Filles et garçons, pas à égalité ?

Ce matin, dans ma boîte au lettre, mon ligueur.  Ce petit journal de  » la ligue des familles  »  . Je le feuillette vite fait, une boisson chaude à la main, avant de faire Monter Monmonstre et Monstrinette dans la voiture. Un titre me tape à l’oeil :

« Fille et garçon, pas à égalité  » 

C’est vrai que ce titre à de quoi me parler, je suis l’heureuse maman d’un petit gars de 4 ans et d’une petite fille de 21 mois.

A la lecture de cet article, je n’ai pu m’empêcher de sourire :

 »    -Souvenez-vous, à peine l’échographie terminée, la seule question qui préoccupait votre entourage portait sur le sexe du bébé. Fatiguée, angoissée, heureuse, accablée – oui, peut-être -, mais fille ou garçon, c’était la question du jour, et parfois déjà la réponse d’une vie !
Doit-on avoir un comportement forcément différent selon le sexe de l’enfant ? Les filles seraient plus douces, sensibles et auraient moins de force physique, tandis que les garçons seraient agités, forts et bagarreurs nous claironnent les stéréotypes, toujours tenaces  » 

Monmonstre, mon aîné, a toujours été un enfant bien vivant. voir un peu … turbulent. Il court partout, ne tient pas en place, adore jouer dehors et surtout revenir le plus sale possible. Il adore jouer aux voitures, imite son papa en train de bricoler.

A la vue de sa grande joie de vivre, on m’a souvent dit  » c’est normal, c’est un garçon , les garçons c’est comme ça. ça se salit, ça se bat, ça joue aux camions, …et c’est très porté sur sa maman «  Et lors de 2eme grossesse( après avoir  appris que notre 2eme bébé était une fille )  on m’a gentiment ajouté à ce genre de discussion  » mais tu verras, les filles c’est pas pareil, les filles c’est calme » . Ouf,  je suis sauvée ^^.

Monstrinette, 21 mois aujourd’hui, est une petite fille pleine de vie qui … court partout, ne tient pas en place, adore jouer dehors et surtout revenir la plus sale possible. Elle aime autant les voitures que les poupées, m’imite en train de cuisiner autant qu’elle imite son papa bricoler. Et juste entre nous, est du genre à aimer la baston.

On m’aurait donc menti? Ma fille serait-elle en fait un garçon ?

Doit-on avoir un comportement forcément différent selon le sexe de l’enfant ?

« Aujourd’hui, on propose aux jeunes enfants non seulement des jouets, mais aussi des habits très sexués. « Il y a trente ans, nous dit encore Anne Dafflon Novelle, tous les enfants portaient des jeans et des baskets. Aujourd’hui, les vêtements des petites filles sont ornés de broderies et les garçons de super héros ». Jusqu’à faire de nos gamines des lolitas… »

Dans notre maison débordée, il y a des jouets. beaucoup ( trop ) de jouets  . Les jouets sexistes, il y en a pleins notre salle de jeux.. des voitures, des poupées, un mini-magasin, un train, des camions, des tracteurs, des cubes, une poussette, des puzzles, une mini cuisine, des peluches. Objectivement, Monmonstre joue beaucoup à ses voitures et ses tracteurs. C’est un fan de roues . Et aime aussi utiliser la poussette pour emmener ses doudous en promenade. il répare ses voitures alors que Monstrinette joue au magasin, fait la cuisine pendant que sa sœur joue au garage.

Ma fille et mon fils adorent mettre mes chaussures et fouiller dans ma trousse à maquillage. Ils aiment bricoler avec papa et jouer  » à nettoyer  » avec leur mini-brosse.

 Ma fille met des robes ( et j’adore ça ^^ )  Elle adore les bijoux. Mon fils  est fan de ses t-shirts  » Cars  »  .

Casser les stéréotypes

Je crois objectivement qu’il est difficile  » d’éviter  » les jeux sexués et les héros, Et honnêtement je n’aime pas l’idée de  mettre mes enfants dans une bulle, car je pense c’est par là que passera leurs intégrations dans la société. Et en même temps il ne faut pas attendre que les sociétés de jouets fassent le travail à notre place .

Comme pour tout, il me semble que la réponse est dans la limite que l’on donne à nos enfants, l’utilisation de ces jouets , et un certain  » détachement  » envers leurs jeux d’enfants.

Je crois qu’ habiller ma fille en robe rose ne veut pas dire  qu’elle finira par être une lolita, et laisser mon fils monter sur un tracteur ne fera pas forcement de lui un  » gros macho » . Tout dépend surtout de ce que nous leurs inculquons . Si au sein de notre famille et dans nos comportements nous respectons l’égalité homme / femme, j’aime à penser que nos enfants trouveront cette égalité naturelle, juste normale.

J’aime aussi croire que  l’idée de les laisser jouer à ce qu’ils veulent sans porter de jugements sur nos enfants, et les laisser  » vivre  » les aventures qu’ils désirent leur permettra de s’ouvrir à l’égalité fille-garçon, afin qu’ils la transmettent à leurs tours ces valeurs d’égalité au cours de leur vie .

Maman débordée

téléchargement

http://www.laligue.be/leligueur/articles/filles-et-garcons-pas-a-egalite

http://www.laligue.be/leligueur/articles/jouets-du-rose-pour-les-garcons

Publicités

6 réflexions sur “Filles et garçons, pas à égalité ?

  1. Pingback: Les enfants, pas à égalité ? | Chronique d'une maman débordée

  2. Oui et surtout qu’une fille c’est une fille et future femme et qu’un garçon est un garçon et un futur homme.
    L’éducation est très importante et dois préparer les enfants à être de futurs adultes respectant les femmes et les hommes. Et comprendre que les femmes ont des droits sur les hommes comme les hommes ont des droits sur les femmes.

    • Qu’entendez vous par « les femmes ont des droits sur les hommes comme les hommes ont des droits sur les femmes »? Cela me paraît assez étrange comme formulation…

  3. Merci beaucoup de ta contribution!! Et merci aussi pour ce sujet pas simple qui nous questionne tout-e-s, et nous divise parfois.
    Personnellement, je suis convaincue qu’il est important d’élever les enfants, fille ou garçon, d’une façon la moins différenciée possible. Les stéréotypes dont tu parles ont la dent dure, et je pense qu’il appartient aussi à nous parent de montrer à nos enfants qu’il est possible de les dépasser.
    Leur apprendre qu’on reste « garçon » même en jouant à la poupée, même en ayant envie d’être coquet, même en revêtant le temps d’une après midi une robe de princesse me semble une façon de les tranquilliser dans leur identité sexuelle et d’en faire des adultes bien dans leur peau qui ne se sentiront pas obligés de jouer les gros bras pour vivre pleinement leur masculinité.
    Après, j’avoue que certains jours, j’ai l’impression que lutter contre le sexiste, c’est un peu comme laver un mur blanc: à peine tu lessives un côté que tu découvres que tout est gris! :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s