« Alors, il fait ses nuits ? »

:smiley qui lève les yeux au ciel:

Billet inspiré à la lecture du chouette billet de Pascale sur son blog Allaiter, Bonheur et Raison : Sommeil du nouveau né et de sa mère, liens avec l’allaitement

C’est à peu près ce que j’ai envie de faire à chaque fois qu’on me pose la question. Car je pense que c’est la question la plus fréquente qu’on me pose depuis que je suis maman à part le traditionnel « ça va ? »*. Et ce depuis que M. a UNE SEMAINE !!!

Au début, je répondais avec le sourire « oui, il fait SES nuits« , notre super sage-femme nous ayant expliqué que les bébés dormaient avec des cycles plus courts que les nôtres… pour un jour aboutir au cycle : jour / nuit**.

Mais attention, mon public n’avait pas l’air de trouver ma réponse acceptable et on m’a souvent répondu d’un ton hyper sérieux que « faire ses nuits » avait une définition très précise, que sans cela je serai fatiguée, que je devais faire ci, que je devais faire ça, blablabla.

Pour savoir (enfin !) de quoi on parle, voici un petit tour des définitions trouvées sur le web ou dans des livres :

Dans la « bible » « J’élève mon enfant « , de Laurence Pernoud, édition 2004 :

Il faudra quelques temps au bébé pour qu’il fasse ses nuits, c’est à dire pour qu’il dorme plusieurs heures d’affilée sans se réveiller / réclamer à manger. Cela se passe en général vers 2-3 mois, à partir du moment où l’enfant pèse 5 kg et qu’il est « biologiquement » capable de supporter le jeûne de la nuit et d’attendre 8 ou 9 heures. Elle rajoute même : « si à cet âge (3 mois), il ne fait pas encore ses nuits, il faut alors apprendre au bébé à patienter pour qu’il acquiert ce rythme de sommeil de nuit ».

Si vous avez cliqué sur le lien vous avez constaté que ma source n’est pas l’originale… que je n’ai pas ! Du coup je ne sais pas si elle parle de plusieurs heures sans se réveiller ou sans  réclamer à manger… Se lever toutes les deux heures pour remettre la tétine du bébé dans sa bouche sans lui donner à manger : fait-il ses nuits ou pas ?

Pour Brigitte Langevin, auteure, conférencière et formatrice agréée, livre Comment aider mon enfant à dormir :

Dans les premières semaines de vie, rappelez-vous qu’une nuit de sommeil représente 5 à 6 heures d’affilées (généralement de minuit à 5 ou 6 heures) et non une nuit de 12 heures. […] En règle générale, un bébé de plus de quatre mois et de poids convenable (cinq, six kilos et au-delà) a suffisamment de réserves pour dormir 6 heures d’affilées durant la nuit sans manger.

Pour Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau dans Partager le sommeil de son enfant :

Dans notre société, on s’attend généralement à ce qu’un bébé « fasse ses nuits », c’est-à-dire dorme sans se réveiller huit ou neuf heures d’affilée, dès 2 ou 3 mois (voire, pour certains, dès la sortie de la maternité… Connaître les réalités physiologiques du sommeil des bébés permettrait pourtant de se rendre compte que ce n’est pas nécessairement cela qui est « normal ».

A la fin de cette page de forum, vous en saurez plus sur son point de vue, comme par exemple : « d’après Kathleen Auerbach, spécialiste bien connue de l’allaitement, à 8 semaines, les bébés prennent environ 30% de leur ration alimentaire entre minuit et 8 heures du matin »

Dans le livre « Elever son enfant autrement » de Catherine Dumont Kremer, pas de définition, on lit juste

« il n’est pas rare qu’un bébé qui « faisait ses nuits » à 3 mois recommence à ses réveiller à 6 ou 9 mois… » Sans plus de précisions !

Dans Baby Book, le nouveau livre de la mère et de l’enfant (1990) :

Pendant les premiers mois, peu de bébés font une nuit complète alors que les parents n’aspirent qu’à une chose : dormir une nuit entière ! Même si votre bébé dort six heures de suite, vous serez certainement obligée de vous lever la nuit pour le nourrir.

Au-delà du féminin pour la personne qui se lève (le livre s’adresse à la mère), je constate qu’ils différencient le fait de dormir plusieurs heures de suite et l’action de manger !

Chez M. Larousse, dictionnaire français-allemand :

durchschlafen (unregelmäßig) =  eine Nacht /zehn Stunden durchschlafen =  dormir toute la nuit / dix heures d’affilée
durchschlafen (unregelmäßig) = dormir sans se réveiller  [Baby] faire ses nuits

Chez Bebenotrefamille :

Faire ses nuits, ça veut dire : que maman puisse se reposer, d’abord. Mais tous les enfants ne font pas leurs nuits au même moment, c’est-à-dire que certains enfants, très vite, vers un mois, peuvent avoir un sommeil le soir d’environ 8 à 10 heures. La plupart du temps, le sommeil se régule un petit peu plus tard, entre deux, trois, voire quatre mois, parfois un petit peu plus tard. Et en fait, ce que les mamans appellent « faire leurs nuits » c’est avoir au moins une nuit ou un espace de sommeil de l’enfant correspondant à leurs nuits à elles.

Chez Famili :

[…] Au bout de 3 mois environ, il vaut mieux l’installer dans sa chambre. Son temps de sommeil s’allonge, il peut dormir de 22 heures à 6 heures sans interruption. Sauf quelques petits chouinements, bruits de succion et autres claquements de lèvres ! […] Le nouveau-né dort 18 à 20 heures par jour, en moyenne. Cela peut varier d’un bébé à l’autre. Entre 1 et 6 mois, il dort à peu près 15 heures par jour, réparties en une nuit et trois ou quatre siestes. Jusqu’à 3-4 ans, l’enfant dort 13 heures par jour, réparties en une nuit et une sieste. # Je ne suis pas d’accord sur la partie co-dodo et dépendance… mais c’est un avis personnel !

Chez Naître et Grandir :

Pour « faire ses nuits » et « tenir » 5 ou 6 heures d’affilée sans se nourrir […] À l’âge de 2 mois (8 semaines), seul 1 bébé sur 4 fait « ses nuits », c’est-à-dire qu’il dort au moins 5 ou 6 heures de suite entre 11 h du soir et 8 h du matin. À 4 mois, 3 bébés sur 4 le font. Mais attention! il peut y avoir des retours en arrière!

Pour Galactée, entendu lors d’une réunion :

D’après les unités spécialisées du sommeil, faire ses nuits c’est dormir 5h d’affilée 4 à 5 fois par semaine

Des blogueurs-gueuses ont également mené leur enquête, comme Prunus :

Il y a presque autant de définitions que de parents. […]
– Dormir de minuit à 5 heures sans interruption (définition médicale dans certaines études). Bébé peut donc faire la java jusqu’à minuit, téter à 5 heures puis se rendormir près de vous.
– Passer la nuit sans réclamer à manger. Le petit enfant peut donc réclamer un biberon d’eau, ou garder une tétine rivée à la bouche toute la nuit. Il peut même se réveiller et n’avoir besoin que d’un câlin. S’il ne boit pas de lait, c’est qu’il fait ses nuits. Cette définition est en général donnée par des parents dont l’enfant ne boit plus de lait, continue de se réveiller, mais le fait est tellement surréaliste pour eux, qu’ils ont modifié la définition de faire ses nuits.
– Dormir sans réveiller ses parents. L’enfant peut donc passer sa nuit collé à sa mère et téter à volonté, du moment qu’il ne la réveille pas. Il peut aussi, s’il n’a pas l’original mais la    copie, passer sa nuit avec une tétine dans la bouche.

ou encore le papa des Conseils de papa :

La plupart des parents attendent donc avec grande impatience le moment où bébé fera enfin ses nuits (et je parle ici de vraie nuit : de 20h/21h à 7h/8h).

Non ce n’est pas M., merci fotosearch !

Conclusion :

Les sources sont larges : dictionnaire, livre sur le sommeil de points de vue différents, blogs… On constate que les définitions sont très disparates. Entre ceux qui donnent une durée (de 5 à 10h selon les sites), ceux qui donnent une plage horaire (de 0h à 5-6h ou de 22h à 6h voire 20-21h à 7-8h) et ceux pour qui c’est subjectif (maman non fatiguée), comment répondre à la question initiale ?

A ceux / celles à qui on pose la question : essayez de savoir ce qui est derrière ses termes dans la tête de votre interlocuteur, vous gagnerez du temps !

A ceux / celles qui aiment bien poser la question : entre vous et moi, ça vous intéresse VRAIMENT la façon de dormir de tel ou tel bébé ? Si ce que vous cherchez à savoir c’est l’état de fatigue de la maman, demandez-lui ! Son bébé dort peut-être longtemps la nuit mais la suite de sa césarienne / accouchement difficile / épisiotomie la fatigue peut-être beaucoup ! Si personne ne l’aide, elle est peut-être crevée.

Bref, ne me demandez pas si M. fait ses nuits !

Et M. alors, il fait ses nuits ? # Y’a toujours des gens qui n’écoutent pas…

Réponse sur mon blog Pérégrinations autour de la parentalité !

« Faire ses nuits », qu’est-ce que ça veut dire pour vous ? Vous a-t-on beaucoup posé cette question ?

* Traditionnel dans le sens « onseficheunpeudelaréponse », le « ça va ? » qui veut dire bonjour… (j’avais écrit un édito sur le sujet il y a quelques années !) Quoiqu’avec le statut de maman, il y a plus de vrais « ça va » (jeveuxvraimentconnaîtrelaréponse) que de « ça va » de circonstance (envraijeveuxjustemoncafédumatin) !

** Non elle n’est pas rentrée dans la phase pré-adulte étudiant qui se décale pour vivre une vie nocturne pour « faire sa vie »…

Publicités

14 réflexions sur “« Alors, il fait ses nuits ? »

  1. oh oh…on parle de mon article, merci tout plein !!
    Je reviens lire ces nombreuses références, un peu plus tard…et je ne manquerai pas de faire un complément à mon article vers ton billet !!

  2. On en finira donc jamais avec cette phrase mais surtout l’inquiétude qui va avec! C’est vraiment lourd à la fin! Mais surtout, le centre du débat, ce n’est pas vraiment que bébé dorme? Ca on s’en contre-fout, ce qui est important, c’est qu’il nous laisse dormir! Mais comment blâmer une maman fatiguée qui doit gérer un plus grand, une maison à tenir, un boulot… Le bébé DOIT faire NOS nuits et le plus vite possible!
    Si on était plus aidée au quotidien, on aurait pas à se stresser pour ça, si on ne reprenait le travail que plus tard, si on avait un homme qui se lève autant que nous, si on n’allaitait pas (ça retarde, of course!), si la journée on avait une personne pour nous aider à faire ces mille tâces quotidiennes qui fatiguent… si si si… oui, alors on aurait pas à forcer notre bébé à dormir comme nous. Et le plus énervant, c’est de voir qu’un bébé faisait ses nuits et tout d’un coup? HO ho ho, il ne les fait plus? Mais comment ça, un bébé n’est pas un être stable????? On m’aurait menti.
    Ohhh que c’est agaçant.
    Quelle pression ridicule autour du sommeil… alors que nous adultes dormons tous de façon très différente chaque nuit, on a parfois du mal à s’endormir et on se réveille 2 fois, pour aller aux toilettes… mais bébé lui, doit dormir, sinon c’est affreux!
    Oui, je crois vraiment que le problème ce n’est pas ça, ce n’est pas le sommeil de bébé, c’est celui de maman et la fatigue accumulée. Et si on était plus accompagnées dans ses longs mois parfois difficiles, on aurait plus à demander ça.

  3. En variante aux « elle fait ses nuits? », la question quotidienne de ma Maman est (Petite Demoiselle a 3 semaines): « Et elle vous a laissé dormir cette nuit? » Comme si elle se réveillait juste pour nous empêcher de dormir!!!

  4. Franchement je n’ai aucun souvenir de quand B. a fait ses nuits…mais il a commencer à ne plus réclamer à manger la nuit vers 3 mois….et puis il y a eu les dents vers 4 mois et demi….je crois que vers 7 mois il dormait la nuit entière…(avec nous dans la chambre jusqu’à 10 mois et allaité 19 mois) – pour ma part le manque de sommeil me mine, c’était pffffffffffff…car pendant 2 mois il tétait toutes les 1h30 (il grossissait à vue d’œil!) j’ai survécu….mais je dirais que comme pour l’accouchement même avec le temps je n’oublie pas la douleur (suites pénibles) et la fatigue. Mais c’était pour la bonne cause – mon fils est formidable!

  5. Merci beaucoup de ta contribution!!!! J’avoue avoir réalisé après la naissance de mon 2ème enfant combien la question de savoir si il « faisait » ses nuits m’avait pourri les premiers mois avec mon aîné, pourquoi? parce que je ne m’autorisais pas à « lâcher » la pression tant que les X heures d’affilée n’étaient pas atteintes, et n’avait par retour pas le sentiment d’avoir eu moi-même une nuit normale. Bref, pour les suivants, j’ai tout bonnement arrêté le réveil dans la chambre: je ne sais pas combien de fois ils se réveillent, ni combien de temps ça a duré. La seule question que je me pose est: te sens-tu fatiguée? et si oui, quel moment vais-je dégager pour pouvoir me reposer?

    • Je plussois !
      J’ai bcp de regrets en pensant aux débuts avec mon aîné .. à compter les heures (ou moitié d’heure) d’affilée… franchement qu’est ce qu’on s’en balance… dormons tous point barre

  6. Tiens, un sujet qui m’interpelle particulièrement… Et quand est-ce qu’on considère comme pas normal qu’il ne fasse pas ses nuits, genre jamais, genre même pas 4-5 heures d’affilée en 7 mois ? Hein ? Des données neurobiologiques ? Je suis tout desespérée… euh je voulais dire ouïe :)

  7. Pingback: Être parent, que du bonheur : entre mythe et réalité {mini-débriefing} | Les Vendredis Intellos

  8. @ Pascale : c’est normal, je cite mes sources d’inspiration :-)
    @ S180 : « si on n’allaitait pas (ça retarde, of course!) » : les nuits ? A priori non d’après le billet de Pascale…
    le planning de la journée ? je trouve ça plus rapide d’allaiter (dans l’absolu : évite de faire les courses, de gérer le stock, de faire la vaisselle…)
    Et oui oui oui pour le fait qu’on est tous unique ! Et je plussoie l’accompagnement : tu connais le concept des allo parents ?
    @ Marie : lol, bienvenue au club !
    @ Céline : la réponse pourrait être « oui elle nous a laissé dormir » (et en off : « 3h en tout » ou « par tranche de 2h »… tu ne mentirais pas !)
    @ Ganesh : tu nous rassures s’il est formidable, merci pour ton témoignage !
    @ Mme Déjantée : belle réaction pour n°2 !
    @ Kiki the mum : bon courage (bonne nuit ne serait pas très approprié :-/)

  9. Pingback: Le Béluga, de 1 an à 18 mois | Végébon

  10. Pingback: Dodo, l’enfant do, l’enfant dormira bien vite… [Les vacances des VI] | Les Vendredis Intellos

  11. Hahahaha c’est rigolo on me pose toujours la même question
    Seules les mamans allaitantes ne me la.posent pas
    C’est mon 2e bb et on me demande tjr s’il fait ses nuits et ce depuis sa naissance alors je réponds toujours ça dépend ce qu’on entend par faire ses nuits ? Oui il fait SA nuit
    Et pire quand on me dit il est gentil ? Euuuh gentil t’entends quoi par gentil ? Bah voyons.. est ce qu’il dort la nuit ?
    Ok pas la peine de répondre ni d’argumenter quand l’interlocuteur pense qu’un bébé fait expres d’emm**** son monde
    No comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s