Les grands-parents, c’est pratique. Ça joue les baby-sitters avec plaisir. Ça remplace les nounous occasionnellement ou régulièrement. Moi-même je confie souvent mes enfants à leurs grands-parents le weekend, parce que mon mari et moi nous travaillons et que la nounou pas. Nous ne leur imposons pas la garde de nos enfants, ils le font volontiers et sont même demandeurs pendant leurs propres vacances. C’est un arrangement préalable entre nous. Je sais pourtant que nous sommes chanceux et que dans la réalité tous les grands-parents ne s’investissent pas autant. Cette semaine sur le site Rue89.com, je suis tombée cet article : « Les gosses, ces mini-nazis » : les réactions de nos riverains grands-parents (ou non). Et non, tous les grands-parents ne souhaitent pas devenir des papis ou mamies gâteaux. Premier constat :

Les grands-parents confirment : ils sont beaucoup sollicités.

Soyons honnête. Dans une société où le coût de la vie est élevé, il est plus avantageux d’appeler les grands-parents que de payer une baby-sitter pour garder les enfants. En plus de cela, c’est facile et aussi rapide qu’un coup de fil « On peut vous déposer les enfants ? Ok on arrive ! » et c’est réglé ! (Je parle des grands-parents qui sont à proximité bien sûr.)

Mais tout n’est pas si simple, et les grands-parents d’aujourd’hui savent se faire entendre.

Ils n’ont pas envie de devenir les nounous officiels de leurs petits-enfants et ils imposent leurs conditions.

Un weekend par mois ou seulement en cas d’urgence … Les grands-parents ne sont pas les pigeons de leurs enfants. Ils acceptent de rendre service certes, mais souhaitent aussi garder leur liberté. Pour une partie d’entre eux, garder les petits-enfants est loin d’être une vocation. Nos bambins les épuisent. Cela peut se comprendre. Pire, pour certains d’entre eux c’est même une corvée. Ils ont assez donné avec leurs propres enfants, à leur tour de se reposer et de profiter de leur temps libre.

« Ils ont raison, ces grands-parents ! Que les seniors s’éclatent ! C’est tellement chiant, les gosses ! Je viens de passer une semaine avec mes petits neveux, l’horreur ! »

Voilà Messieurs-Dames les parents, c’est dit, les grands-parents ne sont pas des nounous et ne sont pas à votre service !

Finalement, cet article montre simplement la diversité des points de vue existants, comme un miroir de la diversité de notre société. Il existe des grands-parents gagas et d’autres qui ne veulent pas s’occuper de leurs petits-enfants. Tous les cas de figures sont dans la nature. Personnellement je comprends chaque point de vue. Peut-être que les grands-parents qui ne nouent pas de liens avec leurs petits-enfants passent à côté de beaucoup de choses, mais en tant que parents devons-nous les juger pour autant ? C’est leur vie et leur choix. Après tout, nous ne savons pas encore quels types de grands-parents nous allons devenir …

Maman musée