Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles Spécial enfants

Il y a déjà quelques années, des parents nous ont offert un diffuseur d’huiles essentielles, que nous adorons utiliser, principalement pour parfumer la maison ou en cas de rhume. Cependant, je n’osais guère plus utiliser ces huiles autrement qu’en diffusion, puisque je savais qu’elles pouvaient être dangereuses. Tout au plus avais-je pris l’habitude de faire tremper les couches lavables avec quelques gouttes d’huile essentielles d’arbre à thé (enfin jusqu’à ce que Mini décide qu’il ne porterait plus QUE des jetables, mais c’est une autre histoire).

Pourtant les Doux, 5 et presque 3 ans, étaient très attirés par ces huiles et demandaient souvent à ce qu’on leur en fasse sentir.  Du coup, lorsque Mme Déjantée m’a proposée de présenter le guide de Danièle Festy « Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles Spécial enfant », j’ai accepté avec grand plaisir, espérant pouvoir enfin les utiliser avec les Doux.

couverture du livre

J’apprécie vraiment ce bouquin qui donne des solutions « aroma » pour quasiment tous les petits maux de nos bambins, mais aussi pour entretenir préventivement une maison saine.

Dans une première partie, l’auteur explique brièvement ce qu’est une huile essentielle, liquide issu de la distillation de plantes aromatiques. L’aromathérapie désigne les soins par les huiles essentielles, une sorte de phytothérapie mais beaucoup plus puissante du fait de la concentration de l’huile en principes actifs. Du fait de cette puissance, les huiles essentielles doivent donc être utilisées avec précaution. L’auteur donne notamment une liste des huiles essentielles strictement interdites aux enfants, ce qui est rassurant pour éviter les grosses erreurs. En contrepartie, l’aromathérapie est  selon Mme Festy, extrêmement efficace : non seulement, elle soulage rapidement les symptômes mais elle traite aussi « le terrain » en profondeur. En prime, elle n’empêche pas de prendre un traitement de médecine conventionnelle.

J’ai appris qu’il est possible de soigner pas mal de petits maux avec seulement 3 huiles essentielles, et la plupart des pépins avec une petite dizaine de flacons, lesquels se conservent indéfiniment si on prend la précaution de les stocker debout, à l’abri de la lumière dans un endroit sec. Comme les huiles essentielles ne se dissolvent pas dans l’eau et  s’appliquent en général diluées dans une huile végétale, l’auteur conseille sur les huiles à privilégier en fonction de l’effet voulu et de l’âge de l’enfant, toujours en donnant des conseils sur la conservation. Elle explique aussi ce que sont les hydrolats, sous-produits de la distillation des huiles essentielles (une sorte d’infusion si j’ai tout compris) qui sont absolument sans danger et permettent des traitements plus longs.

S’ensuit un chapitre sur les premiers soins dans les situations courantes : bébé, écolier stressé (lu avec grand intérêt) ou enfant sportif et un « abécédaire » des maux avec leur traitement par aromathérapie combinant plusieurs produits… Les modes d’administration (massages, inhalation, et plus rarement voie orale..) sont bien détaillés. Il faut bien lire quand même les abréviations  : HE= huile essentielle ; HA= hydrolats ; HV= huile végétale. Enfin une partie intitulé « SAV de l’aroma enfant »  recense les questions sur la compatibilité HE homéopathie, probiotiques…  On trouve également dans le livre beaucoup de recettes et de petits trucs qu’on a envie de mettre en pratique (comme par exemple la recette pour des lingettes nettoyantes non toxiques).

J’ai regretté néanmoins  l’absence d’indications concernant les interactions entre les huiles (par exemple le réjouissant tableau rhume plus gastro plus eczéma) et leur dangers éventuels, ainsi que le fait que certaines préparations ne soient données que pour des enfants de plus de 6 ans. Enfin, la présentation du livre fait qu’il est parfois difficile de se repérer entre les différents traitements : par exemple les différentes parties du livre conseillent des HE différentes pour un même mal, dur de s’y retrouver pour une débutante comme moi…

Cela dit, tout ça étant fort tentant, nous nous sommes essayé aux HE pour soigner les bobos des Doux. En début de semaine, massage du front, des tempes et des sinus avec de l’eucalyptus radié pour soulager un petit rhume, ce qui fut fait en moins de 24 heures. Hier, Grand doux a bénéficié d’un massage très efficace d’une plaque d’eczéma naissante avec deux gouttes d’huile essentielle de camomille romaine mélangées à de l’huile d’amande douce.  En plus d’être soignés, les enfants sont conquis par les huiles essentielles dont ils apprécient l’odeur, surtout combinées à de petits massages (les Doux sont câlins). Je crois que désormais nous aurons le réflexe huile essentielles : tout en restant comme le conseille Mme Festy dans la prudence et le bon sens, l’aromathérapie ne nous fera plus peur…

PS : Le livre est disponible pour le prêt dans la bibliothèque volante des VI. Il existe aussi du même auteur un guide sur les huiles essentielles pendant la grossesse et l’allaitement, dont j’ai bien envie de faire l’acquisition…

Flo La Souricette

Publicités

9 réflexions sur “Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles Spécial enfants

  1. Merci beaucoup de cette chronique Flo!!
    J’avoue que je redoute encore un peu l’utilisation des huiles essentielles avec les enfants (et même avec les adultes!), de vieux réflexes sans doute mais je crois qu’il me faudra avoir lu plus de littérature pour être convaincue de leur innocuité…
    Les seules que j’utilise étant l’arbre à thé pour le ménage et le liniment, la lavande fine pour les massages en cas de coup de stress, la mandarine dans les gâteaux parce que c’est trop bon et en gros c’est tout…

    • C’est déjà pas mal comme utilisation… Après je crois qu’il ne faut surtout pas faire n’importe quoi par voie orale et se méfier de certaines huiles, c’est pourquoi le bouquin est bien utile. Quand aux études scientifiques, comme souvent avec les pratiques « alternatives », il doit être difficile d’en trouver de fiables.

  2. Certains pharmaciens sont d’excellents conseillers (pourvu qu’ils se soient formés et qu’ils s’intéressent aux HE). Je n’ai pas gagné au change en déménageant sur ce point, malheureusement…
    Pour toutes les interactions à éviter, par exemple, ou pour passer le cap en évitant les risques majeurs.

    • Je ne suis pas non plus très bien lotie sur ce point, heureusement qu’il y a des pharmaciens qui écrivent aussi des bouquins !

  3. Pingback: Parents en formation continu (Mini-Débrief) | Les Vendredis Intellos

  4. Très pratique ce bouquin. Merci beaucoup pour l’info. Les huiles essentielles sont parfois facile à utiliser, mais lorsqu’il s’agit de son application sur les enfants, là il faudra faire attention car il y a des huiles essentielles déconseillées aux enfants de bas-âges, donc de mon côté il faut toujours demander l’avis des médecins.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s