    (aparté : ça ne marche d’ailleurs pas très bien avec mon 4 ans qui enchaîne presque toujours : « oui… est-ce que tu le trouves très beau mon dessin? »)

    A la bibliothèque municipale de ma ville, ils n’ont pas ce livre mais ils ont un autre ouvrage du même auteur « Etre un parent plus calme, serein, heureux ». Je vais donc jeter un oeil. Merci

  4. bonsoir,
    le compliment descriptif, c’est mettre en avant de façon plutôt objective le comportement approprié d’un enfant (ou de toute autre personne) pour l’encourager dans cette voie.
    exemple : Tu as été volontaire pour mettre la table, tu as pensé à tout installer. merci de l’avoir fait de façon sérieuse ce qui m’a aider.

    pour les dessins, je pense que votre fils attend de savoir ce que vous ressentez.
    exemple : » j’ai eu peur en voyant les dents pointues que tu as dessiné à ton vampire »
    ou  » ta bonhomme a un sourire très joyeux, qui me donne envie de sourire aussi. » (en vrai je n’ai jamais dit ni l’un ni l’autre, ahahah) ça reste descriptif mais c’est pas un compliment.
    A mon sens il n’a pas besoin d’être complimenté pour le dessin, mais pour la patience qu’il y a mis, pour être allé jusqu’au bout de son projet de création plastique, pour avoir été poli, pour tout progrès positif qui va l’amener à en faire d’autres.
    Par exemple, moi j’aimerai bien qu’on me dise que je fais de moins en moins de fautes d’orthographe dans mes textes, et que je progresse car mes textes sont plus agréables à lire!!!!!!

    • Bonjour

      Merci pour la réponse. Si je comprends bien, il s’agit de reconnaître l’effort plutôt que d’évaluer le résultat. Je vais essayer dans ce sens.

  5. Pingback: Parents en formation continu (Mini-Débrief) | Les Vendredis Intellos

  6. Pingback: Questions autour de la « parentalité positive  et autres notions du même genre {Dossier thématique + bibli des VI} | «Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s