Dans le temps on disait… [Mini-Débrief]

Dans le temps on disait… Et maintenant tu fais comment ?

Quand je vois mon fils grandir, et changer de classe chaque année, je stress de plus en plus ! Oui, car bientôt les leçons vont se corsées… Et s’il ne retient pas bien ce que lui dit l’enseignant ? Et si je dois lui donner un coup de main ? Autrement que : «  bah, c’est comme ça quoi ! » Ou pire…  » bah, moi-même je sais pas trop… » Clem la matrioska, nous parle d’un super livre de grammaire en contes…Apprendre la grammaire autrement avec « Hugo et les rois Etre et Avoir »

Je pense qu’à vouloir trop expliquer, on peut perdre les enfants. Je pense qu’ils peuvent comprendre les exceptions qui sont alors à apprendre par coeur. Il n’y a pas de mal à ça. C’est certes un peu plus compliqué mais ça permet de garder une certaine cohérence. Peut-être est-ce mon ressenti, cela dit. Mieux vaut vérifier si la logique convient à l’enfant. Si ça marche ainsi, tant mieux !

Et nous avons à faire à un roi…

Voyons voir ce qui se passe chez Hugo maintenant. La fée lui propose une phrase incomplète : « Les girafes son… parti… dans la savane ». Elle lui demande tout d’abord de souligner tous les « é, i et u » dans les phrases, ce sont eux qui sont concernés par cette leçon. Les souligner permet d’être plus vigilant. Le roi ÊTRE apparaît alors :

–  A chaque fois que tu me rencontreras dans une phrase, tu me poseras toujours la même question, et tu verras que tu ne te tromperas plus jamais.

– Quelle question ?

– Tu dois me demander : « QUI EST-CE QUI ? » et chercher toi-même la réponse à la question. Ainsi tu sauras m’habiller.

– D’accord, dit Hugo.

Les girafes sont parti… dans la savane.

– Ce n’est pas fini, dit le roi ÊTRE. Maintenant, va sur le i de parti et repose-moi ma question.

– QUI EST-CE QUI sont parti… ? Ce sont les girafes. On dit UNE girafe, donc c’est féminin.

– Alors que dois-tu faire ? demande le roi ÊTRE.

– Je dois… Je dois habiller le i avec une e et aussi avec un s parce qu’elles sont plusieurs, les girafes.

– Fantastique ! s’écrie le roi ÊTRE. Regarde ta phrase, maintenant. Elle est juste. Si tu fais toujours comme cela, tu n’auras plus jamais de problème avec moi.

Les girafes sont parties dans la nature.

Et puis, au fur et à mesure que je lisais cet article, je me disais…Après tout c’est peut-être ça qu’il me faut, j’ai besoin de recettes !!! Et en lisant ceci…

Pour moi, ce livre peut tout à fait s’adresser aux adultes, peut-être pas dans sa forme de conte (encore que… c’est très plaisant à lire !) mais dans la façon de résoudre les problèmes grammaticaux. Alors même que je n’ai pas de difficultés dans ce domaine, j’ai apprécié les recettes et je vais les utiliser !

J’étais bien contente !!! Oui, nous allons avoir encore quelques moments sympas avec mes petits,  apprentissages et moments câlins oui, j’en profite avant de vivre, le fameux «  M’man arrêteuuuh » En lisant Phypa que j’ai ri… J’avoue j’ai beaucoup ri, au débit je me suis mise moi, à la place de l’ado !!! Puis, je me suis rendu compte, que je serais à la place de la mère bientôt… Et ben d’un seul coup d’un seul, c’était bien moins drôle, dirons-nous ! J’ai aimé aussi le titre!  » Excès de digital Mum » Oui, car a vouloir être très connecter, on finit par être déconnecter de ce qui est.

Est-ce que je ferais ça :

«M’man, cesse de poster sur mon mur Facebook, les photos que tu aimes d’Elvis Presley. Publie-les sur ton mur. Je les verrai… », ai-je (encore) supplié ma mère. Cela m’a valu un énième « Comment, tu n’aimes pas mon King ? »… Comment lui expliquer que ses photos – sans aller jusqu’à incriminer ses commentaires cucul la praline et ses systématiques « Ta maman aime ça » – me valent d’être la risée de mes amis.

Oserais-je ceci :

Des tests de grossesse au contenu des couches de leurs petitous, des « hebodversaires » et « moisiversaires » à la photographie du « choupinou d’amour trop mignon », tout se veut ici un portrait volontairement au vitriol des cyberfrasques maternelles.

Ne pouvons-nous pas devinez les limites ? Sérieusement quand même ! Certaines sont drôles d’autres me font juste remarquer, que ces mères découvrent les réseaux sociaux en même temps que leurs enfants…Effectivement on ne reproduira pas les erreurs des précédentes! On créera les nôtres d’erreur :)

Publicités

2 réflexions sur “Dans le temps on disait… [Mini-Débrief]

  1. A chaque âge d’enfant les préoccupations de parents qui vont avec !
    Bravo pour ce débrief qui fait le grand écart entre la période de l’apprentissage de la lecture, et celle des réseaux sociaux où nos chérubins découvriront nos égarements si nous n’y prenons garde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s