Les yeux de nos enfants et les écrans : faisons le point

Ne te colle pas à la télé, ça abîme les yeux.

Comme la question des enfants et des écrans est une questions prioritaire chez Déclickids, et qu’on aime bien faire le point de manière scientifique sur les questions de santé publique, on a cherché à en savoir plus, et à interroger un véritable spécialiste, un ophtalmologue réputé et auteur d’un ouvrage certes « grand public » mais aussi « de référence » sur le sujet.

yeux et ecrans © NinaMalyna Fotolia.com

Les écrans (ordinateurs, télévision, tablettes, smartphone) abîment-ils les yeux des enfants ?

« Non » répond, clairement, le docteur Dan Lebuisson, grand spécialiste des yeux, et auteur de l’excellent La Vue pour les nuls, récemment paru aux éditions First.

C’est pourtant une croyance tenace partagée par de très nombreuses personnes, qui se plaignent d’avoir « mal aux yeux » quand ils passent du temps devant un ordinateur ou une télévision, et qui craignent donc que les écrans « abîment les yeux » de leurs enfants.

Alors ?

soleil par © Studio Barcelona Fotolia.com

Un écran n’est rien d’autre qu’une source (faible) de lumière et de chaleur

Dan Lebuisson affirme tout d’abord clairement l’absence totale de nocivité des écrans pour les écrans :

« Un écran d’ordinateur émet différents types de rayonnements : de la lumière visible, des ultraviolets, des rayons X et des infrarouges, ainsi que des champs électromagnétiques. Ces rayons sont toutefois présents en très faible quantité et n’entraînent aucun effet néfaste même si on travaille devant un écran 24 heures sur 24. »

Un écran est moins dangereux pour les yeux qu’une balade dans la nature

Il explique cette absence de nocivité de la manière suivante :

« La lumière visible est nettement inférieure à celle d’une lampe et ne constitue pas un danger en elle-même. Les ultraviolets sont des rayons de haute énergie dont la quantité mesurée est inférieure à celle de la lumière filtrant par une fenêtre en plein hiver. Il serait donc potentiellement plus dangereux de marcher en pleine nature que de rester devant son écran. »

« Les rayons X produits sont de basse fréquence dont aucune quantité mesurable n’a été mise en évidence. Les rayons infrarouges ne sont rien de plus que de la chaleur, qui se dissipe dans l’environnement et n’a aucun effet sur la vision. Les champs électriques et électromagnétiques sont négligeables. Tous ces rayonnements sont émis à des niveaux très inférieurs aux normes. »

Comme on peut le lire, le professeur Lebuisson assimile l’écran à une source lumineuse faible, émettant un peu de chaleur, et moins de lumière qu’on en reçoit quand on marche au soleil.

Pourtant, beaucoup de gens se plaignent de leurs yeux dès lors qu’ils passent un peu de temps devant un écran. Que faut-il en penser ?

L’écran est un révélateur de problèmes optiques bénins

studieux © Andrey Kiselev Fotolia.com

« Le travail sur écran ne provoque aucune pathologie visuelle, mais peut révéler un défaut visuel (optique, vision binoculaire) »

explique le docteur Lebuisson. Autrement dit, on a « mal aux yeux » non pas à cause de l’écran, mais à cause d’un problème de vision qui passe inaperçu en temps ordinaire, mais qui va être révélé par l’usage de l’écran.

Comment expliquer, alors, qu’en l’absence de tout trouble visuel (pas de myopie, pas d’hypermétropie, pas de presbytie) certaines personnes puissent se retrouver avec des yeux rouges et sensibles lorsqu’elles utilisent un écran ?

Tout simplement parce que, comme l’explique très bien Dan Lebuisson, « une forte sollicitation visuelle peut engendrer une fatigue visuelle ». Comme la page blanche d’un livre, et même de manière un peu plus vive, l’écran fixe le regard : on ne cligne pas suffisamment des yeux, qui deviennent secs. C’est cette sécheresse oculaire qui provoque les picotements ressentis.

La solution ? Elle est toute simple : cligner des yeux régulièrement.

il faut cligner des yeux

Les écrans nous rendent-ils myopes ?

Petite fille concentrée sur son ordinateur - FotoliaLe professeur Dan Lebuisson balaie cette autre idée reçue et explique que, selon différentes études récentes, « l’exposition à la lumière du jour (bien plus intense que la lumière artificielle) serait nécessaire pour éviter la myopisation ».

Autrement dit, ce n’est pas l’écran en tant qu’écran qui rend myope, mais le fait de rester à l’intérieur au lieu de jouer à l’extérieur. Pour se développer normalement, nos yeux ont besoin d’éclairage naturel, de soleil et de grands espaces.

Faisons le point

  • Les écrans ne sont pas dangereux pour les yeux, et ce quelle que soit la dose d’écran.
  • Les écrans ne rendent pas myopes, mais la sédentarité peut y contribuer.
  • Comme les écrans sollicitent fortement la vision, ils peuvent révéler des petits soucis préexistants.
  • Quand on fixe longuement quelque chose, on ne cligne pas suffisamment des yeux, ce qui peut entraîner des rougeurs ou des irritations. Il suffit de cligner des yeux plus régulièrement pour que tout rentre dans l’ordre.
  • Écrans ou pas, une bonne hygiène de vie est nécessaire et indispensable pour faire pousser des kids : on vit ensemble, on fait plein de choses différentes, on parle, on rigole, on joue dehors, on joue dedans, on apprend, on lit.
    Avec et sans écrans.
    Tous les jours.

Le mot de la fin sera pour le professeur Lebuisson :

« L’ophtalmologiste ne peut pas servir d’alibi pour interdire les jeux vidéo. Les parents demandent souvent à l’ophtalmologiste de confirmer à leurs enfants que « les jeux vidéo abîment les yeux ». La réponse est : « les jeux vidéo n’abîment pas les yeux et peuvent même augmenter les performances visuelles. »

Pas sympa avec les parents, le docteur…

Pour aller plus loin : Enfants et écrans, quelques éléments de réflexion.

Publicités

3 réflexions sur “Les yeux de nos enfants et les écrans : faisons le point

  1. Merci beaucoup de ta contribution!! Et ravie de te retrouver par ici!!!
    Concernant la nocivité des écrans, il me semble qu’elle a pas mal diminué avec la fin des écrans à tube cathodique non? (moins de rayonnements fortement énergétiques). Comme il est dit dans ton article, le travail intense sur écran (et aussi sur papier) a dans mon cas révélé des problèmes de convergence assez notables…. problèmes qui se résolvent annuellement pendant mes vacances où je passe 2 semaines sans forcer sur les yeux (comme quoi la balade a du bon aussi!) ;)

  2. Pingback: Les enfants d’abord. { Mini-débrief} | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s