A propos des langes du prince George

langes_royaux

Cela a fait l’objet d’un article dans le Monde : les langes du prince George, pourtant très peu apparu des les médias.

Son lange blanc avec des petits oiseaux verts est paraît-il commercialisé par une entreprise newyorkaise aden+ anaïs.

L’effet a été immédiat :

« A peine quatre heures après l’apparition du bébé, le site ne répondait plus, victime du nombre de connexions. Le lendemain, même chose. Selon le Daily Mail, en neuf jours, l’entreprise comptabilisait 7 000 commandes – une augmentation de 600 % de ses ventes ! »

« La marque croule toujours sous les commandes (le pack de 4 langes « Jungle Jam » coûte 49,95 €), en Grande-Bretagne les visites ont augmenté de 1 960 % ; en Australie, de 892 %, 791 % au Japon et 458 % aux Etats-Unis. Épuisé presque partout. »

Et d’ailleurs, pour l’heure,  le motif porté par le prince George n’est plus au catalogue.

En cliquant de-ci de-là sur le site , j’ai vu qu’un lange en mousseline de coton bio coûte environ 25 livres, et le pack de 4 « classique » dans les 45 livres !

Je comptais en faire un « neuronne free » sur le thème futile de la mode enfantine dès le berceau lorsque j’ai lu avec  étonnement que cette boutique apparemment très « tendance » prône l’emmaillotage, qui  recréerait « l’enveloppe rassurante du ventre maternel » (voir rubrique « apprendre » sur le site de Aden + Anaïs)

Dans mon esprit, c’est une pratique ancienne qui avait surtout pour but de protéger l’enfant, de le suspendre pour le surélever pendant que les parents travaillaient.

Voir les exemples  sur le site de la réunion des musées nationaux.

Cela a longtemps été la norme lorsque l’enfant était allaité et devait être porté nuit et jour par sa nourrice, et a été très décrié dès que la médecine s’est occupée des soins aux nourrissons.

Mais cette pratique ,  à condition d’en limiter l’usage à la nuit aurait des vertus calmantes pour les nourrissons , d’après doctissimo

La pratique de l’emmaillotage était assez universelle , et en cherchant un peu plus loin j’ai découvert des écrits fort intéressants de Blandine Brill.

( Blandine Bril « Culture et portage de l’enfant », Spirale 2/2008 (n° 46), p. 121-132. ) qui confirment l’universalité de la pratique de l’emmaillotage, en lien avec l’allaitement et la nécessité pour l’enfant d’être en permanence près de « la source nourricière » et donc de pouvoir être porté en permanence sans gêner le travail de sa mère ou de sa nourrice.

On trouve plus de précisions dans cet extrait du livre de Blandine Bril et Sylvia Parrat-Dayan,  «  Materner du  premier cri au premier pas » au chapitre « quand et pourquoi emmailloter l’enfant ? «  p 165.couverture_materner_bl_bril_sil_parrat_dayan

(extrait consultables dans books.google.fr)

Selon les aires culturelles, différents bienfaits seront vantés.

Pour une population russe des années 50,  le maillot empêche l’enfant de se faire mal , lui permet d’être plus calme et de parvenir à un sommeil meilleur.  Il permet aussi une tranquillité plus grande aux parents qui peuvent poursuivre leur travail. Il est en effet essentiel que l’adulte ne soit pas perturbé dans les activités qui permettent la survie du groupe.

Une population tunisienne interrogée en 1999, indiquera sensiblement les mêmes avantages .

En pratique, qu’il s’agisse des indiens d’Amérique du Nord ou de la France du XVIe siècle, le maillot est adapté au développement de l’enfant, et dès que l’enfant peut se tenir assis ; ses bras et ses pieds sont libérés.

Selon les cas, c’est l’apparition de la position assise, de la marche à 4 pattes ou de la marche qui signifie l’abandon du maillot. En Tunisie, cela peut être aussi la saison chaude.

La figure ci-dessous montre d’une part la durée d’emmaillotement d’enfant péruviens en fonction de leur âge, et d’autre part que les phases de sommeil sont beaucoup plus importantes et continues lorsque l’enfant est emmailloté.maillot_materner_Bl_bril

Il a été montré que des nouveaux nés emmaillotés avaient un rythme cardiaque plus faible (si j’ai bien compris), mais apparemment l’expérience ne tient pas compte du contact permanent avec un adulte des enfants emmaillotés et portés par rapport aux enfants qu’on laisse dormir dans un berceau, et est critiquée par un thésard qui s’est de nouveau penché vers le sujet. Mais c’était dans les années 60.

(Psychosom Med. 1960 Jan-Feb;22:57-67., Autonomic function in the neonate. II. Physiologic effects of motor restraint, LIPTON EL, STEINSCHNEIDER A, RICHMOND JB)

Et si on ne trouve pas grand chose en français, lorsqu’on tape « swaddling », on trouve un article wikipedia assez riche (en anglais).

D’après la photo , le prince George a les mains plus ou moins libres.

L’article ne dit pas si Kate a prévu de l’allaiter et de le promener partout sur son dos …

Tout ce qu’on ne raconte pas à propos d’un lange pris en photo  !!

Et moi qui croyais qu’on prônait aujourd’hui plutôt la « gigoteuse« .

Publicités

15 réflexions sur “A propos des langes du prince George

  1. Ou comment une marque se fait de l’argent sur le dos d’un bébé ^^
    Pour l’allaitement, oui la duchesse aurait décidé d’allaiter le prince, et j’ai lu ce matin qu’ils ne souhaitent pas avoir de nounou pour le moment OH MY GOD ils en seraient presque normaux ;)

    • En fait , d’après l’article du journal Le Monde, la marque n’avait pas du tout prévu, et a été débordée. Mais évidemment, cette pub gratuite a dû être bienvenue.
      J’ai l’impression que le phénomène a surtout touché le monde anglo-saxon.

      • En fait, il semble que ce soit une entreprise familiale, créée par une Australienne. Arrivée à New-York, elle s’est aperçue qu’aux US on ne vendait pas de « grands » langes, et donc elle a lancé sa propre compagnie!
        C’est systématique avec la Duchesse de Cambridge: Si elle porte une robe, le lendemain elle est épuisée partout! D’autant qu’elle s’habille de préférence « à pas cher ». Top Shop a par exemple épuisé en quelques minutes une robe de grossesse à pois… Et plusieurs marques ont bénéficié du phénomène sans pouvoir y faire face!

  2. bravo d’avoir relevé le défi : effectivement il fallait parler de cette naissance royale sur les VI pour être au TOP de l’actu !!
    Sinon, pour les bienfaits du maillot, c’est intéressant de se poser la question…j’avais réfléchi la dessus lors de mon BB3 qui n’arrêtait pas de se réveiller à cause de ses mouvements reflexes bras et jambes… lorsque je le mettais « en petit cocon » il dormait vraiment mieux. J’ai entendu plusieurs autres mamans en dire autant !

    • Je trouvais en effet que pour un retour de vacances des VI, c’était drôle de parler de ce fameux bébé et de ses langes, … et cela m’a entraînée plus loin !

  3. j’ai pratiqué l’emmaillotage et je confirme que les bébés « aiment » ca.. il faut commencer des la naissance ou tres vite apres par contre, car si on attend trop isl n’ont plus « l’habitude » et n’aiment pas..

    • Finalement c’est ce qui constaté par tous les parents du monde qui le pratiquent. La qualité du sommeil observé chez les bébés péruviens est même assez étonnante.

  4. Très intéressant !
    Et qui soulève deux questions chez moi :

    > Est-ce qu’il y a une mention de comment s’alliaient emmaillotage et HNI (avant l’invention des couches) ? Parce qu’il me semble que l’abandon de cette pratique, en France, l’a été pour des questions d’hygiène : les bébés marinaient dans leur jus… Et qu’une des raisons de l’emmaillotage était d’éviter que bébé ne salissent tout (avant l’invention du lave-linge, j’arrive à comprendre !).

    > Je n’arrive pas à comprendre le lien entre l’emmaillotage et le portage : comment est-ce possible de porter un nourrisson emmailloté ? Outre le fait qu’il y ait moins de « prises », je ne vois pas comment installer de manière physiologique un « cocon » dans un meitai ou un bout de Wax, alors que c’est ce type de portage qui est pratiqué dans les pays que tu mentionnes.

    Sinon, j’ai toujours entendu parlé du réflexe de Monroe des nourrissons, mais je ne l’ai quasiment pas constaté chez mes filles > parce que portées quasi en permanence et cododo ?

  5. Merci beaucoup de ta contribution! Et ravie de te retrouver pour la reprise des VI!!
    AH oui, c’est vrai ça qu’on avait pas parlé du Royal Baby par ici!!
    L’emmaillotage, j’avoue que j’avais testé brièvement sa version moderne en achetant la « Couverture miracle » de Red Castle pour CMM. Au final, j’aurais mis fait de me bricoler moi-même un lange (20eu la couverture, quand même) d’autant que le gaillard a rapidement été surdimensionné pour la couverture (qui ne rentrait plus dedans à 2 mois). Je n’ai pas réitéré l’expérience avec Briochin après avoir eu plusieurs échos moins neutres que le mien (une amie a eu des soucis de prise de poids avec la couverture, son bébé de 2 semaines faisant des nuits complètes apparemment « grâce » à elle et donc ne s’alimentant pas suffisamment… et une autre à trouvé son bébé (qui par ailleurs, à eux des soucis très sévères de bronchiolites après) dans un sommeil très (trop) profond suite à endormissement dans la couverture). Bref, ces deux anecdotes ne constituent une preuve de rien du tout, mais on suffit à m’échauder…

  6. Pingback: La semaine 97 des VI [EN BREF] | Les Vendredis Intellos

  7. Pingback: L’art d’accommoder nos enfants {mini-débrief} | Les Vendredis Intellos

  8. Pour le lien entre emmaillotage et portage, il y a des cultures où le bébé est emmailloté puis placé dans un porte bébé plutôt rigide. par ex les porte bébés amérindiens : http://www.thecanadianencyclopedia.com/articles/fr/planche-portebebe
    (je ne sais pas si c’est encore utilisé par contre…)
    Avec des porte-bébés souples comme ceux que l’on utilise à l’heure actuelle, ou comme le pagne ou le mei tai, ce n’est pas possible effectivement.

    Pour le réflexe de Moro, je pense que ça dépend beaucoup des enfants. Ma première fille n’avait pas un réflexe de Moro très prononcé et n’aimait pas trop être emmaillotée, ma 2nde avec un réflexe de Moro très fort et ses 4-5 premiers mois de vie, elle se réveillait dès qu’on la posait. On a bcp utilisé la couverture miracle, malgré portage intensif et cododo.
    En fait l’emmaillotage était la seule solution pour qu’elle dorme ailleurs que sur nous… et avec un sommeil de relativement bonne qualité (pas de nuits complètes chez nous par contre, faut pas pousser…réveil toutes les 2h pour téter, et prise de poids optimale du coup…).

    Par contre ça n’a pas duré très longtemps, vers 3-4 mois elle commençait à gigoter trop, on a arrêté pour éviter qu’elle se dégage seule de la couverture… A regret, parce que son sommeil s’est à nouveau dégradé après…

  9. Pingback: Point Nips | Orange Drenka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s