Ainsi naquit le nain

Me revoici de retour pour vous présenter un tout nouveau livre arrivé dans la Bibliothèque volante des Vendredis Intellos (donc ouvert au prêt gratuit aux adhérents de l’asso), il s’agit du dernier bébé de Marie du célébrissime blog Les mamans testent.

Les Mamans Testent, kit de survie - de la grossesse à la naissance

Je crois qu’on peut dire sans exagérer qu’en terme de guide grossesse, je suis, comment dire….une lectrice assez pénible. Ne serait-ce que parce que j’en ai lu un certain nombre, du fait du nombre certains de mes propres nains, du fait aussi que j’officie sur les VI depuis plus de 2 ans maintenant. Tout ça pour dire que même lorsque je cherche à me contrôler, je ne peux m’empêcher de soupirer et pester aux inexactitudes médicales, aux clichés sois-enceinte-belle-et-tais-toi, aux injonctions en tout genre dont nous abreuvent quantités de publications sur la grossesse (certains me diront, sûrement à juste titre, qu’au lieu de critiquer, je ferais mieux de m’y essayer, mais nous n’en sommes pas encore là…). Bref, quand je reçois un nouveau bouquin, Mr Déjanté est toujours un peu stressé à l’idée de me récupérer en fin de soirée en mode boule-de-nerfs (surtout que le livre a de frustrant qu’il ne s’émeut absolument pas du fait qu’on ne l’apprécie pas).

Hé bien, je dois dire que le bouquin de Marie ne m’a vraiment pas fait soupirer et même -preuve ultime s’il en fallait une – j’ai rêvé que j’étais enceinte la nuit qui a suivi sa lecture (ce qui n’est pas forcément pour rassurer MrD).

Donc, pour tenter de vous expliquer ce que vous pourrez trouver dans ce joli ouvrage (je ne dis pas ça en l’air puisqu’il est admirablement illustré par Chloé Perarnau, soeur de Marie), je m’en vais vous expliquer tout ce que ce bouquin n’est pas…

Ce bouquin n’est pas un guide médical

Et j’ai un peu envie de rajouter « et tant mieux! » parce que même si certaines bonnes âmes (qui n’ont généralement pas trop envie de vous entendre vous plaindre) vous répéterons que « la grossesse n’est pas une maladie » avec minimum 3 échographies, 7 rendez-vous chez le médecin/sage femme, 7 analyses d’urines/de sang (plus tout ce qu’on vous rajoutera si vous êtes une petite chanceuse) avouez qu’on peut décemment se poser la question.

Plus sérieusement, force est de constater que pour le meilleur et pour le pire, la dimension médicale de la grossesse a aujourd’hui un rôle prépondérant (talonné de peu par la dimension commerciale, c’est dire comme on s’intéresse au vécu des femmes…).

Donc Marie, le médical, elle en parle (par la voix de deux personnages, j’ai nommé Super Sage-femme et Docteur Gygy) mais ne s’y étale: Pas de liste des symptômes de la toxoplasmose, pas de description en détail du protocole des amniocenthèses, pas de lexique des abréviations médicales à haut potentiel anxiogène du style RCIU, HRP, DAT, BIP, j’arrête là sinon vous pourriez dans un moment d’égarement aller googler tout ça.

Non que ces informations ne soient pas tout à fait passionnantes, scientifiquement parlant. Mais je dois dire qu’il y a quelques sujets pour lesquels il vaut mieux attendre d’avoir accouché pour se cultiver (une des options étant de faire googler le papa, tout en conservant sa sérénité, option testée et approuvée par moi-même)…

Ce livre n’est pas un manifeste

Vous qui pénétrez pour la première fois dans ce qu’il est convenu d’appeler la « blogosphère des parents », vous ne soupçonnez peut être pas que derrière le rose layette et l’odeur de lessive paillette, des clans se livrent des guerres sans merci.

Il y a les pro-allaitement, les pro-biberons, il y a les pro-cododo, les anti-cododo, il y a les pro-péridurale et les anti-péridurale, les pro-tritest et les anti-tritest… j’en passe et des meilleures. Les uns pensant généralement que l’option choisie par les autres est, au mieux complètement stupide, au pire clairement criminelle.

A titre personnel, j’ai fait mes choix, dans ce foisonnement d’options médicales et éducatives entre lesquelles les parents et futurs parents doivent trancher et je milite pour que chaque parent puisse faire les siens (c’est à dire ceux qui conviennent pour SOI et SA famille), de façon éclairée (c’est à dire en étant informé, le plus honnêtement et complètement possible, d’où aussi le projet Vendredis Intellos) et sans subir les jugements des autres.

Et c’est aussi ce parti pris là qui est incarné dans le livre de Marie. Je ne résiste donc pas à l’envie de vous livrer en particulier quelques passages de ce livre sur l’allaitement, bien connu pour être une source inépuisable de crêpage d’écharpe de portage (je précise que les papas portent aussi en écharpe, y a pas de raison).

« L’allaitement est une histoire entre une mère et son enfant et reste un choix très personnel. Cela fait intervenir mille et une choses: le vécu (a-t-on été allaité?), le rapport au corps et surtout aux seins, le relationnel avec le papa, la pudeur, etc. Mais ne vous mettez pas la pression, car c’est un choix qu’on peut effectuer au dernier moment, selon son envie profonde et viscérale, selon sa fatigue et ses rencontres. […] Vous l’aurez compris, il ne s'(agit pas de dire qu’un des deux choix est plus approprié que l’autre. Il s’agit de faire au mieux. Comme toujours, d’ailleurs, à partir du moment où l’on devient parent. […]Le propre du parent est de se culpabiliser: que vous choisissiez d’allaiter ou de biberonner, il y aura toujours de quoi vous remettre en question. Soyez certaine d’avoir fait le bon choix au moment où vous aurez pris votre décision. La nourriture, c’est important mais ce n’est pas tout. L’essentiel est ailleurs et vous le verrez bien assez tôt. »p. 82-85

Autre petit extrait, sur le thème de la péridurale et de l’accouchement cette fois:

« Il n’y a pas d’accouchement parfait. Même les petites veinardes qui ont eu un accouchement proche de celui qu’elles avaient imaginé trouveront toujours quelque chose à redire. Accoucher n’est pas une compétition, il n’y a donc pas d’accouchement raté ou d’accouchement pourri. Mais vous avez le droit de pleurer un bon coup. Péri ou pas péri? Vous verrez bien! Surtout si c’est votre premier enfant, vous ne pouvez pas décemment savoir à l’avance comment vous allez réussir à gérer la douleur des contractions. » p117

Ce livre n’est pas un traité d’embryologie

Là, je pense en particulier au tout premier livre que j’ai acheté lors des tout premiers jours de la grossesse de mon tout premier bébé. Je ne sais plus quel était le titre exact, mais il aurait pu s’intituler « Ma grossesse au jour le jour », voire « Ma grossesse heure par heure », voire « Ma grossesse, seconde après seconde ».

L’essentiel du contenu consistant à donner avec le plus de précision possible, la taille (de tête à fesses ET de tête à pieds), le poids (au gramme près), la vitesse cardiaque (moyenne), et le maximum de détails possibles concernant le développement de l’alien (avec informations super cruciales du genre: « son estomac atteint maintenant la taille d’une noisette » et comparaisons vaseuses du genre: « votre bébé a maintenant la taille d’un avocat », en même temps c’est bon l’avocat.).

Avec le recul, je dois dire qu’en étant primipare (surnom affectueux donné aux femmes enceintes de leur premier enfant) ça faisait passer le temps de pouvoir chaque jour visualiser et revisualiser la chose même si parfois ça débouchait sur des expériences de pensée assez particulières comme le jour où on lit « aujourd’hui, la tête de votre foetus atteint les 4/5 de son poids global ».

Le problème principal de ce genre de lecture est qu’elle t’invite à abandonner toute préoccupation qui ne se situerait pas géographiquement entre le bas de tes côtes et le haut de ta petite culotte. Je vois déjà le titre du fait divers « Enceinte de 6 mois, elle est morte de faim en écoutant son moniteur foetal pendant 40 jours d’affilée ».

Bon ben dans le livre de Marie, y a pas de risques de ce côté là! Elle sait bien que les nains ont en eux ce pouvoir de colonisation total de votre quotidien sans qu’il faille pour cela une quelconque préparation en amont… donc là maintenant tout de suite, on parle de la future maman (et du futur papa), le nain, ben on en parle quand il est là (c’est déjà pas mal)!

Ce livre n’est pas un bréviaire de la mèrocop (néologisme vaseux de ma conception visant la contraction des mots mères et Robocop…)

Vous qui avez gravi l’Anapurna à 7 mois et demi de grossesse, qui avez perdu les eaux en pleine réunion du G8, qui avait pu remettre votre slim d’adolescente dès la sortie de la maternité avant de proposer à votre cher et tendre de faire la brouette javanaise, qui avez rejoint le conseil d’administration de votre multi-nationale 4 jours après votre césarienne tout en tirant votre lait acheminé à votre bambin par pigeon voyageur, je suis vraiment vraiment désolée de vous dire que vous risquez de ne pas trouver ce livre particulièrement adapté à votre cas.

Pour toutes les autres, je pense que vous y trouverez votre compte car Marie a le don de n’oublier personne: de la future maman pour-la-première-fois à la multi-récidiviste, de la psychotteuse piliers de forums à la baba cool écolo, de celle qui ne voit plus depuis 4 mois que le fond de sa bassine à vomi à celle qui ne voit juste plus ses pieds, de celle qui est assignée à canapé à celle qui pleure devant les coupures pub.

Marie vous apprendra TOUT. Elle vous apprendra le roulé-boulé nécessaire à s’extirper d’un lit quand on fait 3m50 de tour de taille, elle vous apprendra à moucher les belles-mères et vieilles tantes revêches, comment ne pas mourir d’épuisement avant pendant et après l’arrivée du nain, comment économiser sur les psychanalyses de 20 ans à venir des aînés en négociant une arrivée en douceur du petit dernier, elle vous apprendra MÊME à ouvrir un blog, c’est dire.

Publicités

11 réflexions sur “Ainsi naquit le nain

  1. Ça donne presque envie de le lire même si je n’ai aucune grossesse en vue :-) Merci beaucoup pour cet article plein d’humour !

  2. Ho!!!!!!! J’ai hâte de l’avoir!!! Et j’avais hâte de faire un billet sur le sujet, ça sera pour mon blog! En attendant… Bah j’ai trèèèèèèès envie de le lire!!! Je piétine d’impatience :) Tu as décrit ce livre magnifiquement bien, il m’a l’air parfait pour remettre les choses  » telles quelles sont » J’aurais aimé avoir ce livre pour mon premier :)

    J’adore lire tes avis sur les livres… :)

  3. A acheter les yeux fermer !! Et a offrir aux copines enceintes !
    De tous les livres de grossesse que j’ai pu lire c’est celui qui m’a fait le plus rire et dé-cul-pa-bi-li-ser !! A consommer sans modération !

  4. Pingback: Gros bidon cherche information {mini-débrief} | Les Vendredis Intellos

  5. Pingback: Ainsi naquit le nain |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s