Laissez les enfants tranquille – le livre

 

couverture_carl_honoré   Je viens de finir ce livre de Carl Honoré, dont la philosophie est la même que celle décrite dans l’article de mamamusée, « Laissons nos enfants tranquilles »

Qui est Carl Honoré ?

D’après  la 4e de couverture, c’est un journaliste qui a travaillé pour l’Economist, l’Observer, le National Post et le Houston Chronicle. Son premier livre « Eloge de la lenteur », est un best seller international publié en plus de 30 langues (j’avoue que je n’ai pas lu).

Carl Honoré a son site et sa page wikipedia (en anglais)

Je pensais en me plongeant dans ce livre avoir plus de précisions sur le concept de « slow education » ou « éducation lente » dont nous avons déjà parlé ici.

Mais il s’agit en fait d’un tour du monde des pratiques « d’hyper- parenting » et de pratiques alternatives. Tout l’intérêt du livre est dans la démonstration d’universalité du propos, étayée sur de nombreuses références bibliographiques.

Bien sûr, partout dans le monde on se demande comment élever du mieux possible ses enfants.

 

Le sommaire ci-dessous montre que toutes les facettes ou presque de notre vie moderne sont abordées.

sommaire_carl_honoré

 

Parmi les citations que j’ai beaucoup aimée, en ces temps de dictature de l’indicateur de performance, cette phrase d’Einstein :

Ce qui compte ne peut pas toujours être compté, et ce qui peut être compté ne compte pas forcément

L’idée qui prédomine est de lâcher la course à la performance tant à l’école que dans les loisirs, de passer plus de temps à des activités simples à la maison, plutôt que de faire taxi pour de multiples loisirs, laisser à chacun, parent et enfant le temps de paresser et de rêver.

Une autre idée dominante, est de ne pas céder aux sirènes de la mode, savoir dire « non » aux écrans non stop, au toujours plus de vêtements de marques et de jouets  dernier cri vite délaissé, et là encore de donner plutôt de notre temps que de financer une course à la consommation tous azimuts.

J’ai aussi beaucoup aimé un passage sur un magasin de jouets  :

Ce magasin incite à fuir la réalité, à entrer dans un monde merveilleux, à oublier vos soucis d’adultes et à retomber en enfance… jusqu’à ce que vous parveniez au deuxième étage. Vous arrivez alors au département « petite enfance », et là, on ne rigole pas avec le jeu. Cet étage est principalement dédié à des produits qui permettent de transformer votre petite boule de joie en génie.

Et en conclusion , des propos qui résonnent beaucoup ici :

    • Faisons confiance à nos enfants
      à trop les entourer, les accompagner en tout, on tue leur créativité, et leur immense capacité à s’adapter, on freine leur autonomie (c’est très bien démontré dans une expérience d’école maternelle du Jardin Secret, en Ecosse , où les enfants sont en plein air par tous les temps)
    • Acceptons que nos enfants ne soient pas « parfaits »
    • Acceptons de ne pas être une famille parfaite, de procéder par essais erreurs, réalisons que nos erreurs ne sont pas des drames planétaires

Cela dit, j’ai l’impression que ce livre s’adresse à des parents nord-américains. Je ne connais quand même pas d’enfants inscrits à 5 activités, et continuellement coachés comme décrit par l’auteur.

Mais dans l’esprit, je partage totalement la conviction qu’à vouloir faire faire trop de choses à nos enfants, on leur pourrit la vie et on compromet leur développement, sans compter qu’on pourrit la vie de toute la famille !

 

Publicités

13 réflexions sur “Laissez les enfants tranquille – le livre

  1. Ce qui est vraiment difficile pour alléger l’emploi du temps des enfants, c’est d’en avoir plusieurs : même si chacun n’a qu’une seule activité, ça fait quand même beaucoup de trajets pour tous (mes filles sont trop jeunes pour rester seules : 1 an et 2,5 ans). Surtout lorsqu’on déménage à 60 km de Grande-Ville-où-tout-se-passe…

    • Nous sommes aussi à 40km de la ville et non il ne se passe pas « tout » en ville. Mes enfants ont une activité chacun et sinon le fait d’être à la campagne simplifie beaucoup les activités d’extérieur car ils peuvent les pratiquer dehors tout simplement autour de la maison (vélo, trottinette, basket etc…). Déjà avec 1 activité et 2 enfants parfois je trouve que c’est pffff d’y aller (mais pas eux bien-sûr) alors plus je ne vois pas comment je ne craquerais pas…
      nous allons très rarement en ville, pas envie en fait…parfois au ciné, au spectacle mais dans la petite ville du coin et c’est très bien ainsi.
      je pense qu’il sont bien ainsi à pouvoir vaquer à leurs occupations pendant que nous nous activons de notre côté dans la maison ou au jardin….

    • @ oops06 Je crois que tu as encore le temps de penser aux « activités » !

      @ganesh46 Je suis d’accord avec toi, avoir la possibilité de jouer dehors sans trop de contraintes, ce n’est en général pas possible en ville, et pour les enfants, c’est formidable.

      • C’est pour ça qu’on déménage à la campagne : pour avoir un petit bout de jardin ! :)
        Mais pour tout ce qui roule (draisienne, trotinette), ce sera beaucoup plus compliqué qu’avant : la partie goudronnée est loin, le chemin très caillouteux (gros graviers), rien à voir avec le bord de mer et la piste cyclable juste en bas de chez nous actuellement (enfin pour quelques heures seulement, je viens de finir le dernier carton, on déménage demain !)… On fera autrement, mais une chose est sûre, elles ne pourront pas en faire sans que je les emmène en voiture (ou en taga, si je trouve le moyen de mettre une remorque !!!).

        Le ciné et les spectacles ne me manqueront pas, je n’y ai plus remis les pieds depuis longtemps, pas du tout envie (et pas les moyens de payer une babysitter en plus de la soirée !). Et le premier ciné sera… dans la Grande-Ville-où-tout-se-passe, donc à 60km, bof… Je préfère bouquiner ! :)

        Les activités, on en fait depuis… quasiment la naissance, en fait. Pourquoi faudrait-il attendre ? Massage, chants, baby-gym.. et surtout bébé-nageurs ! Le must pour toutes les deux !
        Sans compter la ludothèque (il y a des animations pour les touts-petits tous les mois) et la médiathèque. Les miss adorent, ma grande réclame !
        Mais elles détestent toutes les deux la voitures (hurlements dès les fesses posées dans le cosy… et jusqu’à la fin, ou pire : endormissement à 2 minutes d’arriver, grr….), donc je ne sais pas ce que ça va donner. Je suppose qu’elles s’habitueront, à moins que ce ne soit moi qui ne devienne malentendante… :)
        Dernière visite chez les grands-parents, il y a 1 mois : 4h de pleurs sur 5h de route, l’horreur…

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!! Je ne sais pas trop si je dois lire ce livre… il semble évoquer certains éléments qui me questionnent beaucoup en ce moment, et me mettent parfois en colère sans que j’ai vraiment de solution qui préserve à la fois l’épanouissement de mes enfants et leur insertion dans la société: la surstimulation des enfants, le formatage de l’école, entre autres…

    • Ce livre nous conforte dans nos opinions sur tous les aspects que tu cites. Le principal intérêt est qu’il repose sur des études publiées.
      Pour les solutions, il dit bien aussi que chaque famille a les siennes, et qu’une enfance parfaite, ça n’existe pas.

  3. Pingback: Les écolies seraient-ils malades de l’école ? [mini débrief] | Les Vendredis Intellos

  4. Pingback: Trop de jeunes en déshérence | Les Vendredis Intellos

  5. Pingback: La longue route (des parents) vers l’autonomie (des enfants) – [mini débrief] | Les Vendredis Intellos

  6. Pingback: Laissez les enfants tranquilles #1 | L'empreinte de mes mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s