Être parent, que du bonheur : du mythe à la réalité {mini-débriefing}

Ahh être parent c’est QUE du bonheur.
Cette phrase on l’entend à tout va.

Que du bonheur pour les parents ? Pas sûr : on s’en rend bien vite compte, dès les premiers jours de vie de son bébé par exemple. Jours… je devrais plutôt dire dès les premières nuits, lesquelles préoccupent à peu près tout leur entourage avec la célèbre question « alors, il fait ses nuits » ? C’est ce dont nous parle MiaPeregrine qui s’interroge ainsi sur ce que cela veut dire pour les parents. Une nuit c’est quand bébé ne mange pas, quand il dort 4-5 heures d’affilée sans se réveiller mais en mangeant, je vous laisse découvrir la réponse. J’ai un petit Zebulon qui dort et qui, à 7 mois passé, ne fait ni nos nuits ni les siennes… Alors loin de moi l’idée d’avoir idéalisé ce petit bout que j’ai porté, d’avoir rêvé des nuits complètes, pas du tout. Mais la réalité me rattrape et… me fait rêver à plus de deux-trois heures de sommeil d’affilée.

Que du bonheur ? Pas sûr quand les parents ne sont plus… amoureux. Carpediem nous parle des enfants face au divorce et à la séparation à travers son témoignage touchant. Elle propose un ouvrage sur lequel s’appuyer pour pouvoir préparer les enfants à la fin du couple d’amoureux que sont leurs parents et à la séparation. Un nouveau mode, une nouvelle organisation pour les enfants et une grosse désillusion et de la culpabilité pour les parents. La réalité rattrape l’image familiale que l’on avait rêvé…

Du bonheur pas forcément au rendez-vous lorsque l’on décide d’adopter… et que l’on se retrouve avec un enfant avec qui on rencontre des difficultés. Le rêve rattrape vite la réalité et tourne parfois au cauchemar pour les enfants comme en témoigne le billet de MaxiMum Orphelins à l’essai. Derrière ce trafic d’enfant adopté à échanger (les bras m’en sont tombés quand j’ai lu l’article), le malaise de parents qui peinent à s’attacher à l’enfant et à accepter que ce n’est pas l’enfant rêvé (au même titre qu’un enfant biologique). Un sujet choquant mais qui reflète ce malaise qui est terriblement dommageable pour les enfants adoptés déjà victimes d’un abandon… A lire…

Publicités

2 réflexions sur “Être parent, que du bonheur : du mythe à la réalité {mini-débriefing}

  1. Pingback: Être parent, que du bonheur : du mythe &a...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s