Responsabilité Vs Culpabilité

  • Obligation ou nécessité morale de répondre, de se porter garant de ses actions ou de celles des autres : Décliner toute responsabilité en cas de vol.
  • Fait d’être responsable d’une fonction : Il a la responsabilité de tout un secteur.
  • Fonction, position qui donne des pouvoirs de décision, mais implique que l’on en rende compte (surtout pluriel) : Avoir des responsabilités dans un syndicat.
  • Fait pour quelque chose d’être la cause, l’origine d’un dommage : La responsabilité de l’alcool dans beaucoup d’accidents.
  • État de quelqu’un qui est coupable d’une infraction ou d’une faute :Établir la culpabilité d’un accusé.
  • Sentiment de faute ressenti par un sujet, que celle-ci soit réelle ou imaginaire.

Les parents sont responsables de leurs enfants. C’est une responsabilité légale (s’ils enfreignent la loi, nous devrons assumer les conséquences), morale (nous devons leur apprendre le bien et le mal, le respect, le fait d’assumer les conséquences de leurs actes), médicale (nous prenons à leur place les décisions concernant leur santé), éducative (nous devons leur apporter tout ce qu’il faut pour qu’ils apprennent ce qui leur servira à grandir puis à participer à la société sereinement), affective (l’affection qu’on leur porte doit les aider à devenir des adultes équilibrés).

Etre responsable c’est assumer les conséquences de nos actes et de nos décisions. C’est aussi savoir reconnaître dans le comportement de nos enfants ce qui leur est propre de ce qu’on leur a inculqué (bons ou mauvais comportements).

A partir du moment où les parents comprennent leurs responsabilités, il leur est difficile de ne pas ressentir cette perpétuelle culpabilité. La culpabilité c’est un peu comme l’ombre des parents, on ne peut pas s’en débarasser que cela soit au restaurant quand les regards se tournent vers un enfant trop bruyant, quand nos enfants font des colères, quand on leur donne un bonbon dà l’heure du petit déjeuner, quand on peine à leur inculquer les règles importantes, etc.

La culpabilité, bien souvent, vient des autres. Du regard qu’ils portent sur nos enfants. Parfois c’est plutôt le regard qu’on imagine qu’ils portent sur nos enfants qui nous rend coupable. On s’imagine ce qu’ils se disent : regardez ces enfants mal élevés, regardez ces parents dépassés, etc.
On n’élève pas nos enfants pour les autres, ni pour nous d’ailleurs. Il faut garder en tête que ce qu’on fait c’est pour eux, sur le long terme.
Il n’y a pas de parents qui s’en sortent particulièrement bien. Tous les parents ont au moins une faiblesse, un sujet qu’ils maîtrisent moins que les autres. Il est plus ou moins visible, voilà tout.

Je crois également qu’il faut garder en tête que chaque enfant est unique et individuel. Nous avons notre part de responsabilité sur ce qu’ils deviennent, sur leur manière de raisonner, de se comporter, de prendre des décisions, mais ils font leurs propres choix, en fonction de leur personnalité, de leurs émotions, de leurs connaissances. Nous leur donnons des outils mais nous ne pouvons pas aller au delà.

Comment faire la différence entre responsabilité et culpabilité ? Se sentir responsable c’est : analyser comment on est arrivé à une situation donnée, chercher à quel point on est à l’origine de cela, agir en conséquence pour guider nos enfants dans la bonne direction. Se sentir coupable c’est regarder la situation présente ou passer, avoir des regrets, des remords et s’arrêter là.

Je veux être responsable mais pas coupable.

Madame Koala

Publicités

6 réflexions sur “Responsabilité Vs Culpabilité

  1. Pingback: Responsable mais pas coupable ! | Ne crie pas !

  2. Merci pour cette réflexion… qui m’interpelle et me plait !
    Je pense qu’elle devrait aussi être menée par les enfants (et nous en sommes aussi !) : certains, lorsqu’ils grandissent, ont tendance à croire que tout est de la faute de leurs parents, et se réfugient derrière cette toute puissance forcément coupable de leurs parents…

    • Très vrai. C’est un peu la « non-responsabilité » ambiante : soit pour ne pas faire l’effort d’agir, soit pour justifier leurs comportements socialement inacceptables.
      Or « quand on est petit, on subit. Quand on est grand, on choisit ! » ;-)

  3. Merci beaucoup de ta contribution!!! Et quel plaisir de te lire parmi nous!!
    Tu poses une question importante, à laquelle je n’ai que des débauches de commencement de réponse…
    Au quotidien, j’essaie de me faire un devoir d’éviter la culpabilité parce que j’ai l’impression que ce sentiment m’aveugle, me fait me centrer sur moi au lieu de réfléchir à ce que je pourrais faire, améliorer, ou même réparer (dans le cas où je me suis plantée)… mais bon, c’est un coup à se retrouver à deux doigts de culpabiliser pour avoir culpabilisé…
    Plus généralement, j’ai l’impression qu’on vit dans une société qui est beaucoup plus prompte à faire remarquer aux gens leurs torts que de les valoriser pour leurs efforts, et leurs réussites… je me demande si l’une des clés n’est pas là, et qu’on ne pourrait pas par commencer à enseigner cela à nos enfants…

  4. Pingback: La semaine 94 des VI [EN BREF] | Les Vendredis Intellos

  5. Pingback: Responsabilité parental, les choix, les conséquences | Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s