Mythes et réalités… Débrief

Je me suis laisser entendre dire… Qu’il paraitrait, qu’éventuellement… Il suffirait de

C’est ainsi que l’on se laisse influencer, c’est ainsi que l’on décide ce qui est le mieux?

Cette semaine retour sur les dents! un sujet sans fin… La preuve, moi Mère Cruelle bientôt 34 ans je galère encore avec mes dents! Pascale72, nous a fait un super article « Remèdes populaires aux poussées dentaires » On peut y trouver dès certains titres de quoi avoir le tournis!

L’incision de la gencives

De suite ça fait rêver…

Rien qu’à lire le titre, j’en ai eu des frissons.
Ambroise Paré, chirurgien français, a mis au point cette technique. « L’idée était en fait d’inciser la gencive, à l’image du drainage chirurgical d’un abcès. Les médecins de l’époque et des siècles suivants adoptèrent largement cette technique jusqu’à la première moitié du XXe siècle…mais ils ne furent pas les seuls et les parents s’en emparèrent tout autant » . Les mères perçaient la gencive avec l’ongle (!!!) ou le dos d’une cuillère.
Et  la thèse nous informe que maintenant, les incisions restent rares mais « bien vivantes« …

D’autres méthodes sont expliquées, et j’ai pu en découvrir quelques une s, comme notamment les amulettes! Des croyances anciennes, qui plaisent encore, mais n’oublions pas, que le plus souvent, démunies devant la souffrance de nos enfants, nos cherchons toutes les méthodes possible et allons chercher dans les conseils de plus en plus anciens! Comme les contes! Devons nous retransmettre ces anciennes histoires du soir? Majormarmotte nous parle d’un article  et nous y donnes son avis, accompagner de certains passages de ses lectures, dans son article  » Il était une fois... »Elle nous retransmet un passage de l’article :

J’ai commencé par « Blanche-Neige et les sept nains» et j’avoue que je suis restée perplexe devant l’interprétation d’Erik Pigani dans un très bon dossier intitulé « Ce que les contes nous racontent » dans le magazine Psychologies.

Il explique que ce conte décrit les étapes de la puberté chez la jeune fille.

« Au début de l’histoire, une reine qui, plus tard, mourra en donnant naissance à Blanche-Neige, se pique le doigt. Trois gouttes de sang tombent dans la neige : l’innocence, la blancheur contrastent ainsi avec la sexualité, la couleur rouge.

[…]

Pareillement, Blanche-Neige fait son éducation de jeune fille « sage » auprès des nains, asexués, en attendant « le prince jeune et beau » qui la délivrera du désir qui l’étouffe (symbolisé par la pomme). » 2

C’est un vaste sujet je trouve, je ne pourrais pas priver ma fille qui adore ce genre de contes! Pourtant je ne lui en ai jamais lu… Mais l’école manifestement oui :) Du coup j’hésite a lui en raconter. Car il y a mes propres souvenirs! Les contes de ma grand-mère… Ces même contes qui change de version avec les régions et les pays! C’etait aussi un moyens d’imager l’éducation aux enfants. Encore une fois les choix…De parents! Décider, hésiter, où être sûre de soi… Tout ça dans le but de trouver le bonheur! Oui mais devenir parents ça nous heureux? C’est l’article de  » DechaireEtdelait » pour sa première contribution sur les vendredis intellos, elle nous traduit et nous donne son avis sur un article allemand qui pose des questions direct! J’ai adorer lire cela!!! « Être parents rend-t-il heureux? » 

En une du numéro de juin-juillet du magazine « The Germans«  : « J’aime mon enfant, je déteste ma vie. » Et en sous-titre : « Pourquoi être parent en Allemagne rend malheureux. »

On a de suite envie de lire, et on se pose des questions… On m’a souvent vanté les mérites de l’éducation et du système scolaire Allemand, mais comme chaque pays, il y a toujours des pour et des contre, des avantages et des inconvénients! Et des choses a revoir… Par ici :)

Pour remédier à ces maux, l’article considère l’allongement du temps scolaire, effectif dans de nombreux pays, comme un soulagement pour les parents. Par ailleurs il invite à ne plus corréler temps de présence dans l’entreprise et carrière. A mon sens, la situation est pire en France qu’en Allemagne. Les allemands commencent certes plus tôt mais ils partent également plus tôt tandis qu’en France nombreux sont ceux qui attendent 18h30 – 19 h voire davantage. Selon The Germans, en Norvège, quelle que soit la fonction, on quitte son poste à 17h précises. Aux Pays-Bas, il est courant que les jeunes parents ne travaillent que quatre jours par semaine, restant à la maison le lundi ou le vendredi. Les réunions importantes sont programmées du mardi au jeudi.

Beaucoup de choses intéressantes dans cet article et a relire…  « DechaireEtdelait » termine son article par une citation d’un merveilleux philosophe Indien « Jiddu Krishnamurti »  Si vous ne le connaissez pas, je vous souhaite une bonne lecture et une bonne découverte! C’est…

« La majorité des parents se sentent, malheureusement, responsables de leurs enfants,
et ce sens de responsabilité les pousse à leur dire
ce qu’ils doivent faire, ce qu’ils ne doivent pas faire,
ce qu’ils doivent devenir.
Les parents veulent que leurs enfants aient une situation sûre dans la société.
Ce qu’ils appellent responsabilité fait partie de cette respectabilité pour laquelle ils ont un culte,
et il me semble que là où est cette respectabilité,
il n’y a pas d’amour. »

Nous finirons par un épineux sujet  » la gestation pour autrui » Leblogdubonheur revient sur un article de Rue89 sur le sujet, il y de nombreuses questions, que l’on peut soi-même se poser en mettant en scène nos proches, à savoir si nous aurions le même jugements la dessus si cela concernait un membre de notre fratrie ou une forte amitié. Il est cité E.Badinter :

  Ainsi, une gestation pour autrui pourrait être encadrée de la manière suivante (Finkielkraut cite E. Badinter). La femme qui se proposerait de porter l’enfant devrait remplir un certain nombre de conditions :

  • avoir moins de 35 ans ;

  • avoir déjà eu des enfants ;

  • être en bonne santé ;

  • ne porter qu’une fois un enfant pour quelqu’un d’autre ;

  • avoir un niveau de vie convenable afin de ne pas être contrainte financièrement de le faire ;

  • que tout le processus soit bénévole ;

  • que les frais de santé soient pris en charge par les parents d’intention, et que la femme porteuse ne tire aucun bénéfice financier de l’opération. »

Mettre en avant des limites, est de toutes évidence le début et l’ouverture au débat sur l’éthique.

Bonne lecture et merci a chacune pour ces articles!!!!!!!

Publicités

3 réflexions sur “Mythes et réalités… Débrief

  1. « Beaucoup de choses inintéressante dans cet article et a relire…  » il n’y a pas une faute de frappe dans cette phrase ? ;-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s