qui a dit qu’apprendre était facile? (Mini-debrief)

A la maison il y a les mots d’enfants, ceux qui surprennent, ceux qui font sourire, ceux qui font vraiment rire…

Les mots tordus sont des petits papillons dans nos vies. Pas de problème d’apprentissage, une curiosité indéfectible pour tout, et en ce moment pour les lettres et leur écriture. Sans forcer. Il ne se pose pas de question sur son envie d’apprendre, tout lui vient avec naturel. J’en suis heureuse. Je mesure que tout n’est pas si facile pour tous les enfants. Je ne sais pas s’il existe à 4 ans des enfants avec des difficultés d’apprentissage. Peut-être que tout devient plus compliqué avec l’apprentissage de la lecture et les injonctions à apprendre, plus grand.

Je ne suis pas pressée que mon fils rentre en CP… Je mets quand même dans un coin de mon cerveau la référence de PEF « le prince de Motordu ». D’après La Farfa, et les commentaires qui accompagnent son article, PEF déculpabilise les soucis des enfants face à l’apprentissage, faisant du problème du Prince, une force, une motivation! Vision positive de l’apprentissage, peut-être aussi valorisation de l’école? Je ne sais pas encore, puisque je n’ai lu que l’article de La Frafa. A lire, donc, pour avoir envie d’en savoir plus sur Motordu et ses aventures.

Pour beaucoup, Motordu saura motiver les baisses de motivation à faire ses devoirs. Pour d’autres, il sera plus difficile de se connecter aux raisons qui poussent à apprendre, à acquérir un savoir en classe. Confrontée à un élève en difficulté d’apprentissage Mia M se demande, en tant que professionnelle de l’enfance, en tant que personne responsable de cet apprentissage, d’où peut venir cette difficulté, et comment faire pour que l’école ne soit plus un calvaire pour cet enfant. Je trouve sa contribution intéressante sur les limites de l’institution et sur l’impuissance de trouver une réponse. La réponse devrait-elle venir de l’instit ou des parents. C’est aussi à eux que revient la responsabilité de l’épanouissement de leur enfant. Trouver un autre établissement, une autre méthode pédagogique, se remettre en question. Je pense que l’instit’ est là pour animer l’apprentissage pour tous les élevés qu’elle/il a sous sa responsabilité. Pour déculpabilisé Mia, j’ai envie de lui dire « tu as fait ce que tu pouvais pour lui. Tu as 20 ou 25 autres gamins qui t’attendent. Penses à eux. Tu n’es pas un pompier de l’apprentissage. » (ceux-ci est mon humble et personnel avis)

 

Publicités

Une réflexion sur “qui a dit qu’apprendre était facile? (Mini-debrief)

  1. Personnellement, je garde un très très mauvais souvenir de ce livre que j’ai étudié en CE2. Je n’y comprenais absolument rien!! Lorsque le professeur me demandais de lire et me reprenais, je ne voyais pas ce que j’avais mal lu. Lorsqu’il me demandais d’expliquer, c’était à côté!! Mes camarades lisaient et riaient avec le professeur pendant que moi je me demandais ce qu’il trouvait d’amusant… j’étais en situation d’ECHEC TOTAL. Au bout de quelques séances j’ai complètement décroché et refusé de participer. L’enseignant a alors convoqué mes parents pour leur dire que je ne travaillai pas et que je refusai de participer. Mes parents lui ont demandé s’il n’y avait pas un autre problème, comme de la dyslexie (ma mère en me faisant travailler avait remarqué des erreurs de confusion de sons). Il a répondu que je n’avais d’autres problèmes que la fainéantise!!

    Bref, j’étais dyslexique, j’ai suivi plusieurs séances d’orthophonie et je reste traumatisé par ce livre au point de pouvoir encore décrire les séances de cours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s