Bébés humains, bébés singes et la communication par le geste

Une étude menée par les psychologues de l’UCLA vient de réveler qu’en comparant les gestes de bébés humains avec ceux de bébés primates au même stade de développement, des similitudes laissent penser que les 3 espèces étudiées ne sont pas si différentes que ça.

baby-chimp

Les bébés humain, bonobo et chimpanzé ont tous trois utilisé de façon innée le même type de gestuelle, et ce, dans le but de communiquer avec leur entourage. La forme et la fonction sont donc les mêmes.
Un article de Santé Log nous détaille un peu mieux quels sont les gestes récurrents et ce qu’ils signifient :

Mêmes gestes : Attendre, pointer avec un doigt ou la tête et lever les bras pour demander à être pris dans les bras, les similitudes sont frappantes avec la constatation générale, pour les 3 espèces, d’une gestuelle qualifiée par les chercheurs de « principalement communicative ». En effet ces gestes incluent majoritairement un contact visuel avec un interlocuteur, un accompagnement sonore ou encore un effort visible dans le but d’obtenir une réponse.

Se faire comprendre facilement par sa mère et son entourage dès la naissance est une capacité importante chez les mammifères car le petit naît très dépendant et le reste des mois voire des années.

Par ailleurs, on sait que des primates peuvent apprendre à communiquer par la langue des signes. La communication se fait alors par signes simples, de façon comparable aux signes qu’utilise un bébé avant de savoir parler, dans le cas où un adulte lui aurait appris à signer.

C’est le cas notamment des gorilles Koko et Michael, qui ont su discuter par des phrases simples avec les humains qui leur avaient enseigné la langue des signes. Le gorille Michael a même raconté l’histoire de la mort de sa mère tuée par des braconniers et a exprimé sa tristesse.

chimpanzee1

Le geste joue un rôle clé dans l’évolution et l’élaboration de la langue : Dans l’ensemble, les résultats confirment la théorie du geste dans l’évolution du langage, la communication à base de gestes précédant le langage. Car, au début de l’étude, communiquer par les gestes s’avère l’expression dominante chez les 3 espèces. Au cours de la seconde moitié, les trois espèces augmentent peu à peu leur production de symboles, les mots pour l’enfant et les lexigrammes pour les singes. […] Autre différence, chez le petit d’homme, il y a évolution simultanée et concomitante de la communication gestuelle et vocale.

La main, particularité physique propre aux primates, serait-elle associée au développement cérébral et plus précisément à la faculté de communiquer par des gestes et d’avoir des représentations linguistiques complexes ?
En 2003, dans la revue Science, des scientifiques américains publient des résultats portant sur la comparaison de notre patrimoine génétique avec celui des singes qui indiquent que les gènes impliqués dans l’ouïe et l’odorat ont connu une évolution plus rapide chez l’homme. L’apprentissage du langage humain aurait donc été possible avant tout grâce à mise au point de l’acuité auditive chez l’homme.
Du point de vue anatomique, il est également impossible pour les singes de prononcer les sons comme les humains car leur larynx reste en position haute toute leur vie, contrairement à l’humain chez qui le larynx passe de la position haute (bébé) à la position basse (adulte).

719861_ihutq3gzh3xat25g4v4qycuepcbuw1_bebe-tend-les-bras_h132415_l

La communication basique et vitale pour un petit en bas-âge est la même chez les humains, les bonobos et les chimpanzés, sans doute parce que nos besoins sont les mêmes, au niveau physique mais aussi psychologiques et affectifs.

La pensée et le raisonnement abstrait existent même en l’absence de langage chez les humains (pendant la petite enfance) ainsi que chez les autres primates, mais la communication reste plus rudimentaire chez ces derniers par rapport aux humains qui évoluent jusqu’à utiliser des langages très complexes.

Conclusion :
Les différentes comparaisons n’ont pas pour but de heurter la sensibilité ou l’ego des humains. Ni de considérer avec condescendance les autres primates car il n’y a pas de hiérarchie à faire, seulement une étude des différences pour mieux se comprendre les uns les autres et mieux se comprendre soi-même.
Les humains ont pris une voie différente sur le chemin de l’évolution, mais il nous reste en commun quelque chose de littéralement essentiel et qui nous lie profondément.

goerge-bush-et-chimpanzé

N’hésitez pas à venir en parler aussi sur mon blog ou sur ma page facebook !

Publicités

4 réflexions sur “Bébés humains, bébés singes et la communication par le geste

  1. Merci beaucoup pour cette belle contribution!!!! Je crois avoir vu pour la première fois la vidéo de Koko le gorille vers 17 ou 18 ans et je me souviens d’une émotion intense à la découverte de ce gorille si semblable à nous dans nos émotions, dans nos aspirations, dans nos peines…
    Par ailleurs, à lire l’importance du geste de pointage chez toutes ces espèces, je me demande s’il existe un équivalent des troubles autistiques chez les primates (troubles bien souvent bien en exergue par l’absence de ces gestes…).

    • Merci !
      Je vais me renseigner pour savoir s’il y a effectivement un équivalent des troubles autistiques chez les primates… à notre connaissance. C’est une bonne question !
      Si je trouve quelque chose, je le dirai ici en commentaire :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s