Des livres qui libèrent, et d’autres moins… (Mini debrief)

Alors que Noël approche, je fais partie de celles qui aiment offrir « des cadeaux intelligents », parmi lesquels figurent en première place les livres. Mais malheureusement, il apparaît que tout n’est pas bon à prendre dans la littérature proposée aux jeunes gens… J’aurais notamment pu me faire piéger par le « Dico des filles » à la couverture fuchsia qui figure en bonne place dans tous les rayons : Mme Déjantée vient de m’en dissuader avec forces arguments. A l’heure où l’on déplore le manque d’éducation sexuelle des adolescents, Ce fameux dico  devrait être une source d’informations fiables, incitant à la réflexion pour l’adolescente de 2013. Que nenni ! Le dico des filles est un ramassis de clichés sexistes et franchement rétrogrades. Entre autres : l’épilation est obligatoire pour ne pas être considérée comme sale, la masturbation rend « sourd aux autres», filles et garçons ont une intelligence différente (« On parle d’intuition et de finesse pour les filles, de clarté et de concision pour les garçons »), et j’en passe. Les questions polémiques comme l’homosexualité (en substance « si vous vous sentez homosexuelle, c’est que vous vous faites des idées ») ou l’avortement (c’est mal) sont traitées de façon à la fois légère et partiale. Certes, comme certains commentaires le remarquent, on peut considérer que le dico des filles marquent un progrès par rapport à ce qui se dit dans les cours de récré, mais quand même. Personnellement, bien que moi même croyante, cela me gène aussi que l’inspiration catholique du livre (enfin plutôt d’une tendance de cette religion) ne soit pas clairement mentionnée par l’éditeur Fleurus. N’est-il pas pernicieux tenter d’imposer aux jeunes filles une « morale » qui ne rejoint pas forcément la leur ?

Si le dico des filles n’est pas forcément un achat judicieux, Major marmotte nous propose en revanche une alléchante sélection de sites et de livres pour faire découvrir l’art aux enfants. Bien que pas très calée en la matière, j’ai à cœur de faire découvrir les « beaux arts » à mes Doux de 2 et 5 ans, dans l’espoir de les aider à découvrir, librement le monde et les hommes. Nous nous sommes il n’y a pas très longtemps abonnés au musée d’art de Grenoble, et les Doux s’amusent énormément à rechercher les détails des tableaux, et à me bombarder de questions (auxquelles je réponds comme je peux !). En parcourant les galeries, j’ai l’impression de visiter avec eux un nouveau continent. C’est dire que le post de Major Marmotte tombe à pic pour nous et ne manquera pas de vous donner l’envie de vous cultiver en famille !

Je vous souhaite une bonne et stimulante lecture.

Flo La Souricette 

Publicités

Une réflexion sur “Des livres qui libèrent, et d’autres moins… (Mini debrief)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s