[Les vacances des VI] Sur ma table de nuit, il y a…

Salut à toi, vacancier des VI !
Il y a quelques temps, j’ai dit ouioui pas de problème, je vais parler de mes futures lectures pour les VI. Et comme je suis fort organisée, vois-tu, je m’en suis souvenu à 19h. Je cours donc à mon ordinateur, et à ma table de nuit.

Et là !!! C’est le drame. Travaux oblige, ma bibliothèque est dans un meuble face au mur, et ce meuble est lui-même derrière un autre meuble.

Heureusement, Amazon (oui je sais Amazon c’est mal, ‘faut aller dans sa bibli de quartier) garde l’historique des commandes, alors voyons voir !
Des gommettes… Non c’est pas ça. L’âne Trotro non plus. Mr Chatouille et le dragon, ça va pas le faire non plus.

Ah voilà un titre sympa : 100 activités Montessori pour préparer mon enfant à lire et à écrire : 2/6 ans. Ayant le projet de faire l’école à la maison, je suis à la recherche de titres pouvant m’accompagner dans ce projet. Je n’ai pas envie de faire de mon fils un génie qui saura lire avant 6 ans, hein, l’intérêt de les sortir de l’école, c’est bien entre autres de faire les choses au rythme de l’enfant. Par contre, découvrir la méthode Montessori de sensibilisation à la lecture et à l’écriture, ça me botte bien. Je l’ai feuilleté, il est très pratique. Même si certaines activités sont plus que triviales (je veux dire que j’aurais pu y penser moi-même, comme… le laisser manipuler des livres), il semble y avoir beaucoup d’idées concrètes et notamment une façon de fabriquer des lettres pour que l’enfant les touche et commence à les manipuler. Un livre à ne pas lire d’une traite mais de temps en temps pour avancer dans les activités.

La peluche crocodile Pedro et le livre 300 points de tricot… ça ne va pas.

Il n’y a pas de parent parfait et Fais-toi confiance de Fiolliozat. Rien que le titre me donne envie de poser tout ce que je fais et de partir les lire. Je me souviens d’avoir lu seulement un extrait du premier, parlant du burn-out, et j’en avais parlé ici. Aujourd’hui, avec du recul et un deuxième nain, je vois les choses différemment. Oui, le travail d’une mère c’est beaucoup de choses ingrates, mais oui aussi, la majorité de mes craquages sont générés par la pression que je me mets toute seule, aussi les armes pour lutter contre le burn-out sont beaucoup entre mes mains.

Quant au second, je l’ai ressorti il y a peu, c’est probablement le prochain, la confiance étant une montagne à gravir pour moi. Et la première étape c’est la découverte du défi J’arrête de râler dont je parle sur mon blog si cela vous intéresse.

Poursuivons notre liste d’achats…

Les envies et les besoins de lecture évoluent avec les enfants, mais aussi avec ce qu’on est prêt à lire à un certain instant. Il m’arrive de commander un titre dont je sais qu’il va m’intéresser, et puis il dort dans la bibliothèque parce que je ne suis pas disponible pour son message.

Ah !!! Voilà un super titre, Hold on to your kids : why parents need to matter more than peers de Neufeld et Mate, en version française Retrouver son rôle de parent. C’est cet article de poulepondeuse qui m’a donné très envie de le lire. Je ne l’ai pas encore ouvert. Au sujet de l’attachement, j’avais besoin de commencer par les bases, et c’est le magazine Pep’s qui me les a fournies. Je pense que je serai bientôt prête à le lire, et même, à le dévorer. La seule chose que je puis encore dire de ce livre, est que je suis d’accord que la traduction du titre lui est dommageable. On passe d’un titre passionné « Accrochez-vous à vos enfants : pourquoi les parents doivent compter plus que les pairs » à un titre de manuel scolaire. J’ai tout de même hâte de découvrir son contenu !

Le très connu Psychanalyse des contes de fées de Bettelheim. Celui-ci je ne suis vraiment pas prête à le lire, je ne sais pas pourquoi, il me fait peur. Peur que ça soit trop compliqué, que ça dénature les contes, que ça m’énerve… ??

Et puis il y a ceux que j’aimerais relire, comme J’ai tout essayé de Filliozat : je l’ai dévoré, et je suis sûre que j’en ai oublié la moitié. Je suis contente de voir qu’il est maintenant disponible en poche.

Tous mes Faber & Mazlish : Siblings without rivalry (Jalousies et rivalités entre frères et sœurs) ; How to talk so kids will listen and listen so kids will talk (Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent ; et eux ce sont des malins, ils rajoutent régulièrement un chapitre ou apportent une modification, comme ça pof pof ça ne sort pas en poche (le livre est vraiment génial quand même !)) ; Liberated parents, liberated children (Parents épanouis, enfants épanouis).

Une chaise haute… hum non je crois qu’on a fait le tour :)

Bonne lecture !

Vaallos.

Publicités

Une réflexion sur “[Les vacances des VI] Sur ma table de nuit, il y a…

  1. Merci pour la liste. Moi je viens de reprendre « au coeur des émotions de l’enfant » de Filliozat je l’avais lu d’une traite la première fois, là je me concentre sur certains passages plus en rapport avec l’âge de supabb. Et je termine aussi « regarde, ton enfant est compétent » de Jesper Juul mais faut avouer qu’en ce moment le soir… je dors ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s