Pourquoi j’aimerai qu’il n’ait pas de doudou …

Bonjour,

Doudou : « Redoublement enfantin de doux. »

Présentations :

Mon petit bonhomme, de maintenant 2 ans, est gardé par sa nourrice depuis ses 7 mois.

A sa naissance, nous avons attendus plusieurs mois qu’il passe avec succès le « test de la lingette » ! Vous vous demandez ce que c’est ? Et bien c’est ça :

Test de la lingette

Test de la lingette

En fait : l’aptitude de Martin à savoir retirer de son visage un linge poser dessus. Ceci afin d’éviter un étouffement inopportun ! Un peu parano ? Peut-être  …

martinGrandLitToujours est-il que jusqu’à 4/5 mois Martin n’a pas eu de « choses » à traîner à la tête de son lit (à portée de main) afin d’éviter un accident.

Puis nous lui avons peu à peu déposés quelques peluches reçu à la sa naissance pour qu’il puisse faire son choix et combler un peu son « grand » lit (70*140).

Il a fini par adopter M. Loup-loup que voici (en mode tout beau tout neuf) :

moutonLoup

Truffé de petites boucles, d’un museau profilé à téter … la peluche plutôt idéal pour beaucoup de petits.

Cette peluche restait dans le lit sans soucis.

sourireMartinJusqu’à récemment, il avait un doudou dans le lit chez nounou, et un doudou à la maison (différents tous les deux, physiquement j’entends).

Les deux avaient leur rôle lors du sommeil (siestes, nuits) et se faisaient allégrement mâchouiller, triturer, frotter pour soulager des crises de baves intensives (souvent liés à des petites quenottes pointant leur nez).

Bref, un rôle plus de soulagement qu’un réel impact émotionnel avec cette peluche (qui a perdu de son éclat depuis ;) ).

Ce qui a changé :

Hors depuis quelques semaines, Martin s’est mis petit à petit à trimballer « toutou » (comme il le dit depuis quelques jours) partout.

D’abord chez nounou, et ensuite partout même avec nous (repas, balade, activités) … Martin et « toutou » ne font plus qu’un, son doigt passé dans l’oreille de « toutou », la pauvre bête suit l’enfant, traîne dans la poussière, s’accroche aux épines des buissons, visite le monde, découvre la vie extérieure, les tracteurs et les paysages !

Est-cela qui me dérange ? Que doudou « traîne » partout ? Pas du tout … un coup de lessive 30 minutes et c’est repartis pour un tour ! Ultra résistant le petit gars :)

C’est plutôt cet aspect là :

« Plus le contact physique avec la mère est important dans le temps, moins l’enfant aura de chance de prendre un doudou. »

Extrait de cet article. (pour ma part je considère que cela fonctionne aussi avec le père !!)

Le doudou, objet transitionnel par excellence accompagne l’enfant dans sa séparation (avec son foyer) et lui permet de s’apaiser.

Mais au final, « coller » un doudou à son enfant n’est-il pas une solution de facilité pour s’en séparer (de son enfant) ? Pour lui faire plus facilement accepter de rester seul dans son grand lit ?

C’est en tout cas ce que j’en comprends en lisant ces lignes toujours du même article :

« Le doudou, imprégné d’odeurs familières, permet ainsi à l’enfant de se tranquilliser pendant les séparations. « L’objet transitionnel est particulièrement important au moment de l’endormissement, quand l’enfant est seul dans son lit. Il devient un repère rassurant lors de situations angoissantes comme une visite chez le médecin ou le démarrage de la crèche » explique le docteur Patricia Franco qui dirige l’unité de sommeil pédiatrique de l’hôpital Debrousse à Lyon. »

Alors même si « toutou » semble permettre un meilleur sommeil à mon fils (et par la même occasion des meilleurs nuits pour ses parents), comme l’indique cet article, cela permet aussi de remettre en question notre société occidental où chaque chose doit être dans sa case et chaque enfant dans son lit …

« Ce n’est pas le cas des enfants qui partagent le lit de leur mère, souvent pratiqué lors d’un allaitement prolongé. Ce mode de coucher explique notamment pourquoi on observe plus d’utilisation du doudou en Occident, où l’enfant est isolé pendant le sommeil, que dans d’autres sociétés, aussi bien africaines qu’asiatiques. Enfin, le mode de garde semble jouer également : les groupes d’enfants qui n’ont pas ou très peu d’objets transitionnels sont gardés, en l’absence de la mère, par un membre de la famille et souvent par la grand-mère. »

Ma conclusion :

Pour ma part, j’aime bien doudou, surtout depuis que Martin se met à l’appeler « toutou » et à lui faire des bisous et des câlins. C’est juste à croquer … Et puis doudou, il se transforme en loup quand on lui met sa capuche !

Toutefois, cela m’atteint en tant que maman, fait résonner en moi ce petite garçon que j’ai du quitter ce matin pour aller travailler, qui se réconfortait pourtant dans mes bras (et avec doudou) alors que l’orage grondait au loin …

Cela m’émeut et me demande d’accepter nos choix (de garde, de travail, de notre société) où même s’il est gardé par une super nounou, il passe une bonne partie de son temps dans une « autre famille » en journée.

Alors oui, parfois j’aimerai que Martin n’est pas besoin de « toutou » … mais qu’il nous ait (son papa ou moi) toujours à portée de câlin …

Pour lire le billet sur mon blog, c’est par ici ! Merci pour votre lecture et vos visites :)

Marie

marie

Publicités

17 réflexions sur “Pourquoi j’aimerai qu’il n’ait pas de doudou …

  1. Si ça peut te « rassurer » mon loulou fait suivre son doudou (pas partout certes) et y est très attaché depuis qu’il l’a choisi vers ses 7 mois. Or il y a eu cododo jusqu’à un peu plus de ses 3 ans, allaité jusqu’au sevrage naturel vers 26 mois et a été gardé à la crèche et nounou à partir de ses 2 ans. Malgré tout il a eu besoin d’un doudou….. Malgré le maternage « proximal »

  2. C’est l’apprentissage de la vie tout simplement, un doudou ou un vieux bout de drap, c’est pas important. On fait avec ce qu’on peut surtout.
    Dans l’autre sens, les sociétés où les enfants sont gardés par d’autres membres de la famille entraînent d’autres dérives. Des enfants beaucoup trop couvés (je pense à des pays comme le Japon, Taiwan… je viens d’y passer 7 ans et j’ai vu des enfants aimés mais vraiment trop encadrés pour tout! Même pour courir dans un parc!) (et dieu sait que je suis une maman à son fiston!!! ), je pourrais te citer aussi des sources qui te rassureraient quant à notre façon de faire en France.

    Je suis d’accord avec toi, c’est dur de laisser son enfant et de devoir le confier à une autre famille ou à la crèche, je suis aussi angoissée et triste par ce schéma mais cela aussi permet aux femmes de retrouver une vie sociale autre que bébé et ça c’est très très bien. Il y a de nombreux paramètres en prendre en compte. Les mamans à temps complet ont de la chance si elles l’ont choisi, ce n’est pas toujours le cas, tu en conviendras.

    J’aimerais développer mais justement, le petit dragon de 6 mois s’agite sur son tapis d’éveil (je le garde à plein temps! Et j’ai hâte de pouvoir choisir de faire autre chose même s’il me comble de bonheur!).

    Un doudou, oui, non, c’est pas important, tu fais bien comme tu veux. Je suis très proche de ma mère et pourtant j’en ai eu des doudous, j’ai même dormi avec mes parents pendant 3 ans, faute de place et de moyen, des parents très aimants! Et oui, des doudous, j’en ai eu! Peut-être que d’autres n’en ont pas eu besoin, moi oui. Bon, ça va aussi peut-être avec la personnalité de ton enfant. J’étais peut-être une petite fille fragile qui avait grand besoin de ses parents.

    Se rassurer tout seul, c’est très bien. Etre dans les bras de maman, c’est très bien. Mais malheureusement, les bras de maman ne sont pas toujours là et un jour, il faudra faire avec, tôt ou tard.

    Merci pour le test de la lingette! Je ne connaissais pas et c’est très intéressant!

  3. La laloutte a eu un doudou vers 11 mois quand elle a été gardée pour la 1 e fois par une nounou, mais j’ai trouvé ça rassurant qu’elle ait un objet choisi par elle et en qui elle avait toute confiance et l’a rassurée
    aujourd’hui, elle a 2 ans et demi, et commence petit à petit à le quitter mais y a 3 semaines elle a été opérée des amygdales et elle a pu amener doudou et tétine avec elle et ça m’a un tout petit apaisée qu’elle ait quelque chose de sacre pour elle ne pouvant pas l’accompagner moi en salle d’operation

  4. Je trouve ça super important le doudou… c’est un moyen pour l’enfant de se représenter l’attachement qu’il porte à ses parents, un moyen d’exprimer ses émotions sur le doudou… de comprendre et de s’approprier ce qu’il vit dans la relation avec ses parents (et pas seulement la présence/absence), et c’est aussi très important dans les moments de séparation qui adviennent forcément à un moment ou un autre quelle que soit la proximité que l’on ait avec son enfant. Le doudou est une « aide » qui aide l’enfant à passer des caps… pourquoi l’en priver ?
    Un petit article sur le sujet : http://journalpsychomotricienne.fr/relation-parents-enfants/2012-11-17-19-17-16/178-l-indispensable-doudou.html

    • C’est intéressant ce que tu dis,Maman Psychomot : en effet, mon fils utilise ses doudous comme des doudous mais aussi comme défouloirs et moyens d’expression comme tu dis. Les doudous en prennent souvent pour leur grade, c’est rigolo (et nécessaire pour mon petit je pense) !!! :-)

  5. Merci beaucoup de ta contribution!! Et merci de nous faire partager tes questions et tes doutes!
    J’avoue être un peu hermétique aux discours un peu trop calibrés à propos des doudous ( ce qui n’est pas du tout ton cas!!! mais un peu celui de l’article que tu cites…) au regard de la façon dont ça s’est passé avec ma marmaille, j’ai surtout l’impression que ça dépend des enfants. Certains en choisiront un, d’autres pas (n°1 a fini par en choisir un à 18 mois et pas du tout celui qu’on lui avait proposé, n°2 n’en a jamais pris, n°3 non plus, n°4 s’y est mis vers 2 ans et n°5 ne semble pas en vouloir)…Qu’on l’érige en passage obligé ou au contraire en symptôme d’un déficit affectif me semble dans les deux cas un raccourci qui mène encore et toujours les parents vers la culpabilité maximale! Soyons attentif aux besoins de nos enfants, à leur proposer ces doudous qui peuvent les aider si nous avons le sentiment qu’ils en ont besoin, acceptons qu’ils choisissent de l’accepter ou de le refuser sans le prendre pour nous(et notre éducation) et tout ira bien non?

    • moi j’ai prit mon doudou jusqu’à mes 11 ans et non pas car je manquais d’amour de ma maman ni pour camoufler son absence vu qu’elle était maman au foyer mais je me souviens que quand je sentais son odeur qui était atroce pour mon entourage, et bien moi il m’apaiser, me déstresser et m’endormer.
      donc surement qu’un bébé doit ressentir la même chose que moi à l’époque.

    • T’inquiètes, le mien (bientôt 3 ans donc) ne lâche plus son doudou, même avec nous à la maison, dans presque toutes les pièces ! Et pareil, en cas de chagrin, il récupère vite fait doudou… et s’empresse de demander aussi tétine (au cas où ça pourrait passer, même si c’est pas « l’heure du dodo ») ;-)

  6. néné n’a ni doudou ni tétine, pourtant on lui en a acheter pleins. Elle a bien comprit du haut de ses 16 mois qu’une peluche peut s’appeler « doudou » et une tétine « teuteute » et pourtant elle n’a pour l’instant souhaiter aucun des deux (pour la tétine cela m’arrange). Au fond cela me fait bizarre car mes 2 grands ont eu les deux et sa ne me déranger pas.
    Après j’avais aussi lu que dans les pays asiatique, les doudous n’existaient pas car prennent la place des parents et comme je vis avec elle constamment effectivement elle n’en sent peut être pas encore le besoin mais quand elle ira a l’école, elle fera surement un choix parmi tous ces « doudou ».

  7. En voyant les choses sous un angle différent, je trouve que c’est chouette de se dire que son enfant a la capacité de trouver tout seul quelque chose (un objet, une peluche, un bout de drap…) qui le rassure et du coup de trouver une solution à son problème.
    Mon Loulou, 20 mois, (que je garde) n’était pas du tout peluche jusqu’à il y a 2 mois où j’ai passé une semaine complète à être absente de 9h à 19h30 et où son père le gardait. C’est pile à ce moment qu’il a développé un besoin d’avoir Stitch dans son lit et un peu partout avec lui dans la journée.
    Après avoir trouvé ça mignon, je me suis dit que j’étais heureuse qu’il ait trouvé un moyen de se rassurer tout seul avec ce qu’il avait à portée de main :)

  8. Quand j’ai vu Céline proposer une récompense (en billets verts) à celui où celle qui retrouverait le doudou de son petit René Charles, puis pleurer à chaudes larmes à l’annonce de la trouvaille.

  9. Pingback: Pourquoi j’aimerai qu’il n’ait pas de doudou … | Les Aventures de Petite Bête

  10. Pingback: La longue route (des parents) vers l’autonomie (des enfants) – [mini débrief] | Les Vendredis Intellos

  11. Pas de doudou ni de tétine pour mes miss : à disposition, pourtant, mais visiblement elles n’en ont pas besoin… Jusqu’à très récemment pour mon aînée : déménagement, « terrible two », crèche, je ne sais pas ce qui a déclenché le fait qu’elle réclame de temps en temps une peluche (pas toujours la même !), pour calmer une colère, une tristesse, dormir.

    Un « conseil » aux parents adoptifs de doudou : tentez d’en avoir au moins 1 deuxième identique, et tournez dès le début (une semaine l’un, une semaine l’autre). Sinon, le doudou « neuf » ne sera jamais accepté comme remplaçant à celui qui aura été usé, traînée, mâchouillé… (enfin, c’est ce qu’on m’a dit à la crèche, et qui m’a été confirmé par l’expérience de mère autour de moi).

    Je trouve quand même qu’il y a un peu de « pression » avec cette histoire du doudou : il en faut un à la crèche, puis à l’école, et il est invité à pas mal d’activités / histoire / temps fort de la journée. Pour les enfants qui n’en ont pas, c’est un peu compliqué…

  12. Bonjour,
    Honnêtement, il ne faut pas prendre au pied de lettre ce que disent ces articles. Je m occupe de ma fille depuis sa naissance, je dors avec elle, on est collée 24 h sur 24 et 7 jours sur 7, je l’allaite: en gros, elle n est pas en manque de moi. Et pourtant, elle a choisi un doudou depuis plusieurs mois (elle a presque 2 ans). Je pense seulement que c est une etape normale de développement. Pas de culpabilité a avoir donc :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s